Twist and Shout (EP)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Twist and Shout (homonymie).

Twist and Shout est le titre du premier EP des Beatles, paru en juillet 1963. Il contient quatre titres issus de leur album Please Please Me sorti quatre mois plus tôt, dont la chanson éponyme. Toutes les pistes de l'EP ont été enregistrées par le groupe au cours d'une même journée en février. Il s'agit de quatre rocks classiques : deux reprises en face A, et deux compositions originales signées McCartney/Lennon en face B.

Twist and Shout sort au Royaume-Uni entre les deux premiers albums du groupe, et séduit la clientèle au point de se maintenir dans les charts pendant un total de 64 semaines, dont 21 passées en première place. C'est également l'EP le plus vendu de l'histoire au Royaume-Uni, et la quatrième meilleure vente de 1963.

Histoire[modifier | modifier le code]

Enregistrement[modifier | modifier le code]

photo de l'intérieur du studio 2
Les quatre chansons de l'EP ont été enregistrées dans la salle 2 des studios EMI d'Abbey Road, en une même journée.

L'enregistrement de dix des quatorze pistes de Please Please Me dont font partie les quatre chansons de Twist and Shout se déroule en une seule journée divisée en trois sessions, le 11 février 1963, aux studios EMI d'Abbey Road à Londres. John Lennon explique : « on était pour la première fois de notre vie dans un studio d'enregistrement et on a fait ça en douze heures parce qu'ils ne voulaient pas dépenser plus d'argent »[1].

La première chanson travaillée ce jour-ci est There's a Place, de John Lennon, présente sur l'album et l'EP. Dix premières prises sont réalisées dans la matinée, puis trois autres plus tard dans la journée. Entre temps, le groupe met également en boîte deux autres chansons de l'EP, Do You Want to Know a Secret, chanté par George Harrison (en huit prises), et A Taste of Honey, en 7 prises, Paul McCartney y doublant son chant[2].

La dernière chanson à être enregistrée est Twist and Shout, en fin de soirée. John Lennon, qui doit assurer le chant principal, est en effet enrhumé, et le producteur George Martin a pris la décision de repousser au maximum cet enregistrement, comme il l'explique dans le cadre du projet Anthology : « Sachant que Twist and Shout était une véritable torture pour le larynx, j'ai dit : « Nous n'allons pas l'enregistrer avant la fin de la journée. Si nous l'enregistrons trop tôt, vous n'aurez plus de voix pour la suite. » C'était donc la dernière chose que nous ayons faite cette nuit-là. Nous avons fait deux prises, après quoi John n'avait plus du tout de voix. C'était excellent pour le disque, nous avions besoin de ce bruit de tissu déchiré[3]. » Deux prises sont en effet réalisées, mais la voix de Lennon est trop abimée sur la deuxième, et la première est donc utilisée sur l'album[4]. Le chanteur confirme : « La dernière chanson m'a presque tué. Ma voix n'a plus été la même pendant un bon bout de temps, après ça. À chaque fois que j'avalais, on aurait dit du papier de verre[3]. »

Le 25 février, le producteur George Martin et les ingénieurs du son Norman Smith et A.B. Lincoln se chargent des mixages mono et stéréo de toutes les pistes enregistrées le 11[5]. Seul le mixage mono est utilisé pour l'EP Twist and Shout. Comme tous les autres EP du groupe, il ne sort en effet qu'en mono[6].

Parution[modifier | modifier le code]

L'album Please Please Me sort le 22 mars 1963 et connaît un grand succès en atteignant le sommet des charts. Il en va de même avec le single From Me to You, qui sort le 11 avril. Les Beatles sont alors au sommet et la Beatlemania s'empare des foules[7]. Cependant, pour une catégorie de la population britannique des années 1960, acheter un album reste quelque chose de rare : la plupart des jeunes de l'époque peuvent s'attendre à recevoir un LP comme cadeau de Noël, mais guère plus vu le prix. À l'inverse, les singles sont accessibles à bas prix, mais ne comportent que deux chansons. Le format de l'EP, qui comporte quatre à cinq pistes, est donc un compromis judicieux et plus accessible. Sur un plan commercial, cela permet également de donner à l'acheteur un avant-goût de ce qui se trouve sur l'album pour le pousser à économiser pour l'acheter[8].

Twist and Shout, qui comprend les quatre dernières pistes de l'album récemment sorti, ne déroge pas à cette règle. Ce qui est le premier EP publié par les Beatles sort le 12 juillet 1963 au Royaume-Uni, en format mono : à l'époque, le son stéréophonique est encore un produit de luxe. Comme toutes les productions du groupe dans ce pays jusqu'en 1968, le disque porte le label Parlophone[9]. Le succès de Twist and Shout est énorme : il entre dans les charts le 20 juillet, et s'y maintient durant un total de 64 semaines. Il parvient également à atteindre deux fois la première place des classements, la première fois le 27 juillet pour dix semaines, et la deuxième fois le 23 novembre, pour onze semaines. En tout, l'EP se vend à plus de 800 000 exemplaires, ce qui en fait la quatrième meilleure vente de l'année 1963, derrière deux singles des Beatles et un album des Dave Clark Five. Il s'agit enfin de l'EP le plus vendu de l'histoire du Royaume-Uni[10].

Analyse musicale[modifier | modifier le code]

Scène de Blanche-Neige
Twist and Shout contient deux chansons originales des Beatles, dont Do You Want to Know a Secret, inspirée par Blanche-Neige et les Sept Nains.

Les quatre chansons de l'EP sont également les quatre dernières pistes de l'album Please Please Me. Elles sont réparties sur deux faces, la face A comprenant deux reprises, et la face B deux chansons originales du groupe, signées McCartney/Lennon : ce n'est en effet que fin 1963 que la signature prend la forme définitive de Lennon/McCartney[11].

Parmi les deux reprises, Twist and Shout, à l'origine chantée par les Isley Brothers, est un rock sur lequel s'égosille John Lennon soutenu par les voix de McCartney et Harrison. À l'extrême opposé, A Taste of Honey est une ballade qui a connu une forte popularité au début des années 1960 et été reprise de nombreuses fois. Paul McCartney se charge de cette reprise calme qui tranche avec la chanson précédente[12].

La face B reprend la même opposition entre une ballade et un rock plus vivant, à la différence qu'il s'agit de compositions originales du tandem Lennon/McCartney. Do You Want to Know a Secret est ainsi une ballade calme et romantique que Lennon compose pour la faire chanter par George Harrison en s'inspirant d'un film vu dans son enfance, Blanche-Neige et les Sept Nains[13]. Plus agité, There's a Place est chanté en chœur par Lennon et McCartney sur une composition de Lennon vantant la joie de pouvoir se réfugier dans ses rêves et pensées[14]. Le style de la chanson s'inspire des parutions de la Motown[15].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Face A
No Titre Auteur(s) Chant principal Durée
1. Twist and Shout Phil Medley, Bert Russell John Lennon 2:32
2. A Taste of Honey Ric Marlow, Bobby Scott Paul McCartney 2:02
Face B
No Titre Auteur(s) Chant principal Durée
3. Do You Want to Know a Secret McCartney/Lennon George Harrison 1:56
4. There's a Place McCartney/Lennon John Lennon et Paul McCartney 1:52

Interprètes[modifier | modifier le code]

Équipe de production[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Beatles 2000, p. 92
  2. Mark Lewisohn 1988, p. 24
  3. a et b The Beatles 2000, p. 93
  4. Mark Lewisohn 1988, p. 26
  5. Mark Lewisohn 1988, p. 28
  6. Mark Lewisohn 1988, p. 200
  7. Mark Lewisohn 1988, p. 32
  8. (en) « Twist and Shout (EP) » Allmusic. Consulté le 25 avril 2011
  9. Steve Turner 1999, p. 278
  10. (en) « The Beatles - Twist and Shout », Graham Calkin's Beatles Pages. Consulté le 25 avril 2011
  11. Mark Lewisohn 1988, p. 23
  12. (en) Allan W. Pollack, « Notes on the cover songs on the "Please Please Me" album », Soundscapes. Consulté le 25 avril 2011
  13. Steve Turner 1999, p. 40
  14. Steve Turner 1999, p. 41
  15. Steve Turner 1999, p. 42

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) The Beatles, The Beatles Anthology, Seuil,‎ 2000, 367 p. (ISBN 2-02-041880-0)
  • (fr) Daniel Ichbiah, Et Dieu créa les Beatles, Les Cahiers de l'Info,‎ 2009, 293 p. (ISBN 978-2-9166-2850-9)
  • (en) Mark Lewisohn, The Beatles Recording Sessions, New York, Harmony Books,‎ 1988, 204 p. (ISBN 0-517-57066-1)
  • (fr) Steve Turner, L'Intégrale Beatles : les secrets de toutes leurs chansons, Hors Collection,‎ 1999, 288 p. (ISBN 2-258-04079-5)