Children of Bodom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Children of Bodom

Description de cette image, également commentée ci-après

Children of Bodom en 2007, aux Masters of Rock.

Informations générales
Surnom COBHC
Pays d'origine Espoo, Drapeau de la Finlande Finlande
Genre musical Death mélodique
Années actives Depuis 1993
Labels Spinefarm Records
Nuclear Blast Records
Century Media Records
Site officiel Cobhc.com
Composition du groupe
Membres Alexi Laiho
Roope Latvala
Henkka « Blacksmith » Seppälä
Janne Wirman
Jaska Raatikainen
Anciens membres Alexander Kuoppala
Jani Pirisjoki
Samuli Miettinen
Logo

Children of Bodom est un groupe musical de death mélodique finlandais mêlant éléments de power metal, symphonic metal et black metal et une voix agressive venant du death metal/black metal. Les cinq membres du groupe sont originaires d'Espoo[1], une ville finlandaise voisine d'Helsinki. Le groupe ne s’appelle ainsi que depuis 1997, avant quoi il s’appelait Inearthed. La mascotte du groupe est affectueusement appelée Roy et représente l'image folklorique de la mort, la faucheuse. Elle est présente sur toutes les couvertures d'albums. Depuis 2003, Children of Bodom se compose d'Alexi Laiho au chant et à la guitare lead, Roope Latvala à la guitare rythmique, Janne Wirman aux claviers, Henkka Seppälä à la basse, et Jaska Raatikainen à la batterie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts (1993–1997)[modifier | modifier le code]

Children of Bodom est initialement fondé en 1993 par le guitariste Alexi Laiho et du batteur Jaska Raatikainen, sous le nom d'Inearthed. Le seul autre membre du groupe était alors le bassiste Samuli Miettinen, également auteur principal des paroles. Samuli dû quitter le groupe en 1995, il fut remplacé par le jeune Henkka « Blacksmith » Seppälä. Mais c'est Alexi Laiho, déjà compositeur de musique, qui prit le relais pour l'écriture des paroles. Après l'enregistrement de sa deuxième démo, le groupe recruta le guitariste rythmique Alexander Kuoppala et le claviériste Jani Pirisjoki. Celui-ci fut rapidement remplacé par Janne Wirman.

Avec cette nouvelle line-up, Inearthed enregistre son troisième démo, intitulé Shining. Cette démo n'obtient pas autant de succès que les précédentes pour les labels discographiques, et aucun intérêt est porté pour le groupe[2]. Malgré leurs efforts, les membres du groupe ne parviennent pas à percer et ne jouent que dans de petites soirées locales. En guise de dernière tentative, le groupe décide de publier un album indépendant. Laiho voulait utiliser un clavier, mais Pirisjoki ne parvient pas à réussir lors des répétitions. Il est alors viré et remplacé par un ami de Raatikainen, un pianiste de jazz nommé Janne « Warman » Wirman[2]. Wirman est l'élément qui manquait à Inearthed. Sa présence permet au grouper d'assumer le style qui caractérisera plus tard Children of Bodom. Avec Wirman, le groupe enregistre avec succès son album en 1997. Son premier album, Something Wild, devait à la base être distribué par le label belge, Shiver Records, mais le second chanteur Sami Tenetz (de Thy Serpent) acquiert une copie de leur album donnée par son ami Kuoppala. Le groupe devait se trouver un nouveau nom pour signer chez Spinefarm Records. Le groupe avait déjà signé au label sous le nom d'Inearthed. Cependant, les membres tentent de chercher un nom plus classe. Ils s'inspirent alors du nom de Lac Bodom, et parviennent alors à se fonder leur groupe sous le nom de Children of Bodom. Le nom du groupe dérive des meurtriers du Lac Bodom[3].

Something Wild et Hatebreeder (1997-2000)[modifier | modifier le code]

Something Wild est produit, enregistré et mixé par Anssi Kippo, et Children of Bodom au Astia-studios (Lappeenranta, en Finlande). Dans un tentative de promotion du groupe, ce dernier présente un spectacle de Dimmu Borgir en 1997. Leur succès représente fièrement le label Nuclear Blast qui leur propose rapidement un contrat pour une commercialisation européenne. Something Wild est officiellement commercialisé en novembre 1997, et un vidéoclip promotionnel du titre Deadnight Warrior. Le vidéo est réalisée par Mika Lindberg avec un petit budget de 1000€.

En 1999 sort leur deuxième album, Hatebreeder, qui les révèle au monde entier. Cet album est considéré comme étant le sommet du groupe[4] de par ses rythmes de guitare variés et mélodiques, le clavier de Janne Wirman de plus en plus utilisé, et ses solos impressionnants pour le public. De nombreuses chansons de Hatebreeder sont connues comme les chansons fétiches de Children of Bodom. Leur style reste proche de celui de Something Wild, bien que le clavier y soit plus présent, et que le style médiéval y prenne une place un peu plus importante, comme dans le morceau Bed of Razors. Children of Bodom effectue également cette année-là une tournée au Japon avec In Flames et Sinergy (le deuxième groupe d'Alexi Laiho), où le groupe enregistre son album live, Tokyo Warhearts. Selon Alexi, l'enregistrement de cet album live a été la meilleure façon pour tous les membres du groupes de se surpasser et de s'améliorer.

Follow the Reaper (2000-2002)[modifier | modifier le code]

Le groupe rentre de nouveau en studio et écrit huit chansons, l'enregistrement se fait en août et septembre 2000. L'album sort dès la fin de l'année ce nouvel opus nommé Follow the Reaper. Le groupe se lance dans de grandes tournées en Europe et aux États-Unis.

Hate Crew Deathroll (2002–2004)[modifier | modifier le code]

En février 2002, Children of Bodom débute la composition de son prochain album, Hate Crew Deathroll. Il repart à Astia-studio (Lappeenranta, Finlande) pour travailler une nouvelle fois aux côtés du producteur Anssi Kippo. La session se poursuit durant quelques mois, et l'album est commercialisé en janvier 2003 en Finlande[5]. Le 3 janvier 2003, les Finnish Metal Music Awards se déroulent au Tavastia Club (en) à Helsinki. Children of Bodom est récompensé dans la catégorie « meilleur groupe finlandais de l'année[6]. »

La première tournée mondiale de Children of Bodom débute en 2003 et s'achève fin 2004. Les soirées affichent complets et permettent la consolidation de la réputation du groupe en Amérique du Nord, mais également une annonce inattendue : Kuoppala décide de quitter Children of Bodom pour des raisons personnelles en plein milieu de leur tournée sans prévenir[7]. Dans une entrevue, Laiho explique les raisons de son départ : « disons, je suis consciencieux de ce que j'ai pu dire sur lui car il n'y a jamais eu de conflit entre nous. Il m'a dit qu'il en avait marre de cette tournée et de ce mode de vie de groupe rock 'n roll qui vivent dans des hôtels et tout. Pour moi, c'était bizarre parce qu'il voulait TOUJOURS faire ça! Il avait la pêche, puis il a tourné les talons. Je pense que c'est à cause de sa nouvelle copine[8]. » Le guitariste Kai Nergaard, du groupe Griffin, est invité par Laiho à remplacer Kuoppala, mais il refuse. De ce fait, l'ami d'Alexi, Roope Latvala (ancien membre fondateur de Stone), assume le rôle de guitariste temporairement[9].

Are You Dead Yet? (2004-2007)[modifier | modifier le code]

En 2004 sort l'EP Trashed, Lost And Strungout, avec Roope à la guitare rythmique. Le style musical continue sur la lancée de Hate Crew Deathroll, à savoir une musique orientée speed metal/power metal. En 2005, le groupe sort au mois d'août une démo uniquement en Finlande contenant la chanson In Your Face et une reprise en version metal (parodique) du titre Oops!... I Did It Again de la chanteuse pop américaine Britney Spears. En septembre 2005 sort le 5e album du groupe, Are You Dead Yet?, contenant neuf morceaux. Cet album pousse encore plus loin le changement amorcé par Children of Bodom entre Follow the Reaper et Hate Crew Deathroll. Le côté technique est moins présent et les mélodies ont partiellement cédées la place à des riffs plus pesants. Le clavier fait moins de mélodies mais s'affirme toujours au travers de l'ambiance. En juin 2006, le groupe embarque dans l'une de ses plus grandes tournées : The Unholy Alliance, aux côtés des groupes Slayer, Lamb of God, Mastodon, In Flames et Thine Eyes Bleed (en). Les groupes partent aux États-Unis durant juin et juillet, puis en Europe d'octobre à novembre.

Le 31 janvier 2007, Laiho dérape accidentellement dans une allée de bowling, si violemment qu'il se brise l'épaule gauche. De ce fait, il ne peut plus jouer de la guitare pendant six semaines. Suite à cet incident, Children of Bodom est forcé d'annuler ses tournées pour 2007. Le 31 mars 2007, le site officiel du groupe annonce la condition dans laquelle se trouve Laiho expliquant que sa blessure ne sera jamais complètement rétablie, mais que cela n'affecte pas sa capacité à jouer de la guitare. Le groupe a également commencé la composition de nouvelle musiques qui devraient être enregistrées fin 2007[10]. Children of Bodom est sélectionné pour remplacer Velvet Revolver au festival Monsters of Rock, aux côtés d'Ozzy Osbourne et Megadeth.

Blooddrunk (2007–2009)[modifier | modifier le code]

Le groupe en live aux Masters of Rock.

D'octobre à décembre 2007, Children of Bodom enregistre son sixième album studio, intitulé Blooddrunk, commercialisé le 15 avril 2008[11]. L'album contient dix titres dont une reprise de Ghost Riders in the Sky. Children of Bodom est représenté au Gigantour 2008 nord-américain avec Megadeth, In Flames, Job for a Cowboy et High on Fire[12]. Children of Bodom est l'un des premiers groupes confirmés au Wacken Open Air 2008, où ils jouent aux côtés de groupes comme Iron Maiden, Sonata Arctica et Avantasia[13]. Children of Bodom joue au Donington Download le 15 juin, avec d'anciennes et nouvelles chansons. Le 8 mars 2008, Children of Bodom joue à son premier contrat au Royaume-Uni chez Zavvi à Oxford Street, Londres. Ils signent pour des exemplaires de Blooddrunk en format CD, et en vinyles 7 et 12 pouces[14], avec seulement 666 exemplaires de vinyles 12 pouces fabriqués[15].

Le 26 juin 2008, Children of Bodom joue pour la première fois à Auckland, en Nouvelle-Zélande en soutien à Dawn of Azazel et Subtract au Transmission Room[16]. En 2008, les trois premiers albums de Children of Bodom, dont Tokyo Warhearts, sont remasterisés et de nouveau commercialisés. En septembre et en octobre 2008, le groupe fait une tournée aux États-Unis pour la promotion de Blooddrunk soutenue par The Black Dahlia Murder et Between the Buried and Me. Testament fait également une apparition spéciale. En novembre et décembre 2008, le groupe fait sa tournée en Europe en soutien à Slipknot et Machine Head. Fin janvier-début mars 2009, le groupe se joint dans une tournée européenne aux côtés de Cannibal Corpse et Diablo. Le 2 avril 2009, Children of Bodom embarque pour le No Fear Energy Tour présenté par Lamb of God avec comme soutien As I Lay Dying, mais est annulée à la suite d'une grave blessure que s'est faite Alexi en tombant le 26 avril 2009. Suite à cet incident, le 8 mai 2009, au Roseland Ballroom à New York, Alexi et Children of Bodom sont forcé à se tenir éloigné de la scène pendant un temps. Laiho voulait à la base continuer la tournée malgré sa blessure, mais a été forcé à annuler les six dernières dates de tournée[17],[18].

En février 2009, Children of Bodom compose un album constitué de reprises musicales, intitulé Skeletons in the Closet, commercialisé le 23 septembre 2009[19]. Ils confirment de futures nouvelles pistes[20]. le groupe embarque ensuite dans une tournée sud-américaine et au Mexique en septembre 2009. En septembre et octobre 2009, le groupe revient aux États-Unis puis organise une tournée massive de quelques mois. Austrian Death Machine et Holy Grail font une apparition spéciale dès leur seconde date de tournée à Pomona, Californie[21],[22].

Relentless Reckless Forever (2010–2012)[modifier | modifier le code]

Une fois la tournée Blooddrunk achevée, Children of Bodom débute l'enregistrement de son nouvel album. Lors de lla session de batterie, une tornade s'est formée et l'électricité a été coupée. De ce fait, l'enregistrement est reporté jusqu'à leur date de tournée avec Black Label Society. Children Of Bodom donne quelques informations au magazine Metal Hammer concernant les pistes de leur futur album. Les trois pistes sont intitulées : Pussyfoot Miss Suicide, Ugly, et Was It Worth It?[23],[24]. En novembre, le groupe annonce The Ugly World Tour 2011 qui se déroulera de mars à mai 2011 et dont les dates de tournées seraient principalement en Europe. Le 24 novembre, le titre de l'album est annocné être Relentless Reckless Forever. L'album est commercialisé le 8 mars 2011. Un vidéoclip de Was It Worth It? a été réalisé avec le skateboarder Chris Cole, Jamie Thomas, Garrett Hill et Tom Asta[25]. Was It Worth It? est présenté comme contenu téléchargeable pour Guitar Hero: Warriors of Rock le 2 février 2011 sur console PlayStation 3 en Europe, et le 8 février 2011 sur Xbox 360 et Nintendo Wii dans le monde entier.

Relentless Reckless Forever est certifié disque d'or (avec 10 000 exemplaires vendus) en Finlande dès la première journée de commercialisation le 9 mars[26]. Le 10 mars, l'album est vendu à plus 100 000 exemplaires à l'international[27].

Halo of Blood (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

En mars 2013, le groupe annonce sur leur fanpage le prochain album : Halo of Blood. L'album est sorti le 7 juin en Europe et le 11 juin dans le reste du monde. L'album contient dix pistes.

Formation[modifier | modifier le code]

Membres actuels
Anciens membres
  • Alexander Kuoppala – guitare rythmique (1996–2003)
  • Jani Pirisjoki – claviers (1995–1997)
  • Samuli Miettinen– basse (1993–1996)
Membres de session
Évolution

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Children of Bodom.

Albums studio[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biography », sur Children Of Bodom Hate Crew Official Website (consulté le 17 juillet 2008) : « They have fought their way over the years from the youth clubs of their original hometown, Espoo (...) »
  2. a et b (en) « CoC : Children of Bodom : Interview : 1/16/1999 », Chroniclesofchaos.com (consulté le 6 novembre 2011).
  3. (en) « Children of Bodom FAQs », COBHC.com.
  4. (fr) « Children of Bodom - Hatebreeder » (consulté le 21 novembre 2012).
  5. (en) « Bio », sur Wacken (consulté le 21 novembre 2013).
  6. (en) 12:16 PM, « Metal News - Finnish Metal Music Awards 2003 Results (MetalUnderground.com) », Metalunderground.com (consulté le 22 juillet 2011).
  7. (fr) « Biographie : "Alexander Kuoppala quitte le groupe" » (consulté en 25 août 2009).
  8. (en) « Interview with Children of Bodom's Alexi Laiho », Metal-Rules.com (consulté le 22 juillet 2011).
  9. http://fr.metalship.org/artists/63 Biographie de Roope Latvala
  10. (en) « Children Of Bodom Hate Crew Official Website | The Ugly World Tour 2011 », Cobhc.com (consulté le 22 juillet 2011).
  11. (en) 2:36 AM, « Metal News - Children of Bodom Reveal American Release Date ( Metal Underground . com ) », Metalunderground.com (consulté le 22 juillet 2011).
  12. (en) « Gigantour 2008 lineup », Roadrunnerrecords.com (consulté le 22 juillet 2011).
  13. (en) « Billing/Bands 2008 », Wacken Open Air (consulté en 3 décembre 2007).
  14. (en) « Children of Bodom Hate Crew - Official Website », Cobhc.com (consulté le 22 juillet 2011).
  15. Blooddrunk Limited Edition (666 Copies) RED RIM 12 Inch Picture Disc - Children of Bodom.
  16. (en) New Zealand Show at www.nzmetal.com.
  17. (en) « Blabbermouth.Net - Lamb Of God, As I Lay Dying, Children Of Bodom To Team Up For North American Tour », Roadrunnerrecords.com (consulté le 26 juillet 2010).
  18. (en) « CHILDREN OF BODOM Performs Abbreviated Set In New York City », Roadrunnerrecords.com (consulté le 26 juillet 2010).
  19. (en) « Children Of Bodom To Release 'Skeletons In The Closet' Collection Of Covers », Blabbermouth.net,‎ 2009 (consulté le 23 avril 2009).
  20. (en) « Children Of Bodom Talk Cover Albums! », Female First,‎ 2009 (consulté le 26 juillet 2010).
  21. (en) « CHILDREN OF BODOM Bassist Checks In From The Road », Roadrunnerrecords.com (consulté le 26 juillet 2010).
  22. (en) « Children Of Bodom Hate Crew Official Website », www.cobhc.com (consulté le 26 juillet 2010).
  23. (en) « CHILDREN OF BODOM New Song titles Revealed », Jorzine.com (consulté le 6 novembre 2011).
  24. (en) « Children Of Bodom Hate Crew Official Website », www.cobhc.com (consulté le 26 juillet 2010).
  25. (en) « CHILDREN OF BODOM: 'Was It Worth It?' Video Released - Feb. 15, 2011 », Roadrunnerrecords.com (consulté le 22 juillet 2011).
  26. (en) « Children of Bodom », Facebook.com (consulté le 22 juillet 2011).
  27. (en) « Children of Bodom Hate Crew Official Website », Cobhc.com (consulté le 22 juillet 2011).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :