Bages (Aude)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bages.
image illustrant une commune de l’Aude
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Aude.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Bages
Bages et son vignoble
Bages et son vignoble
Blason de Bages
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Narbonne
Canton Narbonne-2
Intercommunalité Le Grand Narbonne
Maire
Mandat
Marie Bat
2014-2020
Code postal 11100
Code commune 11024
Démographie
Gentilé Bageasois, Bageasoises
Population
municipale
871 hab. (2014)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 07′ 27″ nord, 2° 59′ 30″ est
Altitude Min. 0 m – Max. 190 m
Superficie 12,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte administrative de l'Aude
City locator 14.svg
Bages

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Bages

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bages

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bages

Bages (en occitan bajas), est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Bageasois. En occitan, le village se nomme Bajas, prononcer Bajos.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située dans l'aire urbaine de Narbonne, sur le canal de la Robine et l'étang de Bages-Sigean.

Panorama de Bages

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines du site de l'actuelle commune remontent à la préhistoire. Selon les historiens, les outils retrouvés à Bages attesteraient la présence de l'homme dès le Paléolithique inférieur (80 000 ans). Sans aucun doute, les hommes du Néandertal, puis de Cro-Magnon séjournèrent sur les rives du golfe Narbonnais (la mer, à l'époque). La découverte de sites du Néolithique prouve l'existence d'importantes communautés humaines à cette époque[1].

Ce fut sous l'occupation romaine que l'on assista à une véritable colonisation. En effet, de nombreux lots de terre étaient distribués à d'importants vétérans d'où la présence de nombreuses villae luxueuses. On pense même que l'origine du nom actuel viendrait de cette vocation (BAÏA ou BAÏES en latin, soit « lieu de plaisance »). Peu de vestiges subsistent de cette période, et ils sont souvent recouverts par la végétation. Les plus importants sont ceux du "Castellas" et des "Monadières", importantes villae du début de notre ère.

La population aurait ensuite quitté ces terrains plats à l'abri du vent pour venir s'implanter sur l'éperon rocheux que l'on connait.

Cette position légèrement dominante avait des raisons défensives mais aussi climatiques et d'exposition leur permettant ainsi de ne pas empiéter sur les terres cultivables. Témoignant des anciennes fortifications du village, la porte du Cadran Solaire (XIe siècle) marque l'entrée du vieux village. Depuis les rues étroites et en pente, on peut apercevoir un petit coin bleu d'étang.

Le village de Bages a les pieds dans l'eau, bien que l'agriculture, incluant bien sûr, la viticulture, ait constitué son activité essentielle (la principale place du village porte la date des événements de juin 1907), Bages est surtout considéré comme un village de pêcheurs.

Dans ce cadre exceptionnel, l’art trouve naturellement sa place. Peintres, sculpteurs, plasticiens, musiciens, conteurs, ébénistes y puisent leur inspiration. Les galeries d’art proposent en permanence des expositions de qualité. Citons " La Maison des Arts " et " L'Etang d'Art ".

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bages Blason De gueules à la fasce fuselée d'or et de sinople.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 2014 Marie Bat PS  
mars 2001 2008 Claude Mulero    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 871 habitants, en augmentation de 3,32 % par rapport à 2009 (Aude : 3,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
716 699 698 742 875 900 864 864 876
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
805 881 924 1 018 1 146 1 193 1 163 1 137 1 136
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 124 1 022 1 030 917 799 791 711 542 549
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
559 558 572 547 694 755 835 875 871
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture, Terroir et Produits[modifier | modifier le code]

Deux galeries d'art marquent la culture de ce paisible village de pêcheurs : La Maison des Arts juchée sur un promontoire ouvert sur l'étang et "L'étang d'art" qui possède en outre une activité éditoriale par le biais de Les Temps d'art graphique.

La commune a sur son territoire les appellations qualitatives suivantes :

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. Jean Guiffan, Histoire de Bages et de ses habitants, Éditions Élysiques, , 233 p., broché (ISBN 2-9528777-0-X et 978-2952877701)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sources : Jean Guiffan, voir Bibliographie.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .