Pierrette Bloch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierrette Bloch
Pierrette Bloch (1995).png
Naissance
Nationalité
Activité
Maître
Mouvement
Distinctions
prix Maratier 2005 de la Fondation Pro-MAHJ

Pierrette Bloch est une artiste française née en 1928 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

  • 1947-48 - Elle étudie auprès d’Henri Goetz et d’André Lhote.
  • 1949 - Se lie d’amitié avec Colette et Pierre Soulages.
  • 1951 - Ses premières expositions personnelles se tiennent aussi bien à Paris qu’aux États-Unis, où elle séjournera à plusieurs reprises.
  • 1953 - Premiers collages.
  • 1973 - Premières mailles.
  • 1984 - Premiers fils de crin. Achetés sans intention précise, ces crins vont devenir des cheminements visuels.
  • 1994 - Premières lignes de papier.
  • 2005 - La Fondation Pro-MAHJ a attribué le prix Maratier 2005 à Pierrette Bloch pour l’ensemble de son œuvre.

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • 1999 - rétrospective au Musée de Grenoble.
  • 2002 - exposition au Cabinet d’art graphique du Centre Pompidou.
  • 2003 - exposition au Musée Picasso, Antibes.
  • 2009 - exposition au Musée Fabre, Montpellier.
  • 2010 - participation à l'exposition On line du MOMA, New York.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Museum of Modern Art, New York, USA.
  • Musée Bellerive, Zurich, Suisse.
  • Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris, France.
  • Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Paris, France.
  • Fonds National d'Art Contemporain, Paris, France.
  • Musée d'Eilat, Israël.
  • Stedelijk Museum, Amsterdam, Pays-Bas.

Citations[modifier | modifier le code]

« J’entreprends un long voyage sur une feuille, je m’enveloppe dans ce parcours ; ce n’est plus une surface, mais une aventure dans le temps. Le format n’existe plus. »[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D’après un texte de Marguerite Pilven dans Paris-art.

voir M.J. Bonnet, "Les femmes artistes dans les avant-gardes", O. Jacob, 2006

Lien externe[modifier | modifier le code]