Maguelone (Hérault)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maguelone.
Maguelone
Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Maguelone, front ouest
Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Maguelone, front ouest
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault (département)
Géographie
Coordonnées 43° 31′ 00″ nord, 3° 53′ 31″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 15.svg
Maguelone

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 15.svg
Maguelone

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Maguelone

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Maguelone

Maguelone (Magalona en occitan) est un lieu-dit appartenant à la commune de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault). C'est une ancienne île volcanique connectée actuellement au continent par des cordons littoraux. Le site est notamment occupé par la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul ainsi que par un centre d'aide par le travail.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lieu d'origine gauloise[1], des vestiges romains et étrusques ont été mis au jour lors des fouilles. Ce fut une ancienne cité occupée par les Wisigoths à partir du Ve siècle. En raison de sa position sur un cordon sableux facile à défendre, entre une lagune et la mer, l'île devint le siège d'un évêché qui fut ruiné par les Francs en 737.

La ville actuelle de Villeneuve-lès-Maguelone a été construite à la même époque sur le continent.

Les évêques se réfugièrent sur le site de Substantion qui a aujourd’hui disparu. Maguelone fut relevée par l’évêque Arnaud (1030-1060). En 1172, le comté de Melgueil passa aux mains de la maison de Toulouse. Le privilège de frappe de monnaie (appelée sou melgorien) appartenait aux comtes de Melgueil qui, ruinés, cédèrent leurs droits au pape Innocent III, qui les inféoda à l’évêque Guillaume III d’Autignac (1204-1216) le . Dès lors, le comté de Melgueil fut aux mains des évêques de Maguelone. Ces évêques durent faire face à la montée de la maison d’Aragon qui venait d’entrer en possession de Montpellier. À partir de 1293, Philippe le Bel installa un atelier à Sommières, qui sera déplacé à Montpellier en 1356. Le siège épiscopal sera transféré en 1536 à Montpellier.

En 1365, lors de la première guerre civile de Castille, la ville, alors possession de l'Aragon est prise par Guillaume Boitel et Bertrand Du Guesclin.

La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, de style roman, fortifiée, est classée Monument historique. Le site abrite actuellement un centre d'aide par le travail.

Géologie[modifier | modifier le code]

L'île s'est formée par une éruption surtseyenne entre −3,8 Ma et 5 Ma (pliocène)[2].

Curiosités[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. magalona = grand prince, selon le Dictionnaire de la langue gauloise de Xavier Delamarre (ed. Errance (ISBN 978-2-87772-369-5))
  2. Paul Ambert, Le volcanisme Pliocène inférieur de Maguelone (région de Montpellier, Hérault)- C. R. Geoscience 335 (2003).
  3. Magalouno : Belle étoile, Vénus - Frédéric Mistral, Trésor du Félibrige Tome II, page 244, au mot « Magalouno ». La même entrée de dictionnaire donne à ce mot la double étymologie : du latin « magalona » qui provient lui-même du phénicien « magal » : entrepôt, comptoir, refuge

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J. Rouquette et A. Villemagne, Cartulaire de Maguelone, 4 tomes, 1912
  • J. Rouquette et A. Villemagne, Bullaire de l'église de Maguelone, 2 tomes, 1914