She Loves You

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

She Loves You est une chanson des Beatles, composée par John Lennon et Paul McCartney et parue en single le 23 août 1963 avec I'll Get You en face B.

Ce quatrième 45 tours des Beatles est le premier à dépasser le million d'exemplaires vendus en Grande-Bretagne[1], c’est un n°1 durant quatre semaines, qui se maintient ensuite dans les trois premières places des charts durant sept semaines, puis retourne au sommet pour deux semaines supplémentaires. Il entre dans le « top 20 » en août 1963 et n’en sort qu’en février 1964.

Il est également n°1 aux États-Unis en mars 1964 et fait partie en avril des cinq titres des Beatles aux cinq premières places du Billboard Hot 100, un record inégalé[2].

La « Beatlemania » naît véritablement avec ce titre qui rend les Beatles célèbres au-delà de leur île. Et comme toujours, s'ils ne sont pas à l’origine de l’utilisation du terme « Yeah » dans le rock, ils le répètent ici 29 fois et le popularisent mondialement. Le terme yéyé en France viendrait même de là[3].

Par ailleurs, c’est avec cette chanson que les crédits sont inversés. Au McCartney/Lennon des premières publications, succède désormais, et définitivement, Lennon/McCartney.

Composition[modifier | modifier le code]

John Lennon et Paul McCartney ont l'idée d'une « chanson-réponse » qui s'intitulerait She Loves You en juin 1963, dans le minibus qui les emmène à un concert au Majestic Balroom de Newcastle upon Tyne[4]. Au départ, Paul McCartney voudrait que tout le groupe réponde « Yeah Yeah Yeah » au chanteur principal, mais John Lennon le persuade d’abandonner cette idée[1]. Ils écrivent la chanson ensemble le 26 juin 1963, dans leur chambre d'hôtel, au lendemain de ce concert. Chacun sur son lit, ils la composent avec leurs guitare acoustiques][3].

Ils ont l’idée de ne plus utiliser les termes « moi » et « toi » pour leur quatrième single, mais de parler de deux personnes extérieures. Le narrateur explique à son interlocuteur « elle t’aime » , « elle m’a expliqué ce que je devais te dire » « avec un amour comme celui-là, tu devrais être content », « va t’excuser »...

Le biographe Steve Turner raconte par ailleurs que Jim McCartney, le père de Paul, aurait suggéré à son fils de dire « yes yes yes », grammaticalement correct, mais pas vraiment rock'n'roll[3].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

She Loves You est enregistrée dans le studio 2 du complexe EMI le 1er juillet 1963 dans une ambiance explosive qui participera à l'excitation perceptible à l'écoute du disque : averties de la présence des Beatles à Abbey Road ce jour-là, un nombre impressionnant d'adolescentes réussissent à submerger les peu nombreuses forces de l'ordre qui tentaient de les contenir à l'entrée des studios. Les jeunes en furie forcent la porte du vénérable bâtiment victorien et se répandent dans les couloirs, pourchassées par la police et la sécurité d'EMI. Une fan plus hardie parvient à s'introduire dans le studio 2 et se précipite sur Ringo Starr avant d'être vigoureusement plaquée au sol par Neil Aspinall et traînée hors de la salle d'enregistrement par Mal Evans. Le groupe et le personnel technique finissent par s'y barricader, tentant de se protéger dans l'œil du cyclone. Un vent de folie souffle sur le 3, Abbey Road[5].

George Martin, le producteur, décide qu'il est temps de se mettre à l'œuvre. L’ingénieur du son Norman Smith raconte : « J’étais en train d’installer les micros, quand j’ai vu les paroles sur un pupitre. Un regard rapide vers « she loves you yeah yeah yeah, she loves you yeah yeah yeah yeah » pour me dire « oh mon dieu quelles paroles ! Je ne vais pas aimer ce titre ! » Mais quand ils ont commencé à la jouer, bang, wow, terrible, j’étais devant la table de mixage et je sautais dans tous les sens ! »[1]

Ce qui va devenir un des plus gros tubes mondiaux des Beatles est rapidement mis en boîte. Le groupe, qui n'arrête pas de se produire sur scène à cette période, est particulièrement au point : seulement quelques prises sont nécessaires pour enregistrer les instruments, pas beaucoup plus pour les overdubs vocaux assurés par Paul McCartney, John Lennon et George Harrison. Une réalisation express pour un résultat qui émerveillera toutes les personnes présentes dans la salle de contrôle du studio 2 au moment de l'écoute, aucun d'entre eux (le producteur, le groupe, les ingénieurs du son et assistants) ne doutant du succès colossal à venir[5].

Interprètes[modifier | modifier le code]

Structure musicale[modifier | modifier le code]

Il y a dans She Loves You ce petit riff de guitare rock joué par George Harrison qui relance chaque couplet, les « woooooooo » suraigus déjà entendus dans From Me to You, et surtout cette étonnante harmonie vocale à la fin du morceau, sur le dernier « yeah ». Elle se compose d’une tierce, d’une quinte et d’une sixte.

« J’ai vraiment été intrigué », raconte George Martin, « par cet accord final avec une sixte majeure, chantée par George, alors que Paul faisait la tierce et John la quinte. Cela ressemblait à un arrangement à la Glenn Miller »[1]. Paul McCartney raconte la suite : « George Martin s’est mis à rire et nous a dit « vous ne pouvez pas faire ça ! » nous avons répondu OK et avons essayé sans. Mais ça ne sonnait pas aussi bien. George nous a finalement concédé « vous avez raison, c’est très bon» »[1].

Cette harmonie marque une nouvelle évolution musicale importante pour les Beatles.

Publication et réception[modifier | modifier le code]

Le single sort le 23 août au Royaume-Uni, avec I'll Get You en face B, et le 16 septembre aux États-Unis, publié par Swan Records.

Le 12 septembre, She Loves You atteint la première place du hit-parade anglais pour quatre semaines, puis à nouveau le 28 novembre pour deux semaines[6]. Elle en sera chassée par I Want to Hold Your Hand, un autre titre des Beatles. En tout, She Loves You reste 31 semaines consécutives dans les charts, dont 18 dans le « top 3 ».

C'est le simple le plus vendu de l'année 1963 qui reste de nos jours la plus forte vente des Beatles sous ce format en Grande-Bretagne. Il est resté le 45 tours le plus vendu sur ce territoire durant 14 ans, seulement dépassé en 1977 par Mull of Kintyre de... Paul McCartney et des Wings[7]

Le 3 janvier 1964 a lieu le premier passage des Beatles à la télévision américaine, dans le Jack Paar Show, où ils interprètent She Loves You. Après la première visite du groupe de ce côté de l'Atlantique, et son passage en direct devant plus de 70 millions de spectateurs dans le Ed Sullivan Show, le 9 février, la chanson décolle. Elle est n°1 aux États-Unis le 21 mars. Durant sa présence de 15 semaines dans les charts américains, elle est accompagnée par quatre autres chansons de Beatles (Can't Buy Me Love, Twist and Shout, I Want to Hold Your Hand et Please Please Me), qui occupent donc la totalité du « Top Cinq » fin mars et début avril 1964[2]. Il s'agit là d'un record, jamais reproduit avant ni après.

Les Beatles enregistrent à Paris le 29 janvier 1964 une version en allemand, intitulée Sie Liebt Dich. Parue en Allemagne le 5 mars 1964, cette version sera aussi publiée sur un 45 tours aux États-Unis par Swan Records, le 21 mai suivant, couplée à I'll Get You en face B.

Dix ans après sa publication en 45 tours, la chanson apparaît en 1973 sur la compilation « rouge » The Beatles 1962-1966, sur celle de tous les 45 tours des Beatles, Past Masters et enfin sur l'album 1 où figurent les 27 chansons qui ont atteint la première place des charts britanniques ou américains.

Reprises[modifier | modifier le code]

Elle a notamment été reprise par Nancy Holloway, Billy Lee Riley et reprise en concert par Pete Doherty et Les Babyshambles. Elle a été adaptée en français en 1963 par Les Chats Sauvages sous le titre Elle t'aime. et fut reprise par McFly dans le cadre d'une face B d'un de leurs singles qui s'appelle "That Girl" (no 3 au charts) et est présente dans leur album All The Greatest Bits B Faces & Rarities.
Peter Sellers grand ami des Beatles en fit plusieurs interprétations lues[8] dont une figure sur le disque Peter Sellers Classic Songs and Sketches.

Classements[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1963–1964) Meilleure
position
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud (Springbok Radio)[9] 1
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[10] 7
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[11] 3
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[12] 5
Drapeau du Canada Canada (CHUM)[13] 1
Drapeau de l'Espagne Espagne (AFYVE)[14] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[15] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[16] 1
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[17] 4
Drapeau de la France France (SNEP)[18] 1
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[19] 2
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[20] 4
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[21] 1
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[22] 2
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[23] 7
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[24] 1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[25] 1

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Classement (1963) Position
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud (Springbok Radio)[26] 2
Classement (1964) Position
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[27] 15
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[28] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[29] 2
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[30] 48
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[31] 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Mark Lewisohn, The Complete Beatles Recording Sessions: The Official Story of the Abbey Road Years, Londres, Hamlyn,‎ 1988 (ISBN 0-600-55784-7)
  2. a et b (en) « Billboard USA n°1 Hits – 60's », sur Worldcharts.co.uk (consulté en 9 décembre 2013)
  3. a, b et c Steve Turner, L’Intégrale Beatles: les secrets de toutes leurs chansons [« A Hard Day’s Write »], Hors Collection,‎ 1999 (ISBN 2-258-06585-2), p. 32
  4. Collectif, The Beatles Anthology, Seuil,‎ 2000 (ISBN 2-02-041880-0), p. 96
  5. a et b Geoff Emerick, Here There and Everywhere, My Life Recording the Music of the Beatles, Gotham Books, 2006, p.65-66 ISBN 978-1-59240-269-4
  6. (en) List of number-one singles from the 1960s (UK)
  7. (en) Theo Morgan-Gan, « The UK's Best Selling Singles », sur Ukcharts.20m.com (consulté en 23 août 2013)
  8. Dan Colman, « Peter Sellers Reads The Beatles’ “She Loves You” in Four Different Accents », sur Openculture.com, Open Culture, LLC.,‎ 13 février 2012 (consulté en 23 août 2013)
  9. (en) « Billboard – Hits Of The World », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 75, no 50,‎ 14 décembre 1963, p. 30 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  10. (de) Charts.de – The Beatles - She Loves You. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 23 août 2013.
  11. (en) bulion, « Forum – ARIA Charts: Special Occasion Charts – CHART POSITIONS PRE 1989 », sur Australian-charts.com, Hung Medien (consulté en 23 août 2013)
  12. (nl) Ultratop.be – The Beatles – She Loves You. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 23 août 2013.
  13. (en) « CHART NUMBER 358 – Monday, January 20, 1964 », sur 1050chum.com,‎ 17 juillet 2006 (consulté en 9 décembre 2013)
  14. (es) teenwildlife, « Forum – General – I have Spanish chart archive! », sur Spanishcharts.com, Hung Medien (consulté en 9 décembre 2013)
  15. (en) « The Beatles' Second Album – Awards », sur Allmusic, Rovi Corporation (consulté en 23 août 2013)
  16. (en) « CASH BOX Top 100 Singles – Week ending MARCH 21, 1964 », sur Cashboxmagazine.com,‎ 10 octobre 2012 (consulté en 9 décembre 2013)
  17. (en) « Billboard – Hits Of The World », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 76, no 18,‎ 2 mai 1964, p. 32 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  18. (en) « Billboard – Hits Of The World », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 76, no 10,‎ 7 mars 1964, p. 32 (ISSN 0006-2510, lire en ligne) NB : Se référer à la position de la semaine dernière (last week)
  19. (en) « The Irish Charts – All there is to know », IRMA (consulté en 23 août 2013)
  20. (en) « Billboard – Hits Of The World », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 76, no 21,‎ 23 mai 1964, p. 34 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  21. (en) Norwegiancharts.com – The Beatles – She Loves You. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 23 août 2013.
  22. (en) « Billboard – Hits Of The World », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 75, no 47,‎ 23 novembre 1963, p. 32 (ISSN 0006-2510, lire en ligne) NB : Se référer à la position de la semaine dernière (last week)
  23. (nl) Dutchcharts.nl – The Beatles – She Loves You. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 23 août 2013.
  24. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company. Consulté le 23 août 2013.
  25. (en) « Billboard – Hits Of The World », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 76, no 6,‎ 23 novembre 1963, p. 25 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  26. (en) « Top 20 Hit Singles of 1963 », sur Rock.co.za, John Samson (consulté en 9 décembre 2013)
  27. (nl) « Jaaroverzichten 1964 », sur Ultratop.be/nl, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch. (consulté en 9 décembre 2013)
  28. (en) « Billboard Top 100 – 1964 », sur Longboredsurfer.com, The Longbored Surfer (consulté en 9 décembre 2013)
  29. (en) « The CASH BOX Year-End Charts: 1964 », sur Cashboxmagazine.com,‎ 10 octobre 2012 (consulté en 9 décembre 2013)
  30. (it) « I singoli più venduti del 1964 », sur HitParadeItalia.it, Creative Commons (consulté en 9 décembre 2013)
  31. (en) Dan Lane, « The biggest selling singles of every year revealed! (1952-2011) », sur Officialcharts.com,‎ 18 novembre 2012 (consulté en 9 décembre 2013)