Marches de Selma à Montgomery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Des policiers de l'Alabama attendent les manifestants au pont Edmund Pettus.
Selma to Montgomery marches - historic route retouched.jpg

Les Marches de Selma à Montgomery furent trois marches de protestation qui ont marqué la lutte des droits civiques aux États-Unis. Elles furent le point culminant du mouvement pour le droit de vote, lancé par Amelia Boynton Robinson (en) et son mari, à Selma dans l'Alabama.

Robinson a eu le soutien de nombreux représentants du Mouvement afro-américain des droits civiques à Selma, y compris Martin Luther King, James Bevel (en) et Hosea Williams (en).

Le Bloody Sunday (« Dimanche sanglant ») s'est produit le 7 mars 1965 lors d'une de ces marches. 600 manifestants pour les droits civiques ont été attaqués par la police locale avec des matraques et du gaz lacrymogène.

Neuf jours plus tard, Viola Liuzzo, militante blanche des droits civiques, assiste à une manifestation dans son université et appelle son mari pour lui dire qu'elle ira à Selma car « c'est le combat de tout le monde ».

Seule la dernière marche le 25 mars est arrivée avec succès à Montgomery. Dans la nuit, Viola Liuzzo est assassinée par le Ku Klux Klan alors qu'elle ramènait des marcheurs dans sa voiture.

L'itinéraire est désormais matérialisé en tant que Selma to Montgomery National Historic Trail.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :