Forceville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Forceville-en-Amiénois
Forceville
La mairie-école.
Blason de Forceville-en-Amiénois
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Péronne
Intercommunalité CC du Pays du Coquelicot
Maire
Mandat
Claude Sauvage
2020-2026
Code postal 80560
Code commune 80329
Démographie
Gentilé Forcevillois
Population
municipale
175 hab. (2018 en diminution de 1,69 % par rapport à 2013)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 03′ 44″ nord, 2° 33′ 27″ est
Altitude Min. 100 m
Max. 150 m
Superficie 7,57 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Amiens
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Albert
Législatives 5e circonscription de la Somme
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Forceville-en-Amiénois
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Forceville-en-Amiénois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Forceville-en-Amiénois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Forceville-en-Amiénois

Forceville (également nommée localement Forceville-en-Amiénois) est une commune française située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

En 2019, la localité est desservie par les autocars du réseau interurbain Trans'80 Hauts-de-France[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Nature du sol et du sous-sol[modifier | modifier le code]

Le sol et le sous-sol de la commune sont de nature tertiaire. Au nord et à l'ouest, on trouve le limon des plateaux argilo-siliceux, au sud et à l'est sur les pentes on trouve la craie blanche à silex en calcaire-siliceux. dans les vallons, on trouve des terres argileuses[2].

Relief, paysage, végétation[modifier | modifier le code]

Le relief de la commune est celui d'un plateau parcouru par quelques vallons. Au nord et à l'ouest le plateau s'infléchit en pente douce, au sud et au sud-ouest, la pente est plus forte.

Au sud-est du village, quatre vallons se rejoignent pour n'en former qu'un seul. L'altitude de la commune oscille de 148 à 87 mètres[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal n'est traversé par aucun cours d'eau. La nappe d'phréatique était située à la fin du XIXe siècle dans une couche de marne caillouteuse[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la commune est tempéré océanique avec vents dominants d'ouest et de sud-ouest[2].

Géographique humaine[modifier | modifier le code]

Urbanisme et aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

La commune de Forceville présente un habitat groupé.

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Le village de Forceville est situé à un carrefour de routes secondaires qui relient Albert à Doullens et Amiens à Arras.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Forceville est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Amiens, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 369 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[6],[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouve plusieurs formes pour désigner Forceville dans les textes anciens : Fortiaca Villa en 660, Fortvilla en 1174, Forcheville en 1567, Forseville en 1579, Foncheville en 1648[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La terre de Forceville figure dans l'acte de fondation de l'Abbaye Saint-Pierre de Corbie, de 662.

En 1269, Florent Haves, seigneur de Forceville donna cent journaux de terre pour la fondation d'une chapelle aujourd'hui disparue.

Au XIVe siècle, Forceville était un fief dépendant de la seigneurie d'Encre. En 1377, le château du sire de Granlsy est détruit sur ordre du bailli d'Amiens.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Aux XVIe et XVIIe siècles, le village subit les invasions espagnoles.

À la fin du XVIIIe siècle, l'église paroissiale est reconstruite et le village possédait alors une école. Les habitants de Forceville devaient se fournir en sel auprès du grenier à sel d'Albert au prix de 26 sols, 6 deniers la pinte.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Selon la tradition orale, 40 soldats de la commune seraient morts au cours des guerres de la Révolution et de l'Empire.

En 1833, on construisit une école à Forceville.

Au cours de la guerre de 1870, trois jeunes gens de la commune furent tués[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l'arrondissement d'Amiens pour intégrer l'arrondissement de Péronne[8].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Vers 1945   Lenain    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Laurence Lévêque    
mars 2008[9] En cours
(au 5 juillet 2020)
M. Claude Sauvage   Réélu pour le mandat 2020-2026[10]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Forceville-en-Vimeu, la commune homonyme, sont dits des Forcevillois[11].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[13].

En 2018, la commune comptait 175 habitants[Note 3], en diminution de 1,69 % par rapport à 2013 (Somme : −0,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
547617672654686655641658608
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
559560532495460437422426390
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
388370330267259229236244231
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
204203199181182161166173174
2018 - - - - - - - -
175--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité dominante de la commune reste l'agriculture.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Vaast.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Duchaussoy, né le à Forceville, officier d'infanterie sous Napoléon Ier, chevalier de la Légion d'honneur et chevalier de l'ordre royal de Saint-Louis.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Forceville Blason
D'azur à trois tierces d'or ; au chef d'or plain.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  2. a b c d e et f Notice géographique et historique sur la commune de Forceville, rédigée par M. Petit, instituteur, 1897, Archives départementales de la Somme
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 5 avril 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  6. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Amiens », sur insee.fr (consulté le 5 avril 2021).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  8. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements de la Somme - Recueil n°200 des actes administratifs du 27 décembre 2016 des Hauts-de-France », sur http://www.prefectures-regions.gouv.fr/hauts-de-france/, (consulté le 15 janvier 2017).
  9. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 30 août 2008).
  10. « Claude Sauvage entame son troisième mandat à Forceville », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juillet 2020).
  11. habitants.fr, « Somme > Forceville-en-Vimeu (80140) » (consulté le 15 décembre 2010).
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.