Éfrit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un éfrit, ifrit ou afrit (arabe : عفريت, ʻifrīt, et عفاريت, ʻafārīt au pluriel) est une sorte de djinn. Ces djinns sont plus forts que les mauvais djinns et peuvent être utilisés en tant que djinns ouvriers, selon l'utilisation qu'en fit Salomon. Ils sont généralement comptés au nombre des djinns, ou génies, croyants.

Dans les œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

Littérature et cinéma[modifier | modifier le code]

  • Samia Gamal interprète une séduisante ifrit dans la comédie musicale égyptienne Madame la diablesse (1949).
  • Un chapitre d’American Gods de Neil Gaiman (2001) est consacré à un ifrit vivant à New York.
  • Ils sont mentionnés dans la série de romans Trinity Blood (à partir de 2001).
  • Un ifrit est au cœur d'une des intrigues de la cinquième saison de True Blood : il apparaît comme une malédiction à la suite d'exactions d'un des personnages de la série en Irak.
  • Les ifrits sont également des esprits supérieurs dans la Trilogie de Bartiméus de Jonathan Stroud (2003-2005).
  • Les ifrits sont au cœur d'une intrigue dans un épisode de Lost Girl saison 2.
  • Dans Tara Duncan de Sophie Audouin-Mamikonian, les Effrits sont des démons mineurs qui occupent diverses fonctions dans les villes.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Les ifrits sont présents dans diverses campagnes de jeux de rôle et de jeux vidéo de rôle.

Notes et références[modifier | modifier le code]