Murles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Murles
Murles
Vue du village de Murles
Blason de Murles
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Lodève[1]
Canton Saint-Gély-du-Fesc
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup
Maire
Mandat
Clothilde Ollier
2014-2020
Code postal 34980
Code commune 34177
Démographie
Gentilé Murlois
Population
municipale
302 hab. (2016 en augmentation de 3,07 % par rapport à 2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 41′ 24″ nord, 3° 44′ 48″ est
Altitude Min. 80 m
Max. 298 m
Superficie 24,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Murles

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Murles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Murles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Murles

Murles est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Murles est située à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Montpellier.

Installée le long d'une route pendue accédant au plateau du bois de Valène, l'activité locale est essentiellement viticole.

Communes limtrophes[modifier | modifier le code]

Carte de localisation.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1825 Pierre Nicot
mars 2001 mars 2014 Alain Guilbot
mars 2014 En cours Clothilde Ollier SE-EELV[2] Salariée du secteur médical
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 302 habitants[Note 1], en augmentation de 3,07 % par rapport à 2011 (Hérault : +6,63 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
566984586169727579
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
636474726767607354
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
747275597793765051
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
404767126200233271277282
2013 2016 - - - - - - -
290302-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Projet de construction d'une maison d'école mixte avec mairie : élévation principale (1882).
Autres curiosités
  • le mas de Caravettes était la première propriété des barons de Caravettes dont la cérémonie annuelle d'intronisation a lieu à Murles en octobre.
  • Jusqu'en 2004, Murles était un des rares villages dont les rues ne portaient pas de nom. Les habitants ont accepté de renoncer à cette exception sous la pression des administrations et entreprises publiques dont le courrier se perdait ou dont les logiciels ne supportent pas de clients sans rue dans son adresse.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Murles

Les armes de Murles se blasonnent ainsi :

tranché, au premier d'azur à un lion d'argent tenant entre ses pattes antérieures une tour d'or, au deuxième de gueules à un griffon aussi d'or issant d'une palme du même posée en fasce, accompagné en pointe d'un huchet d'argent lié de sable[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Depuis le , voir la modification des limites des 3 arrondissements
  2. https://www.politiquemania.com/forum/elections-f18/election-departementale-partielle-canton-lodeve-herault-t8046-10.html
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Armorial des communes de l'Hérault, Didier Catarina, Jean-Paul Fernon, avec le concours de Jacky David, éd. Artistes en Languedoc, 2004, (ISSN 1264-5354), p. 52.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Casado et Alain Guilbot, Murles, Montpellier, Office départemental d'action culturelle de l'Hérault, coll. « Villages du pic Saint Loup », , 151 p.
  • Marie-José Guigou, Murles : sa mairie, son école et sa poste rurale, Nîmes, coll. « Rediviva », , 232 p.
  • Marie-José Guigou, Saint Jean-Baptiste de Murles et sa dévotion à la Sainte Croix, Nîmes, coll. « Rediviva », , 124 p.
  • Marie-José Guigou, Les Montlaur Cambacérès : les derniers seigneurs de Murles, Nîmes, coll. « Rediviva », , 297 p.
  • Marie-José Guigou, Murles, 2, coll. « Mémoire d’Oc » (no 119), , 58 p.
  • Marie-José Guigou, Murles, 1, coll. « Mémoire d’Oc » (no 111), , 68 p.

Fonds d'archives[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]