Freedom Summer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Freedom Summer (connu également sous le nom de Mississippi Summer Project) est un des épisodes du mouvement des droits civiques aux États-Unis. Il s'agit d'un campagne menée au cours de l'été 1964 à l'initiative du SNCC dans l'État du Mississippi pour, notamment, faire inscrire le maximum de noirs sur les listes électorales. À l'époque, comme le rappelle Doug McAdam, « le pourcentage d'électeurs noirs inscrits était le plus bas de tous les États du Sud (6,7 %) »[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sally Belfrage, Freedom Summer (University of Virginia Press, 1965, réédité en 1990). ISBN 978-0-8139-1299-8
  • Susie Erenrich, annotateur, Freedom Is a Constant Struggle: An Anthology of the Mississippi Civil Rights Movement (Montgomery, AL: Black Belt Press, 1999). ISBN 1-881320-58-8
  • Adam Hochschild, Finding the Trapdoor: Essays, Portraits, Travels (Syracuse University Press, 1997), "Summer of Violence," p. 140–150. ISBN 978-0815605942.
  • Doug McAdam, Freedom Summer : Luttes pour les droits civiques, Mississippi 1964, Marseille, Agone, coll. « l'ordre des choses »,‎ 2012 (1re éd. 1988), 480 p. (ISBN 978-2-7489-0164-1)
  • Elizabeth Martinez, Letters from Mississippi, Zephyr Press, 2002. ISBN 0-939010-71-2
  • Bruce Watson, Freedom Summer: The Savage Season That Made Mississippi Burn and Made America a Democracy (New York, NY: Viking, 2010). ISBN 978-0670021703

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]