Claudette Colvin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colvin et Claudette.

Claudette Colvin (née le 5 septembre 1939) est une femme noire américaine d'Alabama. Le 2 mars 1955, à l'âge de 15 ans, elle refusa de laisser son siège à un blanc dans un autobus de Montgomery, en violation des lois locales. Son arrestation précéda de neuf mois celle de l'activiste des droits civiques Rosa Parks, qui eut lieu le 1er décembre 1955.

Événement[modifier | modifier le code]

En 1955, Colvin était à l'école secondaire. Sa famille ne possédant pas d'automobile, elle avait recours à l'autobus pour se rendre à l'école. Le 2 mars, elle monta dans le bus au retour de l'école au même arrêt que Rosa Parks quelques mois plus tard. Elle était alors assise à deux rangs de la sortie de secours quand quatre Blancs montèrent et le chauffeur lui ordonna de se lever, de même qu'à quatre autres passagers noirs. Elle refusa de laisser sa place à un homme blanc et elle fut expulsée du bus par deux officiers de police qui la mirent en état d'arrestation.

Procès[modifier | modifier le code]

Annie Larkins Price, une de ses camarades de classe, témoigna en faveur de Colvin devant le tribunal pour enfants, où Colvin fut condamnée pour violation des lois sur la ségrégation et agression. « Il n'y a eu aucune agression » dit Price. Elle raconta que « Le bus devenait bondé et je me souviens de lui [le chauffeur de bus] regardant dans son rétroviseur lui demandant de se lever de son siège, ce qu'elle ne fit pas. Elle n'a rien dit. Elle a juste continué à regarder par la fenêtre. Elle décida ce jour qu'elle ne bougerait pas. »

Réaction de la communauté noire[modifier | modifier le code]

Colvin fut giflée, arrêtée et jetée sans ménagement hors du bus. Elle s'écria que ses droits constitutionnels avaient été violés. La police qui l'arrêta et l'emprisonna, accusa également l'adolescente d'avoir proféré des insultes, ce que Colvin nia.

À cette époque, Colvin était membre du Conseil de jeunesse du NAACP conseillé par Rosa Parks. E.D. Nixon, le leader d'alors de la section locale du NAACP à Montgomery, attendait un tel cas pour défier la ségrégation dans les bus et il promit d'aider Colvin après que son père eut payé la caution. Le père de Colvin tondait les gazons et sa mère était serveuse. C'étaient des gens pieux qui vivaient à King Hill, le quartier pauvre de Montgomery. De nombreux responsables noirs, dont Rosa Parks, collectèrent de l'argent pour payer la défense de Colvin. Les leaders noirs locaux pensèrent alors que son cas était parfait pour parcourir tout le chemin jusqu'à la Cour suprême américaine, dans le cadre de la lutte contre les lois ségrégationnistes des États du Sud. Mais peu après son arrestation, Colvin tomba enceinte d'un homme marié plus âgé qu'elle. Les leaders noirs locaux présumèrent que cette transgression morale ne scandaliserait pas seulement la très religieuse communauté noire, mais qu'elle rendrait aussi Colvin suspecte aux yeux des sympathisants blancs. En particulier, ils redoutèrent que la presse blanche n'utilise la grossesse illégitime de Colvin pour saper son statut de victime et discréditer ainsi tout boycott consécutif des bus.

Certains historiens ont avancé que les leaders noirs locaux étaient principalement issus des couches moyennes de la société et qu'ils n'étaient pas à l'aise avec le milieu modeste des Colvin. En effet, avant le cas de Colvin, le NAACP avait rejeté d'autres cas qui ne lui semblaient pas assez solides pour s'attaquer à la législation.

Appel[modifier | modifier le code]

Le 11 mai 1956, Colvin répondit devant la Cour fédérale de Montgomery de ses actes dans le bus.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En 1956, elle donna naissance à son fils Raymond qui était si pâle de peau (comme son père) que des gens l'accusèrent d'avoir un enfant blanc. Elle quitta l'Alabama pour New York en 1958 où elle travailla pendant 30 ans de nuit comme infirmière. Elle prit sa retraite en 2004.

Raymond devint drogué et alcoolique et décéda d'une attaque cardiaque à l'âge de 37 ans dans l'appartement de Colvin. De sa vie et ses rêves de devenir avocate, elle dit « Oui, je suis déçue (...) Au moins, mes petits enfants ne devront pas souffrir ce que j'ai souffert. »

Selon le Montgomery Advertiser, Colvin dit qu'elle ne regrette pas sa décision de ne pas s'être levée. « Je suis fière de ce que j'ai fait. Je pense que ce que j'ai fait a été une étincelle et que cela a pris. »

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]