Frankie Goes to Hollywood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Frankie Goes To Hollywood)
Aller à : navigation, rechercher

Frankie Goes to Hollywood

alt=Description de l'image Frankie Goes to Hollywood in London cropped.jpg.
Informations générales
Surnom FGTH
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical New wave
Années actives 1980 - 1987
Composition du groupe
Membres Holly Johnson
Paul Rutherford
Mark O'Toole
Brian Nash
Peter Gill

Frankie Goes to Hollywood également connu sous son sigle FGTH est un groupe new wave britannique.

C'est le titre d'un article sur Frank Sinatra dans le magazine New Yorker qui inspira le nom[1] de ce groupe originaire de Liverpool formé en 1980. Il fut révélé par la suite que le sujet de l'article en question exposait une reproduction d'un tableau de l'artiste Guy Peellaert intitulé « Frankie Goes Hollywood »[2].

Après plusieurs changements au sein de l'équipe, la formation définitive ne se fait qu'en 1982 avec Holly Johnson (chant), Paul Rutherford (chœur, clavier), Mark O'Toole (basse), Brian Nash (en) (dit Nasher, guitare) et Peter Gill (percussion).

Historique[modifier | modifier le code]

La rencontre la plus importante pour le groupe est sans nul doute celle de Trevor Horn à Londres en mai 1983. En effet, après avoir essuyé les refus de plusieurs maisons de disques jugeant le groupe trop subversif, FGTH se produisit à la BBC dans l'émission de John Peel en novembre 1982, puis en février 1983 ; Trevor Horn (ancien Buggles), directeur de la maison de disques ZTT Records qui produit également Art of Noise ou encore Propaganda, était à l'écoute.

Le 24 octobre 1983, le premier single du groupe sort sous le titre Relax. Il fera en 1984 un véritable carton, grâce notamment à la censure de la BBC qui jugeait les propos, la pochette et la vidéo scandaleux. Ni la pochette de l'album, ni le vidéoclip de Relax n'apparaissaient lors de la fameuse émission anglaise Top of the Pops : le groupe devait interpréter la chanson en playback devant le public durant les semaines où le titre fut no 1. Il en fut de même pour le single Two Tribes quelques semaines plus tard. Mais, cette censure offrit un excellent coup de publicité pour le groupe et le titre resta six semaines numéro un des ventes au Royaume-Uni.

Le groupe devient rapidement le nouveau symbole de la vague Pop britannique.

Le second single Two Tribes sort la même année et reste neuf semaines en tête des ventes au Royaume-Uni. Le vidéoclip, qui met en scène un combat entre les sosies des présidents Reagan et Tchernenko, est également censuré par la BBC mais connaît un succès foudroyant partout dans le monde. Concernant la chanson Two Tribes elle-même, mais aussi ses pochettes de disques et son videoclip, la censure de la BBC était due au contexte politique tendu entre les États-Unis et l'U.R.S.S. en 1984 et au déploiement massif de missiles américains Pershing sur le territoire du Royaume-Uni pour contrer les SS20 déployés par l'U.R.S.S. dans les pays du bloc de l'Est. Plusieurs pochettes de leurs albums ou singles arborent une imagerie soviétique tels que Two Tribes ou Rage Hard.

En novembre 1984, le single The Power of Love voit le jour pour un même accueil du public.

Ces trois titres sont issus de l'album Welcome to the Pleasuredome qui figure au sommet des ventes internationales de nombreuses semaines.

En 1986, le deuxième album sort sous le titre Liverpool (avec comme premier single « Rage hard » qui connaît un certain succès), mais la campagne médiatique très onéreuse n'est pas vraiment efficace et les ventes ne décollent pas. Cet album est l'un des premiers enregistrés entièrement en numérique DDD pour sa version disque compact. Ce « flop » relatif entraîne le groupe vers une fin annoncée.

Une dernière tournée a lieu en 1987. Quelques mois plus tard, le FGTH se sépare, chacun des membres se tournant alors vers une carrière solo avec plus ou moins de succès.

En 1991, Holly Johnson apprend qu'il est séropositif et se retire définitivement du monde musical.

Plusieurs compilations voient le jour, comme Bang! en 1994 ou encore Maximum Joy en 2000.

En 2005, le temps d'une tournée intitulée Frankie says Relax - Do it again, le groupe se reforme malgré quelques changements au niveau de l'équipe : Holly Johnson est remplacé par Ryan Molloy et Brian Nash par Jed O'Toole qui n'est autre que le frère de Mark.

En 2010, l'album Welcome to the Pleasuredome est ressorti en double compact disc : il inclut les chansons présentes sur la version vinyle de 1984 et celles de la première sortie en CD de 1985. En février 2011, l'album Liverpool connaît une sortie analogue mais avec quelques faces B, inédits et bandes démos en plus. En 2012 une jeune chanteuse anglaise Gabrielle Aplin réalise une reprise au piano de la chanson The Power of Love.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums originaux[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Bang! (import japonais) (1985)
  • Bang!… The Greatest Hits of Frankie Goes to Hollywood (1994)
  • Reload (1994)
  • Maximum Joy (2000)
  • The Club Mixes 2000 (2000)
  • Twelve Inches (2001)
  • Rage Hard - The Sonic Collection (SACD hybride) (2003)
  • Frankie Say Greatest (2009)
  • Sexmix: Archive Tapes and Studio Adventures - Volume One (2012)

Singles[modifier | modifier le code]

  • Relax (1983)
  • Two Tribes (1984)
  • The Power of Love (1984)
  • Welcome to the Pleasuredome (1985)
  • Rage Hard (1986)
  • Warriors of the Wasteland (1986)
  • Watching the Wildlife (1987)

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Frankie Goes to Hollywood - Hard On! (2001) avec toutes leurs vidéos et des interviews exclusifs.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frankie Goes to Hollywood (en) est aussi le nom d'un jeu vidéo sur le thème du groupe. Et Franky Goes to Hollywood (en) (avec un y) le titre d'un court métrage
  2. http://coca-cola-art.com/2008/11/22/guy-peellaert-the-michelangelo-of-pop-art/ où le Franck Sinatra peint par Pellaert ressemble à Holly Johnson et est présenté sous le titre "Francky goes Hollywood : bobby-sox brigades cause near-riots scene" : "Francky à Hollywood : des hordes de collégiennes provoquent des scènes proches de l'émeute."