Mary Church Terrell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mary church terrell.jpg

Mary Church Terrell (23 septembre 1863 - 24 juillet 1954), fille de deux anciens esclaves, est l'une des premières femmes afro-américaine à avoir obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur. Elle devint une activiste qui dirigea de nombreuses associations et s'impliqua en faveur des droits civiques et du droit de vote.

Enfance et éducation[modifier | modifier le code]

Mary est née à Memphis, Tennessee, de Robert Reed Church et Louisa Ayers, deux anciens esclaves. Robert Church disait être le fils de son maître blanc, Charles Church, serait devenu millionnaire après avoir réalisé des investissements immobiliers à Memphis et se serait marié deux fois. À l'âge de six ans, Mary est envoyée par ses parents au Antioch College Model School de Yellow Springs dans l'Ohio. Connue dans sa famille sous le surnom de « Mollie », elle et son frère sont nés durant le premier mariage de leur père, qui se termine par un divorce. Ce dernier se remarie avec Anna (Wright) Church, qui lui donne deux autres enfants, Robert Jr. et Annette.

Quand Mary se spécialise en littérature antique à Oberlin College, elle est une femme afro-américaine parmi des étudiants pour la plupart masculins et blancs mais s'intègre bien. Elle est éditrice pour l'Oberlin Review. En obtenant son baccalauréat (bachelor degree) en 1884, elle devient l'une des premières afro-américaines connues pour avoir obtenu un diplôme universitaire. Elle continue ses études à Oberlin et obtient une maîtrise en 1888.

Carrière[modifier | modifier le code]

Mary Church enseigne dans une école du secondaire réservée aux noirs à Washington, D.C. et à Wilberforce College, une université traditionnellement noire fondée par l'Église méthodiste dans l'Ohio. Elle part ensuite deux ans en Europe où elle apprend à parler le français, l'allemand et l'italien.

Le 18 octobre 1891, à Memphis, Mary épouse Robert Heberton Terrell, un homme de loi.

Héritage et honneurs[modifier | modifier le code]

  • La première dame Mamie Eisenhower, dans une lettre lue lors d'une convention de la National Association of Colored Women (NACW), salue ainsi la mémoire de Mary Church Terrell : « For more than 60 years, her great gifts were dedicated to the betterment of humanity, and she left a truly inspiring record. »[1].
  • La maison de Mary Church Terrell (en) est devenue un National Historic Landmark en 1975[2].
  • En 2002, Molefi Kete Asante l'a classé dans sa liste des 100 Greatest African Americans[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Mrs. Eisenhower Lauds Work of Mrs. Terrell" The Charleston Gazette, 2 août 1954, p. 6.
  2. (en) National Historic Landmark > Terrell, Mary Church, House.
  3. 100 greatest African Americans:a biographical encyclopedia.