Old Brown Shoe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Old Brown Shoe est une chanson des Beatles, écrite par George Harrison et sortie en face B du single The Ballad of John and Yoko. Écrite autour d'un riff de piano, guitare et basse, elle tourne autour du concept de dualité, et du fait que, selon la spiritualité du musicien, les contraires et oppositions disparaissent lorsque l'on accède au divin.

Travaillée par le groupe fin janvier 1969 durant les sessions du projet « Get Back », elle est tout d'abord enregistrée dans une version de démonstration par Harrison seul, le jour de son anniversaire le 25 février suivant. Les Beatles la mettent ensuite rapidement en boîte courant avril, avant de la publier en face B d'un single.

Elle est aussi disponible sur les compilations Hey Jude, The Beatles 1967-1970 et Past Masters. La version de février est aussi disponible, sur l'album Anthology 3. Deux reprises ont été enregistrées en hommage à George Harrison en 2002 et 2003.

Historique[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Old Brown Shoe est composée par George Harrison début 1969. Dans son autobiographie I, Me, Mine, publiée en 1980, il explique : « J'ai commencé à jouer les séquences des accords au piano, instrument dont je ne suis pas un grand joueur, et alors sont venues des idées de paroles fondées sur les contraires, les opposés... Encore une fois, c'est la dualité des choses — oui non, haut bas, gauche droite, vrai faux, etc. »[1].

Bien qu'il s'agisse au premier abord d'une chanson d'amour, les paroles sont profondément inspirées par les opinions religieuses et spirituelles de Harrison[2]. Le message sur la dualité des choses (déjà exploré par Paul McCartney de façon plus triviale sur Hello Goodbye[3]) vise à expliquer qu'une fois acquise la conscience divine, la différence entre bien et mal, corps et âme, disparaît. Le titre même d'« old brown shoe » (« vieille chaussure marron ») doit principalement son existence à la fâcheuse tendance de Harrison à ne pas trouver de titre à ses chansons[2].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

La toute première prise de Old Brown Shoe (publiée en 1996 sur le disque Anthology 3) est, selon Mark Lewisohn, une version de démonstration enregistrée par George Harrison seul pour donner un modèle au groupe. C'est donc le 25 février 1969 (pour son 26e anniversaire) qu'il se rend en studio avec l'ingénieur du son Ken Scott pour réaliser cette version qu'il interprète seul, jouant de plusieurs instruments superposés. Il enregistre le même jour une démonstration de Something et une d'All Things Must Pass[4]. Old Brown Shoe est la plus proche de sa forme finale, avec son riff combiné de piano, guitare et basse[5].

Il semble toutefois que les Beatles aient déjà tenté de répéter la chanson avec Billy Preston durant les sessions du projet « Get Back » en janvier 1969. Il est donc probable que Harrison, insatisfait de ces séances, soit revenu seul en studio pour produire une version préparatoire plus élaborée[6]. La méthode se révèle efficace puisque quand le groupe vient l'enregistrer en studio le 16 avril suivant, chacun maîtrise parfaitement son rôle. En quatre prises, la chanson est complète. La deuxième (première à arriver à son terme), contient la piste rythmique de base : Ringo Starr à la batterie, John Lennon à la guitare rythmique, Paul McCartney au piano, et Harrison au chant et à la guitare principale. Une partie de basse est ensuite ajoutée, calquée sur le jeu de guitare principal[7]. Contrairement à l'habitude, la basse n'est pas jouée par Paul McCartney, comme l'explique Harrison dans une interview donnée à Creem et publiée en deux parties en décembre 1987 et janvier 1988

« Creem: Vous m'avez dit que vous aviez joué de la basse sur Old Brown Shoe.

George Harrison: C'est comme un fou qui joue.

Creem: C'est comme si McCartney avait encore pété les plombs.

George Harrison: J'ai pété les plombs. Je joue exactement la même chose que sur la guitare[8]. »

À la fin de cette séance, un mixage stéréo (le groupe ne réalise plus de publication au format monophonique) est réalisé, montrant que les Beatles jugent la chanson terminée. Ils reviennent pourtant en studio deux jours plus tard avec le producteur Chris Thomas pour enregistrer une partie d'orgue Hammond qui remplace la guitare rythmique de John Lennon. Un nouveau mixage, cette fois définitif, est produit dans la foulée[7].

Parution et reprises[modifier | modifier le code]

Old Brown Shoe est publiée en face B du single The Ballad of John and Yoko, chanson enregistrée rapidement le 14 avril 1969 par John Lennon et Paul McCartney sans la participation des deux autres Beatles[7]. Le single sort le 30 mai au Royaume-Uni et le 4 juin suivant de l'autre côté de l'Atlantique, pour atteindre, dans les deux cas, la tête des charts[9]. Pour, certains, comme Simon Leng[10] ou Alan Pollack, la chanson a été desservie par sa position de face B, alors qu'elle avait plus de qualités artistiques que la face A[11].

Elle apparaît par la suite sur plusieurs compilations : Hey Jude en 1970[12], sur l'« album bleu » en 1973[13] et sur la compilation de singles Past Masters en 1988[14]. La version de démonstration enregistrée par George Harrison seul le 25 février 1969 est pour sa part officiellement publiée en 1996 sur le disque Anthology 3[15]. Harrison interprète par ailleurs la chanson lors de ses concerts au Japon en décembre 1991 aux côtés d'Eric Clapton qui le rejoint sur les chœurs. Le résultat est publié l'année suivante sur le disque Live in Japan[16].

La chanson n'a fait l'objet que de peu de reprises, toutes en hommage à Harrison. En 2002, Gary Brooker l'interprète en live, lors du Concert for George, tandis que Leslie West l'enregistre en 2003 pour un album réunissant plusieurs musiciens, Songs from the Material World[17].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Interprètes[modifier | modifier le code]

Équipe de production[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Abbey Road », The Beatles Ultimate Experience. Consulté le 5 octobre 2012
  2. a et b Steve Turner 2006, p. 222
  3. Steve Turner 2006, p. 161
  4. Mark Lewisohn 1988, p. 171
  5. Simon Leng 2006, p. 41
  6. (en) Old Brown Shoe, The Beatles Bible. Consulté le 5 octobre 2012
  7. a, b et c Mark Lewisohn 1988, p. 173
  8. (en) « George Harrison Creem Interview », Beatles Number 9. Consulté le 5 octobre 2012
  9. Mark Lewisohn 1988, p. 177
  10. Simon Leng 2006, p. 44
  11. (en) Alan W. Pollack, « Old Brown Shoe », Soundscapes. Consulté le 5 octobre 2012
  12. François Plassat 2011, p. 35
  13. François Plassat 2011, p. 50
  14. François Plassat 2011, p. 91
  15. François Plassat 2011, p. 113
  16. Simon Leng 2006, p. 270
  17. (en) « Old Brown Shoe », Second Hand Songs. Consulté le 5 octobre 2012

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Simon Leng, While My Guitar Gently Weeps : The Music of George Harrison, Firefly (2002, 224 p. et réédition entièrement révisée et augmentée, Hal Leonard, 2006, 304 p.)
  • (en) Mark Lewisohn, The Beatles Recording Sessions, New York, Harmony Books,‎ 1988, 204 p. (ISBN 0-517-57066-1)
  • François Plassat, The Beatles Discomania, Hugo et Compagnie,‎ 2011, 191 p. (ISBN 2755608552)
  • Steve Turner, L'Intégrale Beatles : les secrets de toutes leurs chansons, Hors Collection,‎ 2006, 288 p. (ISBN 2-258-06585-2)