Saint-Hilaire-de-Beauvoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Hilaire-de-Beauvoir
Saint-Hilaire-de-Beauvoir
L'église.
Blason de Saint-Hilaire-de-Beauvoir
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Lodève[1]
Canton Saint-Gély-du-Fesc
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup
Maire
Mandat
Jean-Michel Pécoul
2014-2020
Code postal 34160
Code commune 34263
Démographie
Gentilé Saint-Hilairois
Population
municipale
402 hab. (2015 en augmentation de 10,14 % par rapport à 2010)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 45′ 25″ nord, 4° 00′ 52″ est
Altitude Min. 39 m
Max. 86 m
Superficie 4,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-de-Beauvoir

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-de-Beauvoir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-de-Beauvoir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-de-Beauvoir

Saint-Hilaire-de-Beauvoir est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Saint-Hilairois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Situé dans le canton de Castries, aux confins nord-est de l'Hérault et à 4 km du Gard, le village de Saint-Hilaire-de-Beauvoir, fortement excentré sur un territoire de 469 hectares, s'appuie sur le penchant d'une colline dont le sommet (85,9 m) porte le nom de « Bellevue ».

Toponymie[modifier | modifier le code]

Nom primitif : Follones, puis Saint-Hilaire de Foulhous – sur l'ancien déterminant Folhos (feuillu, touffu). La commune prend le nom de Saint-Hilaire avant le Xe siècle, lorsque son église est dédiée à Hilaire de Poitiers, évêque de Poitiers (IVe siècle).

Le nom de Beauvoir tire son origine du toponyme « Bellevue » (occitan « bel vezer ») et prend différentes formes au cours du temps. Ainsi trouve-t-on « S.Ylarii de Bello visu » en 1323, « S. Hylario de Pulchro visu » en 1332, « S. Hillari de Pulchro Visis » en 1529 et « S. Ilaire de Beauvais » en 1668.

Les habitants de Saint-Hilaire sont appelés les « Saint-Hilairois ». Au début du XXe siècle, et bien avant, l'usage voulait que l'on donne un sobriquet aux habitants de chaque village ; les Saint-Hilairois avaient pour surnom « Lous piou-piou » (les petits oiseaux), synonyme de têtes de linottes – étourdis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Jean-Michel Pécoul SE Agriculteur
mars 2001 mars 2014 Marie-Claude Caizergues    
mars 1983 mars 2001 René Pécoul    
mars 1977 mars 1983 Marcel Arnaud    
Les données manquantes sont à compléter.

Depuis le 1er janvier 2013, la commune est membre de la communauté de communes du Grand Pic Saint Loup. Jusqu'alors, elle faisait partie de la communauté de communes Ceps et Sylves.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2015, la commune comptait 402 habitants[Note 1], en augmentation de 10,14 % par rapport à 2010 (Hérault : +7,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
116120140127132149140147164
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
169194202208174163159184190
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
168151163141134148132160154
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
153136125131167273330365402
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Un village sans histoire(s)[modifier | modifier le code]

Le livre Un village sans histoire(s)[6], paru entre décembre 2007 et février 2008, est consacré au village. L'auteur Jacquy Gil[7] y raconte l'histoire de Saint-Hilaire-de-Beauvoir sous la forme d'un abécédaire.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Ancienne église romane de Saint-Hilaire remontant au XIIe siècle. Le haut clocher qui lui est adjoint et surmonté d'un campanile en fer en forme de flèche culminant à 25,50 mètres n'a été ajouté qu'en 1908. Il n'est pas sans rappeler ceux voisins de Saint-Géniès-des-Mourgues ou encore de Valergues.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Saint-Hilaire-de-Beauvoir (Hérault).svg

Les armoiries de Saint-Hilaire-de-Beauvoir se blasonnent ainsi :

D'azur à Saint Hilaire habillé pontificalement en évêque, crossé et mitré, le tout d'or.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]