Mashup (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mashup.

Le mashup ou mash-up est un genre musical hybride, aussi appelé bastard pop, VS, ou collage. En raison du mode de diffusion souvent non autorisé des œuvres issu du mashup, on utilise aussi le terme bootleg.

Le mashup consiste en la création d'un titre à partir de deux ou plusieurs autres titres déjà existants. Généralement, les titres créés sont le mélange des parties vocales d'un premier titre avec la partie musicale d'un second. Le mashup se distingue du pot-pourri - « medley », en anglais.

Un titre mashup peut être conçu par un musicien ou par un DJ qui va mixer le titre original (a cappella et instrumental) en calant les « tempos ». Certains artistes proposent effectivement leurs morceaux en version a cappella le plus souvent sur les maxis ou les CD singles promo dont la diffusion, d'abord réservée aux DJs des radios FM, s'est élargie considérablement grâce à Internet. Les versions instrumentales sont plus courantes, surtout sur les singles et parfois sur les albums. Une technique d'extraction d' a cappella consiste, au moyen de logiciel de musique assistée par ordinateur, et nécessitant la version instrumentale du morceau, à superposer celle-ci à la version vocale avec une grande précision, tout en lui appliquant une inversion de phase. Cela résulte à une DIY acapella (do it yourself acapella), contrairement à une studio acapella.

Origine du mashup[modifier | modifier le code]

Le mashup trouve son origine dans la capacité et le penchant de certains musiciens à recycler toute forme de musique, notamment à travers le sampling dans le hip-hop ou simplement la reprise chez certains groupes. On trouve aussi des pratiques telles que le medley, surtout pratiqué durant les années 80 par les DJs de radios, qui consiste à compiler plusieurs morceaux d'un même artiste (ou pas), un bon exemple étant Jive Bunny qui s'était attaqué aux débuts du rock'n'roll.

Quelques mashups notoires[modifier | modifier le code]

Dans les quelques faits d'armes du mashup ou apparentés au mashup, on peut citer également:

Les mashups sont aussi faits pour rire, comme ceux des Robins des Bois[1] : La bombe humaine (Téléphone) sur l'air d' Il jouait du piano debout (France Gall), Un lapin a tué un chasseur de Chantal Goya sur l'air d' Un matin de Jean-Jacques Goldman, Tata yoyo d'Annie Cordy sur l'air d' Highway to Hell d'AC/DC, L'Enfant Antisocial et l'Oiseau : paroles d'Antisocial de Trust sur l'air de L'enfant et l'oiseau de Marie Myriam… On peut aussi mentionner cette Marseillaise étonnante du film de Jean Yanne, « Liberté, Égalité, Choucroute » (1985), une uchronieDarry Cowl incarne un Rouget de Lisle chantant les paroles de la vraie Marseillaise sur un air fameux des Gaités Parisiennes d'Offenbach.

Très souvent, le titre des mashups (remixs) combine le nom des différents artistes impliqués, séparés par l'abréviation vs (versus, employé en anglais dans les confrontations sportives entre autres), ou bien un mélange des différents noms (par exemple prénom de l'un et nom de famille de l'autre), suivi d'un mélange des deux titres originaux qui tient parfois du jeu de mots.

Du côté des DJs, certains remixs sont sortis en single (souvent sous forme de white labels) :

Cependant, les mashups et remixs sont rarement diffusés officiellement, et on parle pour ceux-là (de n'importe quel type, mashup ou pas) de bootlegs à cause du fait qu'ils sont diffusés hors du circuit commercial (principalement par Internet ou sur des white label). L'expression bootleg qui possède d'autres sens, en désignant par exemple les enregistrements pirates de lives. Le terme bootleg est plus utilisé que mashup qui est une définition d'ordre musical alors que bootleg peut aussi désigner un remix non officiel.

Il existe toutefois une radio sur internet depuis septembre 2011 qui s'est fait une spécialité du mashup et bootleg: The Mashup Radio . Celle-ci a été montée par Ludovic Dazin et François Rabanel et a réussi à développer son audience sur 24 mois à plus d'un million d'auditeurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]