Homme-papillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue d'artiste d'Homme-papillon.

L'homme-papillon (ou homme-phalène) (en anglais mothman) est une créature ailée mystérieuse qui aurait été observée à Point Pleasant dans l'État de la Virginie-Occidentale, aux États-Unis, en 1966.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le concept de l'homme-phalène est né de témoignages en 1966 en Virginie-Occidentale : des personnes prétendent avoir vu une créature humanoïde ailée aux yeux rouges flamboyants. Plusieurs observations se seraient succédé jusqu'au 15 décembre 1967, qui voit l'effondrement du Silver Bridge de Point Pleasant, dans lequel 46 personnes trouvent la mort. Les apparitions se raréfient après l'événement. Dans les années 1970, l'ufologue John Keel rassemble les témoignages dans un livre intitulé The Mothman Prophecies (La Prophétie des ombres) et propose que l'homme-phalène est une créature d'un autre monde dont la fonction serait d'avertir d’une catastrophe imminente. D'autres auteurs comme Jeff Wamsley et Andy Colvin reprennent le thème, qui prend une dimension universelle : l'homme-phalène est identifié à de nombreuses entités d'aspect similaire, tels que les garudas asiatiques ou les oiseaux-tonnerre amérindiens, et ses apparitions sont considérées comme une des formes d'un phénomène mondial comprenant les apparitions mariales et les OVNIs. Selon eux, cette créature a été observée et décrite de façon identique dans de nombreux pays, notamment en Chine, en URSS, au Chili, en Géorgie, et dans de nombreuses régions du Moyen-Orient. La multiplicité de ces signalements, dont les premiers rapportés remontent au début du XIXe siècle, conjuguée à des descriptions étonnamment similaires, complique les analyses des chercheurs.

Observations[modifier | modifier le code]

12 novembre-26 novembre 1966[modifier | modifier le code]

Le premier témoignage concernant le prétendu homme-phalène remonte au . Ce soir-là, cinq hommes préparaient une tombe dans un petit cimetière près de Clendenin en Virginie-Occidentale (États-Unis), lorsque ce qu'ils décrivirent comme une « forme humaine brunâtre avec des ailes » prit son envol depuis un bosquet à proximité des lieux et passa au-dessus de leurs têtes. Toutefois, cette apparition ne fut pas tout de suite rendue publique ; elle ne fut reprise que trois jours plus tard par les médias américains.

Cette observation allait être suivi de nombreuses autres, toujours localisées dans la région. Tard dans la nuit du 15 novembre, deux jeunes couples mariés de Point Pleasant, Roger et Linda Scarberry ainsi que Steve et Mary Mallette, sortirent se promener en voiture. Ils passèrent devant une usine de fabrication de TNT (datant de la Seconde Guerre mondiale) à environ 11 kilomètres à l'extérieur de Point Pleasant (à 10 kilomètres de McClintic Wildlife Station), lorsqu'ils aperçurent deux étranges lueurs rouges dans l'obscurité, à côté d'un vieux réservoir proche de la clôture de l'usine. Ils s'arrêtèrent et furent impressionnés de voir qu'il s'agissait d'yeux brillants provenant manifestement d'un gros animal, « de forme humaine, mais plus gros, peut-être six et demi ou sept pieds de hauteur (2,10 m environ) ; avec de grosses ailes rabattues sur le dos », selon Roger Scarberry. Terrifiés, les deux couples prirent la fuite en direction de la Route 62. En prenant la sortie, ils virent encore la créature, qui se tenait sur le bas-côté de la route. Elle écarta ses ailes et s'envola, en prenant en chasse l'automobile. Les témoins affirmèrent avoir tenté de prendre de vitesse la « chose » en roulant jusqu'à la vitesse de 100 miles par heure (environ 160 km/h), mais sans succès : la créature les suivait toujours de près et « ne battait presque pas des ailes », selon leur témoignage. Lorsqu'ils approchèrent de la ville, la créature disparut. Ils se rendirent alors au palais de justice du Comté de Mason et racontèrent leur histoire au shérif-adjoint Millard Halstead, qui, questionné plus tard, aurait déclaré : « Je connais ces enfants depuis longtemps. Ils n'ont jamais eu de problème avec la justice et ils étaient vraiment apeurés cette nuit-là. Je les ai pris au sérieux ». Il se rendit sur les lieux de l'observation, mais ne trouva aucune trace de l'étrange créature.

La nuit suivante, le 16 novembre, les citadins locaux, armés, organisèrent une battue dans la zone environnante de l'usine de TNT pour tenter de dénicher la créature. M. et Mme Raymond Wamsley, ainsi que Mme Marcella Bennett et sa fille cadette Teena partaient en voiture rendre visite à des amis, M. et Mme Ralph Thomas, qui vivaient dans un bungalow parmi les « igloos » (structures en forme de dôme érigées pour le stockage d'explosifs pendant la Seconde Guerre mondiale) se trouvant près de l'usine de TNT. Les igloos n'étaient pas vides, quelques-uns appartenaient au comté, d'autres à des entreprises qui s'en servaient comme espace de stockage. Aussitôt sortis de la voiture, ils virent une figure apparaître derrière l'automobile en stationnement. C'est à cet endroit qu'eut lieu la deuxième observation du prétendu homme phalène. Mme Bennett déclara plus tard que c'était comme si cette « chose » se relevait lentement du sol, large et grise, avec des yeux rougeoyants. Pendant que Wamsley téléphonait à la police, la créature avança sous le porche de la maison et les dévisagea au travers de la fenêtre.

Le 24 novembre, quatre personnes virent la créature voler au-dessus de la zone de l'usine TNT. Le matin du 25 novembre, Thomas Ury, qui conduisait sur la Route 62 au nord de l'usine, dit avoir vu la créature se tenir dans le champ près de la route, ouvrir ses ailes et décoller, en suivant son automobile alors qu'il filait vers Point Pleasant pour relater l'évènement au shérif.

Le 26 novembre, Mme Ruth Foster de Charleston Virginie-Occidentale, banlieue de St. Albans, dit avoir vu ce qu'on appelait déjà le mothman (homme-phalène) se tenir sur sa pelouse, mais il n'était plus là lorsque son beau-frère vérifia. Le matin du 27 novembre, la créature poursuivit une jeune femme près de Mason, Virginie-Occidentale, ce qui fut rapporté de nouveau à St. Albans la même nuit par deux enfants.

11 janvier-15 décembre 1967[modifier | modifier le code]

L'homme-phalène aurait été aperçu une autre fois le , et encore à plusieurs reprises dans l'année. Il faut cependant considérer avec prudence les derniers témoignages, du fait de l'influence des premières observations sur la population : dans une atmosphère américaine prise de fièvre de l'irrationnel, et particulièrement à propos de la vie extra-terrestre, les derniers cas survenus à Point Pleasant semblent peu fiables.

Le 15 décembre 1967, le Silver Bridge, sur l'autoroute 35 reliant Point Pleasant (Virginie-Occidentale) et Gallipolis (Ohio), proche du lieu des apparitions, s'effondre dans la rivière Ohio, tuant 46 personnes, dont Marvin Wamsley. Pour certains observateurs, l'effondrement du pont semble être en lien étroit avec les apparitions de l'homme-phalène : une des premières théories avancées suppose que la créature jouait, par ses apparitions successives à proximité du lieu de la catastrophe, le rôle d'annonciatrice de l'imminence du drame.

Exploitation commerciale[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

En 1970, Gray Barker publie une version partiellement « romancée » de l'affaire de l'homme-phalène, sous le titre The Silver Bridge[1]

La plus grande collection d'informations relevées sur l'homme-phalène se trouve dans un livre de John A. Keel écrit en 1975, The Mothman Prophecies, dans lequel il compile la chronologie des apparitions ainsi que d'autres évènements qu'il considère comme parapsychologiques, tous advenus dans la région à la même période. Ils comprennent des observations d'ovnis, des rencontres avec des hommes en noir, des poltergeists et, le , l'effondrement du Silver Bridge dans le fleuve Ohio. Keel cite également un cas d'apparition de trois « hommes-phalènes » simultanément dans le ciel, le 9 avril 1948, à Longview (État de Washington), aperçus par deux employés de laverie, quatre mois à peine après une première apparition de ce type à Chehalis, à 60 kilomètres de distance à peine dans le même État[2]. L'ouvrage est traduit en français en 2002, sous le titre La Prophétie des ombres, par Benjamin Legrand[3].

Loren Coleman, auteur d'articles sur l'« étrangeté ailée » et d'un livre paru en 1978, Creatures of the Outer Edge, publie, en 2002, Mothman and Other Curious Encounters[4], qui rassemble les détails sur des enquêtes cryptozoologiques et tente une interprétation démonologique.

Film[modifier | modifier le code]

Le film La Prophétie des ombres (The Mothman Prophecies, 2002) avec Richard Gere dans le rôle principal, est une adaptation du livre de Keel, retranscrivant des évènements survenus à Point Pleasant entre novembre 1966 et décembre 1967.

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'homme-phalène est devenu une attraction touristique de Point Pleasant où on trouve une statue le représentant et un petit musée à son sujet[5]. Un festival annuel lui est consacré[6].

Analyse[modifier | modifier le code]

Selon le magazine Skeptical Inquirer de mars-avril 2002, l'explication la plus plausible de ces visions serait la rencontre de personnes imaginatives et excitées avec une chouette effraie[7]. Mark A. Hall, dans son livre Thunderbirds, ne dément pas l'hypothèse de la chouette, mais propose l'hypothèse qu'il s'agirait d'une sorte de chouette géante, aperçue dans la région depuis 100 ans. Un candidat vraisemblable est le hibou Grand-duc de Virginie, la Virginie-Occidentale étant l'endroit qui possède le plus de variétés au monde de cette sorte d'oiseau nocturne gris et farouche, de la taille d'un enfant, qui peut marcher longtemps sur le sol et faire des bonds de cinq pieds. La chouette lapone, oiseau migrateur hivernal rare dans les États américains du sud, plus grande encore que le grand hibou à cornes (60 à 83 cm), est aussi envisageable. Une autre hypothèse serait une grande grue grise des collines. Néanmoins, ces oiseaux n'ont pas les yeux rouges et les témoins estiment la taille de la créature à 2 mètres ou 2 mètres 50.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Dans le roman Les yeux de l'épouvante écrit par Jimmy Guieu en 1977 (et paru aux éditions Fleuve Noir), l'homme-papillon apparaît, explicitement désigné (notamment au chapitre 7) sous le nom d'« homme-phalène ». Ici, ses apparitions ont cependant lieu en France, dans le Var, près du Malmont. Le titre du roman fait référence aux impressionnants yeux rouges flamboyants attribués à la créature.
  • La Mite Tueuse (Killer Moth), un personnage de fiction des éditions DC Comics, créé par Bill Finger et Lew Schwartz dans Batman #63 en 1951, partage une ressemblance notable avec la description de l'homme-papillon.
  • The Shadow, célèbre pulp du début des années 1930, est également fort évocateur de nombreuses similitudes avec l'homme-phalène.
  • Dans le roman À la poursuite du Mothman, d'Alexandre Moix, tome 4 de la série Les Cryptides, publié en 2012, les enfants Abelmans doivent parcourir les États-Unis pour traquer l'homme papillon, qui veut s'emparer du fameux trésor de Salomon.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Dans un épisode de X-Files intitulé Détour, l'agent Mulder parle des apparitions d'une créature aux yeux rouges appelée "l'homme-papillon" à Point Pleasant. L'agent Scully lui demande sarcastiquement si ceci est du même type que « The cockroach that ate Cincinnati » (une chanson datant des années 1960).
  • L'un des personnages de Aqua Teen Hunger Force dans l'épisode "Mothmonsterman" est également certainement basé sur l'homme-papillon, incluant même une parodie de la scène de film où le personnage de Richard Gere reçoit un coup de téléphone du monstre.
  • La Mite Tueuse (Killer Moth en VO), personnage de DC Comics, apparaît dans la série animée Teen Titans comme partageant une ressemblance notable avec la description de l'homme-papillon.
  • Dans le manga Ghost Hound les héros aperçoivent l'homme-papillon dans l'Autre Monde.
  • Dans le dessin animé Les Maîtres du temps, les habitants de la planète Perdide sont des hommes-papillons.
  • Documentaire américain « Search for the Mothman », inclus dans certaines versions DVD du film La Prophétie des ombres (The Mothman Prophecies).

Film[modifier | modifier le code]

  • Mimic (1997) est un film à propos d'une espèce d'insectes ayant muté dans une forme qui leur permet de se faire passer pour des êtres humains. Leur forme naturelle est d'environ 2,10 m, et ressemble à l'homme-papillon.
  • The Mothman (2010) de Sheldon Wilson.

Musique[modifier | modifier le code]

  • Le groupe de rock progressif canadien Saga édifia une mythologie fil-rouge depuis leur premier album au titre éponyme sorti en 1978 jusqu'à leur troisième opus "Silent Knight". Cette mythologie prenait la forme d'une civilisation d'hommes papillons hébergée sur une planète lointaine dont les intentions étaient la venue sur Terre et sa colonisation par le feu et par le sang.
  • Le groupe Arena a sorti une chanson dont le titre est The Butterfly Man.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gray Barker, The Silver Bridge, Clarksburg, WV, Saucerians Books, 1970.
  2. (en) John A. Keel, The Mothman Prophecies, Saturday Review Press, 1975, and Tor Books, (paperback), 2002, (ISBN 0-7653-4197-2) (rédigé par Keel en grande partie pour rétablir sa vérité, à la suite du livre de 1970, Barker ayant parfois collaboré avec Keel de 1966 à 1967).
  3. John A. Keel, La Prophétie des ombres, éditions Pierre Lagrange, Paris, Presses du Châtelet, 2002, 392 p., coll. « Bibliothèque des prodiges », (ISBN 2-84592-053-9).
  4. Loren Coleman, Mothman and Other Curious Encounters, Paraview Press, 2002, (ISBN 1-931044-34-1).
  5. (en) Mothman Museum, Point Pleasant.
  6. (en) Mothman Festival à Point Pleasant.
  7. Joe Nickell. 2002. 'Mothman' Solved! Skeptical Inquirer mars-avril 26(2): 20.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]