Valflaunès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Valflaunès
Valflaunès
Valflaunès et son église Saint-Pierre.
Blason de Valflaunès
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Lodève[1]
Canton Lodève
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Pic Saint Loup
Maire
Mandat
Gérard Fabre
2014-2020
Code postal 34270
Code commune 34322
Démographie
Population
municipale
759 hab. (2016 en augmentation de 7,51 % par rapport à 2011)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 48′ 05″ nord, 3° 52′ 21″ est
Altitude Min. 109 m
Max. 640 m
Superficie 21,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Valflaunès

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Valflaunès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Valflaunès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Valflaunès
Liens
Site web http://www.valflaunes.fr

Valflaunès (en occitan Valfaunés) est une commune française située dans le département de l'Hérault, en région Occitanie. C'est l'un des villages de l'Hérault les plus proches du pic Saint-Loup et de la montagne d'Hortus.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Toponymie[modifier | modifier le code]

Valflaunès dérive de Val+lat. figulina « atelier du potier »+ suff. lat. -ensem.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il y a 30 000 ans, les chasseurs néanderthaliens occupaient la grotte de l'Hortus.

La première mention du village moderne apparaît dans le cartulaire d'Aniane en 923 : Val Fileneses.

La commune est aujourd'hui très réputée pour ses domaines viticoles et ses caves.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Valflaunès (Hérault).svg

blason de Valflaunès

Les armes de Valflaunès se blasonnent ainsi : D'azur à deux clés d'argent passées en sautoir[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Francis Jeanjean SE  
mars 2014 En cours Gérard Fabre SE Cadre
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 759 habitants[Note 1], en augmentation de 7,51 % par rapport à 2011 (Hérault : +6,63 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
196133269200270278247297312
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
316314334359362340302409411
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
412414402423425430422295266
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
272251250398604655694706759
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre de Valflaunès.
  • Château de Valflaunès. Ancienne demeure de la famille Durand qui donna un maire de Montpellier durant la Révolution française.
  • Château de Viviourès. (ruines).
  • Tours de Salles. (ruines).
  • Grotte préhistorique de l'Hortus.
  • Vue imprenable sur le pic Saint-Loup
L'Hortus et le pic Saint-Loup.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Jacques-Louis Durand[7] (1760-1794). Il était propriétaire du château et de la seigneurie de Valflaunès. Président de la Cour des Comptes, Aides et Finances de Montpellier, il est élu maire de Montpellier le 28 février 1790. Il meurt guillotiné à Paris le 12 janvier 1794.
  • Albertine Sarrazin (1937-1967).

Événements[modifier | modifier le code]

  • Journées de la Préhistoire. Créées en 1999.
  • Prix Albertine Sarrazin. Concours qui récompense chaque année des nouvelles et vise à entretenir le souvenir de cet écrivain.
  • Festa de la Vendemia. Créée en 2008. Organisée par l'association Culture et Vins en partenariat avec le syndicat des vignerons du Pic Saint-Loup et la municipalité de Valflaunès.

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

  • Un site d'escalade situé sur une falaise dans le prolongement de l'Hortus propose une vingtaine de voies équipées pour l'initiation, de 15 m de haut au maximum, et de cotation du 4b au 6b[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Depuis le , voir la modification des limites des 3 arrondissements
  2. Le blason de la commune sur Gaso
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Son portrait a été légué par Maître Charles Reboul à l'Académie des Hauts Cantons en 2012
  8. fiche de la falaise sur le site de la FFME, consulté le 27/08/2014

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Lumley (de), La grotte de l'Hortus : Valflaunès, Hérault, les chasseurs néandertaliens et leur milieu de vie, élaboration d'une chronologie du Würmien II dans le Midi méditerranéen, Marseille, Laboratoire de paléontologie humaine et de préhistoire, , 668 p.
  • Georgette Alary, Des mas au pied du Pic Saint Loup à Valflaunès, Montpellier, Université du Tiers Temps, , 147 p.
  • Angély Pézières, « Camp et grotte-refuge à ossements du Mas Rigaud sous le rocher d'Ortus, commune de Valflaunès (Hérault) », Bulletin de la Société Languedocienne de Géographie,‎ , p. 383-391
  • Thierry Ribaldone, « Le château de La Roquette ou de Viviourès à Valflaunès – Hérault », Cévennes magazine, no 1740,‎ , p. 9-16
  • Thierry Ribaldone, « Le château de La Roquette ou de Viviourès à Valflaunès et Le Rouet (Hérault) : approche historique et architecturale », Études héraultaises, Montpellier, Association Études sur l'Hérault, nos 26-27,‎ , p. 65-72 (lire en ligne)

Fonds d'archives[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :