Iblis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En Islam, Iblis (arabe: إبليس‎‎) est le nom du diable. Il est le Djinn qui à refusé de se mettre à genoux devant Adam.

Associé à l'orgueil et au mal il est alors[Quand ?] progressivement assimilé à Satan, qui est son équivalent dans la culture chrétienne et occidentale, sans bénéficier du statut prométhéen qui est le sien dans la Genèse, où il offre à l'homme l'accès à la connaissance du bien et du mal[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot Iblis (arabe: إبليس‎‎) est probablement issu du grec ancien διάβολος‎‎ (diábolos). En Islam, sa racine verbale est بَلَسَ (balasa, 'il désespérait'), le mot Shaitan (arabe: شَيْطَان) à la même origine que l'hébreu שָׂטָן (Sātān).

Histoire[modifier | modifier le code]

Quand il fut ordonné aux anges de se mettre à genoux devant Adam, Satan refusa et fut déchu du Paradis pour sa désobéissance et pria Dieu de retarder son châtiment au Jugement dernier et sa demande fut accordée.

« Et lorsque Nous dîmes aux Anges : "Prosternez-vous devant Adam", ils se prosternèrent, excepté Iblis [Satan] qui était du nombre des Djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu'ils vous sont ennemis? Quel mauvais échange pour les injustes! [2]. »

En Islam, Satan n'était pas du nombre des anges comme il est clairement indiqué dans le verset 50 de la sourate 18.

Satan est un Djinn qui a été conçu par le feu, tandis que les anges ont été conçus de Lumière.

Les Djinns furent les premiers à s'établir sur terre. Mais ils eurent un comportement qui allaient à l'encontre des préceptes de Dieu. Iblis décida de les ramener vers Dieu.

Alors Iblis se soumis à Dieu. Car il n'aimait pas le comportement de la majorité des Djinns envers Dieu. Iblis mis corps et âme a apporté la bonne parole aux Djinns et lorsque Dieu a vu cela, Il lui fit gravir un degré pour se rapprocher de Dieu. Ce qui motiva Iblis qui en faisait plus, jours et nuits, et Dieu pour le combler de sa Miséricorde le montait d'un degré à chaque fois, jusqu'au jour où Iblis s'est retrouvé au niveau des anges.

Par sa désobéissance et donc sa non - soumission à Dieu, Iblis a été maudit par Dieu. Mais pour Iblis, Dieu continue à être le Seigneur de l'univers. C'est pourquoi, Iblis demande à Dieu du temps pour démontrer à Dieu que les enfants d'Adam ne sont pas des soumis à Dieu. Iblis dit à Dieu qu'il se mettra sur leur route droite pour les en faire bifurquer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bakounine analysera de ce côté prométhéen dans Dieu et l'État
  2. Modèle:Coran, 18:50

Annexes[modifier | modifier le code]

  • G. Basetti Sani, Il peccato di Iblis e degli angeli nel Corano, Iperbole, Palermo 1987
  • C. Saccone, Iblis, Il Satana del Terzo Testamento. Santità a perdizione nell'Islam. Letture coraniche II, Centro Essad Bey, Padova 2012 (Amazon, Kindle Edition)