Guzargues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guzargues
L'église paroissiale Saint-Michel de Guzargues.
L'église paroissiale Saint-Michel de Guzargues.
Blason de Guzargues
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Lodève[1]
Canton Saint-Gély-du-Fesc
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup
Maire
Mandat
Pierre Antoine
2014-2020
Code postal 34820
Code commune 34118
Démographie
Gentilé Guzarguois
Population
municipale
516 hab. (2014)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 43′ 24″ nord, 3° 55′ 32″ est
Altitude Min. 80 m – Max. 209 m
Superficie 11,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Guzargues

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Guzargues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Guzargues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Guzargues

Guzargues (en occitan Gusargues) est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.

Guzargues se situe à environ 14 kilomètres au nord-est du centre-ville de Montpellier.

Le territoire se partage entre la garrigue et quelques terrains cultivables. Le village ancien est situé près de la route départementale 26 entre Castries au sud-est, Saint-Mathieu-de-Tréviers au nord-ouest et Assas au sud-ouest. Les constructions récentes de maisons individuelles se sont effectuées autour du village et le long d'une route d'environ un kilomètre vers le nord se dirigeant vers le lieu-dit le Lirou.

La superficie de la commune représente 1173 hectares pour 489 habitants résidant sur la commune au recensement de 2011.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Guzargues
Saint-Mathieu-de-Tréviers Montaud Montaud
Assas Guzargues Montaud
Assas Assas Castries, Teyran

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 30 août 2010[2], un feu de forêt ravage Guzargues et les communes alentour. Environ 3000 hectares de garrigue et de pinède ont été brûlés.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Guzargues Blason D'azur à Saint Michel d'or terrassant un diable du même
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1856 1860 Joseph Coulomb    
1860 1878 Antoine Colomb    
1878 1879 Achille Guiraud    
1879 1881 Jean Pouzancre    
1881 1896 Augustin Durand    
1896 1912 Marius Pouzancre    
1912 1929 Louis Guiraud    
1929 1942 Félix Pouzancre    
1942 1945 pas de maire    
1945 1951 François Charbonnel    
1951 1959 Gaston Gelly    
1959 1983 André Pouzancre    
mars 1983 2008 Yves Courtieu    
mars 2008 en cours Pierre Antoine SE Ingénieur
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune de Guzargues adhère à plusieurs établissements publics de coopération intercommunales : la communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, le syndicat mixte de Garrigues Campagne pour la gestion de l’eau potable et de l’eau brute, et le syndicat de gestion du groupe scolaire Assas-Guzargues.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 516 habitants, en augmentation de 17,81 % par rapport à 2009 (Hérault : 6,81 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
73 63 89 101 108 103 94 102 109
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
119 139 127 131 123 107 91 110 115
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
122 106 115 104 101 110 106 63 106
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
108 116 118 149 178 344 423 513 516
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Joubert (né en 1928, mort en 2015), poète et romancier français.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Depuis le , voir la modification des limites des 3 arrondissements
  2. [PDF]Préfet de l'Hérault, arrêté du 7 octobre 2010 ; fichier hébergé sur le site de la Fédération départementale des chasseurs de l’Hérault, consulté le 4 avril 2015.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :