Compagnies aériennes interdites d'exploitation dans l'Union européenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
États du monde colorés selon les restrictions imposées aux compagnies aériennes dans l'Union européenne (mise à jour ).
  • États membres de l'Union européenne.
  • Toutes les compagnies interdites.
  • Certaines compagnies interdites.
  • Certaines compagnies soumises à des restrictions.
  • L'Union européenne publie une liste des transporteurs aériens qui ne sont pas autorisés à pénétrer dans l'espace aérien de ses États membres pour ne pas avoir satisfait aux normes de surveillance réglementaires de l'UE[1]. La première version de la liste est publiée en et comporte 92 compagnies[2],[3],[4]. Cette liste, généralement mise à jour deux fois par an, concerne plus de 106 compagnies de vingt-quatre pays différents en 2021[5].

    La dernière mise à jour de la liste noire de l'UE a été faite le [5],[6],[7],[8],[9].

    Évolutions récentes[modifier | modifier le code]

    2016-2019[modifier | modifier le code]

    En , les restrictions imposées à Air Madagascar, Lion Air, Citilink, Batik Air, ainsi qu'à certains appareils d'Iran Air et toutes les compagnies aériennes zambiennes sont retirées[10],[11].

    En , la compagnie vénézuélienne Avior Airlines est ajoutée à la liste en raison de « manquements non corrigés à la sécurité »[12],[13].

    En , toutes les compagnies aériennes indonésiennes sont retirées de la liste en raison de « nouveaux progrès réalisés en Indonésie en matière de sécurité aérienne »[14].

    En , Turkmenistan Airlines est bannie de l'espace aérien de l'UE, « dans l’attente de la confirmation de sa conformité aux normes internationales de sécurité aérienne »[15], mais l'interdiction est levée quelques mois plus tard, en [16]. En , les compagnies aériennes gabonaises sont retirées de la liste « à la suite d’améliorations en matière de sécurité aérienne »[17].

    2020-2021[modifier | modifier le code]

    En , les compagnies aériennes arméniennes sont ajoutées à la liste à la suite « d'une évaluation plus approfondie des capacités de supervision de la sécurité du pays »[18].

    En , à la suite du détournement du vol Ryanair 4978 par le gouvernement biélorusse forçant l'avion à se dérouter et à atterrir à Minsk pour arrêter le journaliste Roman Protassevitch, les dirigeants de l'UE annoncent l'interdiction pour les transporteurs biélorusses d'utiliser l'espace aérien de l'UE[19],[20].

    Liste des compagnies aériennes bannies[modifier | modifier le code]

    Ci-dessous, la liste noire des compagnies aériennes interdites d'exploitation au sein de l'Union européenne, mise en place en et actualisée en [8],[9]. Les codes OACI sont indiqués entre parenthèses quand ils sont connus.

    Pays certificateurs entièrement bannis[modifier | modifier le code]

    Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de la République islamique d'Afghanistan sont bannis.

    Drapeau de l'Arménie Arménie[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de la République d'Arménie sont bannis.

    Drapeau de la république du Congo République du Congo[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de la République du Congo (Brazzaville) sont bannis.

    Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo (RDC)[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de la République démocratique du Congo (Kinshasa) sont bannis.

    Drapeau de Djibouti Djibouti[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de la République de Djibouti sont bannis.

    Drapeau de l'Érythrée Érythrée[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de l'Érythrée sont bannis.

    Drapeau de la Guinée équatoriale Guinée équatoriale[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de la Guinée équatoriale sont bannis.

    Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de la République kirghize sont bannis.

    Drapeau du Libéria Liberia[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités du Libéria sont bannis.

    Drapeau de la Libye Libye[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de Libye sont bannis.

    Drapeau du Népal Népal[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités du Népal sont bannis.

    Drapeau de Sao Tomé-et-Principe Sao Tomé-et-Principe[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de São Tomé-et-Príncipe sont bannis.

    Drapeau de Sierra Leone Sierra Leone[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de Sierra Leone sont bannis.

    Drapeau du Soudan Soudan[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités du Soudan sont bannis.

    Pays certificateurs bannis sauf certaines compagnies[modifier | modifier le code]

    Drapeau de l'Angola Angola[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de l'Angola sont bannis (à l’exception de TAAG Angola Airlines et Heli Malongo (en)).

    Drapeau de la Moldavie Moldavie[modifier | modifier le code]

    Tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de Moldavie sont bannis (à l'exception d'Air Moldova, FlyOne et Aerotranscargo (en)).

    Pays certificateurs autorisés mais dont certaines compagnies ou certains aéronefs sont bannis[modifier | modifier le code]

    L'annexe B de la liste couvre les États qui sont limités à l'exploitation de certaines compagnies aériennes ou de certains aéronefs au sein de l'Union européenne. Les transporteurs aériens énumérés à l'annexe B peuvent être autorisés à exercer des droits de trafic en utilisant des aéronefs loués à un exploitant qui n'est pas soumis à une interdiction d'exploitation, à condition que les normes de sécurité soient respectées, ou avec « certains appareils jugés sûrs et bien entretenus »[1],[5].

    Drapeau des Comores Comores[modifier | modifier le code]

    • Air Service Comores (KMD)
      • Toute la flotte interdite sauf : Un appareil de type Let L-410 (D6-CAM - 851336).

    Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord[modifier | modifier le code]

    Drapeau de l'Iran Iran[modifier | modifier le code]

    Drapeau de l'Irak Irak[modifier | modifier le code]

    Drapeau du Nigeria Nigeria[modifier | modifier le code]

    Drapeau du Suriname Suriname[modifier | modifier le code]

    Drapeau du Venezuela Venezuela[modifier | modifier le code]

    Drapeau du Zimbabwe Zimbabwe[modifier | modifier le code]

    Références[modifier | modifier le code]

    1. a et b Boran Tobelem, « Qu’est-ce que la liste noire des compagnies aériennes de l’Union européenne ? », sur touteleurope.eu, Toute l'Europe, (consulté le ).
    2. Le Monde et Agence France-Presse, « Les Vingt-Cinq dressent leur première "liste noire" de compagnies aériennes », sur lemonde.fr, (consulté le ).
    3. « Transport aérien - L'Europe publie sa liste noire », sur ledevoir.com, Le Devoir, (consulté le ).
    4. Jean Quatremer, « L'Europe pose son antivol », sur liberation.fr, Libération, (consulté le ).
    5. a b et c Commission européenne, « Air Safety List » [PDF], sur ec.europa.eu, Union européenne, (consulté le ).
    6. (en) Commission européenne, « List of airlines banned within the EU » [« Liste des compagnies aériennes interdites dans l'UE »], sur ec.europa.eu, Union européenne, (consulté le ).
    7. (en) Commission européenne, « The EU Air Safety List » [« La liste de sécurité aérienne de l'UE »], sur ec.europa.eu, Union européenne, (consulté le ).
    8. a et b Commission européenne, « Règlement d'exécution (UE) 2021/883 de la Commission du 1er juin 2021 : modifiant le règlement (CE) no 474/2006 en ce qui concerne la liste des transporteurs aériens qui font l’objet d’une interdiction d’exploitation ou de restrictions d’exploitation au sein de l’Union » [PDF] (Journal officiel de l'Union européenne), sur eur-lex.europa.eu, Bruxelles, Office des publications de l'Union européenne, (consulté le ).
    9. a et b Ministère de la Transition écologique, « Liste des compagnies aériennes interdites en Europe », sur ecologie.gouv.fr, Gouvernement de la République française, (consulté le ).
    10. Joël Ricci, « Air Madagascar sort de l’annexe B de la liste noire européenne », sur air-journal.fr, Air Journal, (consulté le ).
    11. (en) Julia Fioretti et Susan Fenton, « EU allows Iran's state carrier to resume flights in bloc » [« L'UE autorise la compagnie nationale iranienne à reprendre ses vols »], sur reuters.com, Reuters, (consulté le ).
    12. Le Figaro et Agence France-Presse, « Aviation : une compagnie vénézuélienne ajoutée à la liste noire de l'UE », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
    13. (en) Associated Press, « Venezuelan Airline Barred from European Union Skies » [« Une compagnie aérienne vénézuélienne exclue du ciel de l'Union européenne »], sur voanews.com, Voice of America, (consulté le ).
    14. Emilie Drab, « La Commission européenne retire les compagnies indonésiennes de sa liste noire », sur journal-aviation.com, Le Journal de l'Aviation, (consulté le ).
    15. (en) Simon Calder, « Flights Cancelled For Thousands of British Passengers After EU Bans Turkmenistan Airline » [« Des vols annulés pour des milliers de passagers britanniques après l'interdiction par l'UE de la compagnie aérienne Turkmenistan Airlines »], sur independent.co.uk, The Independent, (consulté le ).
    16. (en) Marat Gurt, Olzhas Auyezov et David Goodman (photogr. Marat Gurt), « EU lifts ban on Turkmenistan Airlines » [« L'UE lève l'interdiction de Turkmenistan Airlines »], sur reuters.com, Reuters, (consulté le ).
    17. Jeune Afrique et Agence France-Presse, « Les compagnies aériennes gabonaises retirées de la liste noire de l’Union européenne », sur jeuneafrique.com, (consulté le ).
    18. Thierry Blancmont, « Sécurité aérienne : l’Arménie entre dans la liste noire », sur air-journal.fr, Air Journal, (consulté le ).
    19. (en) Raf Casert, Samuel Petrequin et Vladimir Isachenkov, « EU leaders agree on Belarus sanctions after plane diversion » [« Les dirigeants européens s'entendent sur les sanctions contre la Biélorussie après le détournement d'avion »], sur apnews.com, Associated Press, (consulté le ).
    20. Conseil de l'Union européenne, « L'UE interdit aux transporteurs biélorusses l'accès à son espace aérien et à ses aéroports » (communiqué de presse), sur consilium.europa.eu, Union européenne, (consulté le ).

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Liens externes[modifier | modifier le code]