Alliance de compagnies aériennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Principales alliances aériennes mondiales
Planisphère montrant les pays d'origine des compagnies aériennes dans les trois plus grandes alliances de compagnies aériennes: Star Alliance (en gris), Skyteam (en bleu) et Oneworld (en violet). Les codes IATA des membres fondateurs sont rehaussés de rouge. (Dans le fichier SVG, placer le curseur sur un code pour faire ressortir son alliance)

Les alliances entre compagnies aériennes sont des accords de coopération entre compagnies aériennes.

Les compagnies aériennes opèrent généralement à partir d'une base centrale, depuis laquelle ses lignes rayonnent vers les escales de destinations plus ou moins lointaines (si certaines compagnies en ont plusieurs, cette situation résulte le plus souvent d'une acquisition ou d'une fusion avec une autre compagnie). La base centrale regroupe les services administratifs et commerciaux et, surtout, la maintenance des avions. Optimiser la gestion de la base est beaucoup plus facile qu'aux escales, qui représentent une charge d'autant plus importante qu'elles sont nombreuses et que les coûts fixes y sont moins aisément compressibles. C'est en particulier le cas pour les services de maintenance des avions, qui requièrent à la fois des ateliers, des stocks de pièces et des équipes de techniciens spécialisés.

Depuis longtemps, partant du constat qu'une escale distante est souvent la base centrale d'une compagnie locale (et réciproquement), les compagnies aériennes passaient des accords, qui portaient sur des domaines aussi divers que le partage des comptoirs d'aéroport, du personnel commercial, des services de maintenance, etc.

Parallèlement, au plan commercial, l'extension des compagnies à l'extérieur de leur territoire étant limitée en raison des accords étatiques limitant la concurrence sur certains trajets, les plus grandes compagnies américaines ont engagé des programmes de création d'alliances, d'abord avec les plus grandes compagnies européennes et asiatiques puis avec des compagnies moins importantes. Dans le contexte de multiplication d'accords bilatéraux, la création d'alliances s'inscrit comme une nouvelle étape de rationalisation.

Cette rationalisation s'est globalisée. Elle a conduit à l'unification des programmes de fidélisation des compagnies aériennes, en leur donnant une dimension plus large. Pour fonctionner efficacement, ces programmes doivent permettre au passager de relier un maximum de destinations. La globalisation conduit aussi à proposer des vols en partage de code : l'une des compagnies assure le vol qui est identifié avec le code de chacune d'elle et chacune des compagnies est représentée à l'escale par du personnel de la compagnie locale.

Il est peu probable que le nombre de ces alliances diminue car les autorités des États-Unis et de l'Union européenne sont soucieuses du maintien de la concurrence.

La plus ancienne alliance de grande taille encore en activité aujourd'hui date de 1989, lorsque Northwest Airlines et KLM signèrent un accord de vol en partage de code à grande échelle : désormais ces deux compagnies font toutes deux partie de Skyteam depuis la fusion de KLM avec Air France en 2004 et de Northwest Airlines avec Delta Air Lines en 2010.

Objectifs d'une alliance pour une compagnie[modifier | modifier le code]

  • Extension de son réseau (et donc du bouquet de destinations qu'elle propose) par l'adjonction de lignes exploitées par ses alliées via des accords de partage de code. La plupart des alliances ont débuté par ce genre d'accords.
  • Augmentation de la fréquence de desserte grâce à ces mêmes accords.
  • Rationalisation des coût grâce au dégagement de synergies: partage des services au sol (points de vente, d'enregistrement, des salons d'attente privés), des locaux et équipements de maintenance des aéronefs, de certains services administratifs)
  • Facilitation des investissements grâce à l'union face aux fournisseurs (sociétés aéroportuaires, autorités administratives et politiques...) et aux partages des coûts
  • Fidélisation des passagers avec en particulier la création d'un programme commun d'accumulation de points donnant droit à des voyages gratuits (les Miles pour Skyteam)
  • Standard de services similaires sur l'ensemble du réseau.

Impact pour le voyageur[modifier | modifier le code]

Positifs[modifier | modifier le code]

  • Des prix potentiellement plus bas
  • Une potentielle flexibilité accrue grâce à des horaires de départ plus diverses
  • Des correspondances facilités et un enregistrement unique
  • Des temps de trajet réduits grâce à la synchronisation des vols
  • Un choix plus important de salons d'attentes privés

Négatifs[modifier | modifier le code]

  • Une potentielle hausse des prix sur des lignes où le jeu des alliances appauvrit de fait la concurrence
  • Une fréquence des vols potentiellement plus basse du fait de la rationalisation des rotations que permettent les alliances

Principales alliances[modifier | modifier le code]

Les trois principales alliances sont :

Star Alliance Oneworld SkyTeam
date de création
siège social Francfort, Allemagne New York, États-Unis Haarlemmermeer, Pays-Bas
les passagers par année * 678,9 millions 324,4 millions 537 millions
parts de marché[1] 26.6 % 15.4 % 20.1 %
Participants*

hors membres associés

Europe

Adria Airways
Aegean Airlines
Austrian Airlines
Brussels Airlines
Croatia Airlines
LOT Polish Airlines
Lufthansa****
SAS****
Swiss
TAP Portugal
Turkish Airlines

Amérique

Air Canada****
Avianca
Copa Airlines
United Airlines****

Outres

Air China
Air India
Air New Zealand
ANA
Asiana Airlines
EgyptAir
Ethiopian Airlines
Shenzhen Airlines
Singapore Airlines
South African Airways
EVA Air
Thai Airways International****

Europe

Air Berlin
British Airways****
Finnair
Iberia
S7 Airlines

Amérique

American Airlines****
LAN
TAM Linhas Aéreas

Outres

Cathay Pacific****
Japan Airlines
Malaysia Airlines
Qantas****
Qatar Airways
Royal Jordanian
SriLankan Airlines

Europe

Aeroflot
Air Europa
Air France****
Alitalia
CSA Czech Airlines
KLM - Royal Dutch Airlines
Tarom

Amérique

Aerolíneas Argentinas
Aeroméxico****
Delta****

Outres

China Airlines
China Eastern Airlines
China Southern Airlines
Garuda Indonesia
Kenya Airways
Korean Air****
Middle East Airlines
Saudia
Vietnam Airlines
Xiamen Air

Points forts du réseau* US & Canada (AC, CO, UA, US)
Caraïbes (AC, US)
Amérique du Sud (VG)
Europe de l'Ouest (BD, SN, LH, LX, TP, OS, SK, KF)
Europe de l'Est (LO, JP, OU)
Moyen-Orient (OS, LH, LX, TK)
Asie (SQ, TG, NH, OZ, UA)
Australie & Nouvelle-Zélande (NZ)
Îles du Pacifique (CO, NZ)
US & Canada (AA)
Mexique (MX)
Caraïbes (AA)
Amérique centrale (MX)
Amérique du Sud (LA, IB, JJ)
Europe de l'Ouest (BA, EI, AY, IB)
Asie (CX)
Australie & Nouvelle-Zélande (QF)
Îles du Pacifique (QF)
US & Canada (DL)
Mexique (AM)
Caraïbes (DL, AM)
Europe de l'Ouest (AF, KL, AZ, NW)
Europe de l'Est (SU, OK)
Moyen-Orient (OK, AZ, SV, ME)
Asie (KE, CI, MU, CZ, VN)
Points faibles du réseau* Mexique***(America West merger)
Afrique***(South African Airways)
Afrique Australie & Nouvelle-Zélande
liens externes staralliance.com oneworld.com skyteam.com
* = à la date de novembre 2012
*** = ces destinations joindront le réseau sur l'entrée de nouvelles lignes aériennes de membre (dans la parenthèse) dans 2005/2006
**** = compagnies fondatrices toujours membres de leur "alliance" initiale

Les points forts du réseau sont définis comme les continents ou les régions où l'une des compagnies participantes dispose d'une plateforme de correspondance et d'un réseau dense.
Les points faibles du réseau sont les régions où aucune des compagnies participantes ne dispose d'un réseau suffisant.

Les trois alliances ci-dessus représentent plus de 50 % du trafic passager.

Autres alliances[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]