Schönburger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schönburger B
Schönburger
Grappe de schönburger
Caractéristiques phénologiques
Débourrement ...
Floraison ...
Véraison ...
Maturité ...
Caractéristiques culturales
Port ...
Vigueur ...
Fertilité ...
Taille et mode
de conduite
...
Productivité ...
Exigences culturales
Climatique ...
Pédologique ...
Potentiel œnologique
Alcoolique ...
Aromatique ...

Le schönburger est un cépage de cuve allemand de raisins blancs.

Origine et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Le cépage est une obtention de Heinrich Birk dans l'institut Institut für Rebenzüchtung und Rebenveredlung der Hessischen Forschungsanstalt für Weinbau, Gartenbau, Getränketechnologie und Landespflege aujourd'hui Forschungsanstalt Geisenheim. L'origine génétique est vérifiée et c'est un croisement des cépages pinot noir × pirovano 1 réalisé en 1939. Le cépage est autorisé dans de nombreux Länder en Allemagne où il couvre 40 hectares.

Il est aussi cultivé en Grande-Bretagne (76 hectares) ainsi qu'au Brésil, en Italie, au Canada et en Tchéquie.
En Belgique, il est autorisé pour les AOCs flamandes Hageland [1] et Haspengouw [2].

Le nom du cépage se rapporte à celui du château Schönburg près de Oberwesel.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Extrémité du jeune rameau cotonneux, blanc verdâtre.
  • Jeunes feuilles duveteuses, blanc.
  • Feuilles adultes, à 5 lobes avec des sinus supérieurs en lyre étrite, fermée, un sinus pétiolaire en V plus ou moins fermé, des dents anguleuses, moyennes, en deux séries.

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

La maturité est de première époque moyenne : avec le chasselas.

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont petites à moyennes et les baies sont de taille moyenne. La grappe est conique, ailée et moyennement compacte. Le cépage donne des vins blanc légèrement musqué rappelant les arômes d'un traminer.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Le Schönburger est connu sous le nom de Gm 15-114.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Galet, Dictionnaire encyclopédique des cépages, Paris, Hachette Livre,‎ 2000, 935 p. (ISBN 2-01-236331-8)
  • Walter Hillebrand, Heinz Lott und Franz Pfaff, Taschenbuch der Rebsorten, Fachverlag Fraund, Mainz 13. Auflage 2003 ISBN 3-921156-53-x
  1. Texte de l'arrêté Hageland (en Néerlandais)
  2. Texte de l'arrêté Haspengouw (en Néerlandais)