Ruby Bridges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bridges.
Ruby Bridges en 2010.

Ruby Bridges Hall, née le 8 septembre 1954 à Tylertown au Mississippi, est une femme américaine connue pour être la première enfant de couleur à intégrer une école pour enfants blancs. Elle déménagea avec ses parents à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, à l'âge de six ans, en 1960. À cette date, ses parents répondirent à un appel du NAACP et acceptèrent que leur fille participe à l'intégration dans le nouveau système scolaire mis en place à La Nouvelle-Orléans. Elle devint ainsi la première enfant noire à aller à la William Frantz Elementary School et la première enfant afro-americaine à fréquenter une école blanche en Louisiane.

À cause de l'opposition des blancs à intégrer les noirs, elle eut besoin de protection pour entrer à l'école. mais, les officiers de police locaux et de l'État refusant de la protéger, elle fut accompagnée par des "marshall" fédéraux. Sa mère lui avait dit qu'il « pourrait y avoir beaucoup de gens près de cette nouvelle école », mais à part cela, elle n'avait pas été prévenue de la foule de racistes enragés qu'elle devrait traverser pour arriver à l'école. Comme elle le décrit, « de la voiture, je pouvais voir la foule, mais puisque je vivais à La Nouvelle-Orléans, je croyais que c'était mardi gras. Il y avait une grande foule de personnes près de l'école. Elles lançaient des choses et me criaient dessus, mais ce genre de chose arrivait à La Nouvelle-Orléans au Mardi Gras ».

Son premier jour d'école, le 12 novembre 1960, a été commémoré par Norman Rockwell dans un tableau intitulé The Problem We All Live With (Le problème avec lequel nous vivons tous).

Quand Ruby arriva à l'école, des parents blancs entrèrent aussi mais sortirent leurs enfants de l'établissement. Tous les enseignants, à l'exception d'une professeur blanche, refusèrent également de faire cours s'il y avait une enfant noire dans l'école. Seule Barbara Henry, qui était originaire de Boston, au Massachusetts, accepta de faire cours à Ruby. Pendant un an, Mme Henry enseigna donc uniquement à Ruby, « comme si elle enseignait à une classe entière ».

La famille de Ruby eut à subir des conséquence de sa décision de l'envoyer à la William Frantz Elementary : son père perdit son emploi et ses grands-parents, agriculteurs du Mississippi, furent renvoyés de leurs terres.

Ruby Bridges, aujourd'hui Bridges Hall, vit toujours à La Nouvelle-Orléans. Elle est maintenant la porte-parole de la Ruby Bridges Foundation, fondée en 1999 pour promouvoir « les valeurs de la tolérance, du respect et de l'appréciation des différences ». Décrivant la mission de cette association, elle dit : « le racisme est une maladie importante ».

Le 27 octobre 2006, la municipalité d'Alameda, en Californie, a ouvert une école élémentaire portant le nom de Ruby Bridges et a fait une déclaration en son honneur.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]