James Weldon Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir James Johnson (homonymie) et Johnson.
James W. Johnson, à l'âge de trente ans

James Weldon Johnson (17 juin 187126 juin 1938) était un écrivain, poète, activiste de la cause afro-américaine et l'une des principales personnalités de la Renaissance de Harlem. Il fut également l'un des premiers professeurs noirs de l'université de New York.

James Weldon Johnson est né à Jacksonville (Floride) et fit ses études à l'université d'Atlanta (appelée aujourd'hui Clark Atlanta University) jusqu'en 1896. Il dirigea la Stanton College Preparatory School, une école pour noirs-américains à Jacksonville, jusqu'en 1906. Puis il partit s'installer à New York, et fut nommé consul au Venezuela puis au Nicaragua. Il se fit connaître en publiant des poèmes dans le Century Magazine et The Independent. Il participa à la NAACP de 1920 à 1931. Il sortit en 1922 The Book of American Negro Poetry. Il mourut en 1938 à Wiscasset, lorsque sa voiture heurta un train. Ses funérailles à Harlem réunirent plusieurs milliers de personnes.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Chanson[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • James Weldon Johnson: Writings (William L. Andrews, editor) (The Library of America), 2004) (ISBN 1-931082-52-9)
  • Yenser, Thomas (ed.), Who's Who in Colored America: A Biographical Dictionary of Notable Living Persons of African Descent in America, Brooklyn, New York, 1930-1931-1932.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]