Paul Gray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Gray

Description de l'image  Paul_Gray_at_Mayhem.jpg.
Informations générales
Surnom « #2 », « Porky »
Nom de naissance Paul Dedrick Gray
Naissance 8 avril 1972
Los Angeles, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 24 mai 2010 (à 38 ans)
Urbandale, Iowa
Activité principale musicien, parolier
Genre musical Heavy metal, rock alternatif, groove metal, funk metal, metal experimental, jazz fusion, nu metal, metal alternatif
Instruments basse, guitare, chant
Années actives 1995 - 2010
Labels Roadrunner
Nuclear Blast
Pale One
Site officiel www.slipknot1.com

Paul Dedrick Gray, né le 8 avril 1972 à Los Angeles et mort le 24 mai 2010 à Urbandale, Iowa, parfois surnommé « Porky » à cause de son premier masque qui représente un cochon le groin troué par un cadenas, est un musicien américain, bassiste du groupe de nu metal Slipknot. Chaque membre de Slipknot porte un numéro, il s'est attribué le numéro 2.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Gray est né le 8 avril 1972 à Los Angeles (Californie, États-Unis). Il suit ses parents à Des Moines dans l'Iowa où il passe le reste de son enfance.

Au début des années 1990, il fait partie de plusieurs groupes, dont Anal Blast où il occupe le poste de bassiste, et où il rencontre pour la première fois Joey Jordison (ex-batteur de Anal Blast, également dans Slipknot). Il se réinstalle ensuite à Los Angeles mais est rapidement contacté par Shawn Crahan qui lui propose de devenir le bassiste d'un groupe naissant : Slipknot ; il retourne donc s'installer à Des Moines où il s'est également marié avec sa femme Brenna.

Décès[modifier | modifier le code]

Paul Gray est retrouvé mort le 24 mai 2010 dans une chambre d'hôtel d'Urbandale, près de Des Moines par un employé de l'établissement. L'autopsie de son corps dévoilera qu'il est mort d'une overdose accidentelle de morphine. Il avait 38 ans. Sa mort a eu un impact significatif sur le groupe, lors du Festival Sonisphere en 2011, Corey Taylor rend plusieurs hommages au bassiste défunt en parlant de lui entre les morceaux, et on peut apercevoir la tunique de Paul, son masque et sa basse sur la scène, visibles depuis le public. Enfin, contrairement à l'habitude, le décor de fond de scène n'est pas le logo du groupe, mais un gros numéro 2, le numéro que portait Paul Gray.

En septembre 2012, le docteur Daniel Baldi est mis en examen pour avoir prescrit de très fortes doses d’antidouleurs à ses patients et avoir ainsi involontairement provoqué la mort de huit personnes. Paul Gray faisait partie de ses patients[1].

Projets parallèles[modifier | modifier le code]

Même si le bassiste de Slipknot n'a pas, à proprement parler, poursuivi de projet solo, il s'est à bien des reprises illustré sans ses huit camarades de Slipknot. Paul Gray avait contribué à l'enregistrement de Last Stop: Crappy Town, le dernier opus de Reggie And The Full effect (en). Il a aussi assuré le remplacement du bassiste du groupe de stoner-rock Unida le temps d'une tournée en 2003. Il participe aussi au Roadrunner United sur les chansons The Enemy et Baptized in the Redemption dans l'album The All-Star Sessions (en).

En avril 2010 le supergroupe Hail! annonce son intégration en remplacement de David Ellefson, qui n'aboutira jamais suite à sa mort[2].

Équipement[modifier | modifier le code]

  • Basse Ibanez, modèle PGB1L
  • Basse Warwick Corvette
  • Tête d'ampli Carvan Eden WT
  • Ampli 8X10 Cab

Jeu[modifier | modifier le code]

Paul Gray est gaucher, il utilise essentiellement le médiator à la guitare basse avec Slipknot, mais on peut l'entendre s'illustrer en slap sur le premier album du groupe Mate. Feed. Kill. Repeat., notamment le titre Do Nothing / Bitch Slap, ou encore en tapping sur le morceau Confessions.

Discographie[modifier | modifier le code]

Dans Slipknot
Participation exceptionnelle

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Slipknot on Paul Gray's doctor's charges: 'We want to make sure this man pays for what he has done', New Musical Express, 7 septembre 2012.
  2. (en) HAIL! Manager Says He Spoke With PAUL GRAY Over The Weekend

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]