Buzignargues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Buzignargues
Buzignargues
L'église Saint-Nazaire et Saint-Celse.
Blason de Buzignargues
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Lodève[1]
Canton Saint-Gély-du-Fesc
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup
Maire
Mandat
Agnès Rouvière-Esposito
2014-2020
Code postal 34160
Code commune 34043
Démographie
Gentilé Buzignargais
Population
municipale
310 hab. (2015 en augmentation de 18,77 % par rapport à 2010)
Densité 67 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 46′ 16″ nord, 4° 00′ 20″ est
Altitude 70 m
Min. 40 m
Max. 133 m
Superficie 4,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Buzignargues

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Buzignargues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Buzignargues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Buzignargues

Buzignargues est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Carte
Plan cadastral de la section du Village, 1810

Le village est situé sur les berges de la rivière la Bénovie. Les communes voisines sont Galargues, Saint-Bauzille-de-Montmel et Saint-Hilaire-de-Beauvoir. La plus grande ville à proximité de Buzignargues est la ville de Lunel, située à 15 kilomètres au sud-est.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Buzignargues[2]
Galargues
Saint-Bauzille-de-Montmel Buzignargues
Montaud Saint-Hilaire-de-Beauvoir

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Romains, qui occupaient de très nombreux villages de la région, sont à l'origine des noms finissant en "argues" ('champ' se dit 'ager' en latin). Buzignargues a donc été le domaine agricole du légionnaire "Buzus" (Caissargues était le champ de Cassius, Ballius possédait un domaine agricole "Baillargues", Vendargues, du vénérable Venerianicus etc.).

Le pont sur la Bénovie date du XIXe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Agnès Rouvière-Esposito DVG Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Depuis le 1er janvier 2013, la commune est membre de la communauté de communes du Grand Pic Saint Loup. Jusqu'alors, elle faisait partie de la communauté de communes Ceps et Sylves.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2015, la commune comptait 310 habitants[Note 1], en augmentation de 18,77 % par rapport à 2010 (Hérault : +7,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
128107132151161162180175171
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
167186180188192160164158183
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
150173150170145142124130119
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
133117124151160199243249255
2013 2015 - - - - - - -
276310-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Buzignargues.

À l'origine, l'église Saint-Nazaire-et-Saint-Celse de Buzignargues, qui dépendait de l'évêché de Maguelone, avait choisi Étienne comme saint patron (tout comme les églises proches de Montferrier-sur-Lez, Castries et Villeneuve-lès-Maguelone).

Cette église du XIe siècle, se distingue par sa nef à deux travées voûtée en berceau brisé. Le chœur voûté avec piscine est du XVe siècle, les fonts baptismaux de 1717, la cloche date de 1607. (source paroisse Saint-Joseph de Castries - diocèse de Montpellier).

L' histoire du pont à trois arches de Buzignargues commence en 1858. A la veille de la foire de St-Michel à Sommières, une crue énorme de la Bénovie emporta le gué du Moulin-bas rendant la situation insupportable aux habitants des communes du Pic Saint-Loup et jusqu’à Pégairolles-de-Buèges. Ces communes décidèrent alors une souscription volontaire en journées de travail afin de construire un pont. Ce dernier fut mis en service en 1867 et reste à ce jour l’élément majeur permettant de relier cette zone à Nîmes via Sommières.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

L'illustratrice et romancière Manon Sancho a grandi à Buzignargues.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Buzignargues Blason D'azur à Saint Nazaire, martyr, d'or tenant en sa dextre une palme du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yvon Arnaud, Les moulins du bassin de Bénovi, [s.l.], [s.n.], , 243 p.
  • Louis Maurice, « L'oppidum et la station de la Lequière de Favas (commune de Buzignargues, Hérault) », Cahiers d'histoire et d'archéologie, t. V,‎
  • Mission Archives 34, Archives modernes de Buzignargues : répertoire numérique détaillé, Montpellier, Mission Archives 34, , 50 p.

Fonds d'archives[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]