Véronique Mortaigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Véronique Mortaigne est une journaliste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Titulaire d’une maîtrise de philosophie, Véronique Mortaigne a vécu au Brésil de 1975 à 1981. Après un long voyage à travers l’Amérique du Sud et centrale, elle devient journaliste à la Martinique. De retour en France métropolitaine, elle est rédactrice culture et société au mensuel Différences, en même temps que rédactrice en chef de la revue Travaux Publics et Environnement (TPE). Elle fonde une agence de réalisation de journaux clefs en main, Presse Organisation Media (POM) et se forme au graphisme à l’École Estienne de Paris.

Journaliste au quotidien Le Monde de 1989 à 2016, elle est d'abord éditrice au Monde diplomatique, puis elle intègre le service culture où elle prend en charge la chanson et les musiques du monde ainsi que leur environnement économique. Responsable de la rubrique Musiques actuelles, elle couvre également le secteur des Arts premiers du continent américain, de l'Afrique et de l'Océanie. Elle collabore aujourd'hui à divers médias, dont Radio Nova, La Fabrique Culturelle, Vanity Fair.

De 1999 à 2001, Véronique Mortaigne a été chroniqueuse musique dans l’émission de télévision Rive droite / Rive gauche animée par Thierry Ardisson sur Paris Première. Elle est coauteur avec le réalisateur Pascal Signolet du 9e cercle, documentaire consacré aux parcours planétaires des musiques noires et leur circulation entre les deux rives de l'Atlantique. Chroniqueuse de À vous de jouer sur la radio publique France Musique jusqu’en 2009, puis critique et chroniqueuse sur France Culture (La Dispute, Continents Musique), Elle est également cofondatrice de deux festivals de cinéma, Le Cinéma de la musique (Besançon, France, 2006) et Petites Bobines (Blonville-sur-Mer, 2006).

Elle œuvre au maintien de la diversité culturelle au sein de MOPI, une association Loi 1901 conseil en projets artistiques.

En 2012, Véronique Mortaigne est commissaire de l'exposition Mondes Perdus, organisée à la Defacto Gallery, à la Défense, et consacrée aux photographies que l'ethnologue Claude Lévi-Strauss a réalisées lors de deux expéditions au Brésil en 1936 et 1939.

Elle est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages, dont des portraits, Cesaria Evora, la voix du Cap-Vert (Actes Sud), Johnny Hallyday, le roi caché, Manu Chao, un nomade contemporain (Don Quichotte). Ce dernier ouvrage est un voyage à travers l'Amérique du Sud, Barcelone, la Galice, Paris et sa banlieue sur les traces des musiques latines, du rock alternatif, des mouvements altermondialistes, dans le sillage d'un musicien qui a mis les mouvements de migration au cœur de son œuvre[1].

En 2016, elle a créé Capivara-Be, société destinée à développer des projets autour des migrations culturelles et de leur histoire, du développement durable et de la préservation de l'environnement.

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Double Je", Jane et Serge, Les Équateurs, mars 2018.
  • Le Théâtre des Deux Ânes. 100 ans d'humour politique, Le Cherche Midi, 2017.
  • Manu Chao, un nomade contemporain, Don Quichotte, 2012
  • Johnny Hallyday, le roi caché, Don Quichotte, 2009
  • Cesaria Evora et le Cap-Vert, Amor o Cabo Verde, photographies de Pierre-René Worms, RFI/Tournon, 2008
  • Loin du Brésil, entretien avec Claude Lévi-Strauss, Le Monde/Chandeigne, 2005
  • Musiques du Maghreb, Le Chêne, 2002
  • Musiques du Nordeste du Brésil, Le Layeur, 2000
  • Sons latinos, Le Serpent à plume, 2000 : articles et reportages 1989-1999
  • Portugal : fado, chant de l'âme, Le Chêne, 1998
  • Cesaria Evora, la voix du Cap-Vert, Actes Sud, 1997

Disques[modifier | modifier le code]

  • L'anthologie de la musique brésilienne, 4 CD MCA/Universal 2016
  • Caetano Veloso, antologia 67-03, 2 CD Universal Jazz