Relax (chanson de Frankie Goes to Hollywood)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Relax.

Relax est le premier single du groupe britannique Frankie Goes to Hollywood. Publiée au Royaume-Uni par ZTT Records le 24 octobre 1983, la chanson a ensuite été incluse dans l'album Welcome to the Pleasuredome sorti un an plus tard.

Le single connaît un très important succès mondial, se classant en tête des ventes dans plusieurs pays. Au Royaume-Uni, il s'est écoulé à plus de 2 millions d'exemplaires, ce qui en fait le 6e titre le plus vendu dans ce pays[1]. Il est sacré meilleur single britannique à la cérémonie des Brit Awards en 1985.

Enregistrement et promotion[modifier | modifier le code]

La mainmise du producteur Trevor Horn s'exerce durant tout l'enregistrement de la chanson. Insatisfait par le jeu du groupe, il fait réenregistrer le morceau par les musiciens qui accompagnèrent Ian Dury, The Blockheads, avec notamment Norman Watt-Roy à la basse. Mais Trevor Horn ne jugeant pas le résultat assez moderne, il fait rajouter des synthés, joués par Andy Richards, et des rythmes électroniques avec l'assistance de J.J. Jeczalik du groupe Art of Noise[2]. Le travail de ces musiciens n'est pas crédité sur le disque. Parmi les membres de Frankie Goes to Hollywood, seul le chant de Holly Johnson est conservé.

La chanson, avec ses paroles suggestives, associée à une campagne promotionelle dans la presse et un clip (réalisé par Bernard Rose) à l'imagerie ouvertement gay mélée de sadomasochisme, fait scandale au Royaume-Uni. Chanson et vidéo finissent par être censurées par la BBC, ce qui, paradoxalement, ne fait qu'accroître le succès du disque[3]. Un second clip est réalisé plus tard, par Godley & Creme. Plus sobre, il montre le groupe interpréter la chanson au milieu d'un show laser.

Le morceau apparait également dans le film Body Double de Brian De Palma dans une séquence filmée à la manière d'un clip qui devait être exploitée comme véritable clip sur les chaînes de télévision[4]. Finalement le groupe n'a pas aimé ce clip et en a fait réaliser un autre[4].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Le disque est ressorti en 1993 et en 2001, parfois remixé, se classant de nouveau dans les charts.

45 tours

  1. Relax (move) – 3:52
  2. One September Monday – 4:47

Maxi 45 tours

  1. Relax (sex mix) - 16:24
  2. Ferry Cross the Mersey – 4:03
  3. Relax (from soft to hard) – 4:21

Maxi 45 tours

  1. Relax (New York mix) - 8:20
  2. Ferry Cross the Mersey – 4:03
  3. Relax (from soft to hard) – 4:21

Maxi 45 tours

  1. Relax (U.S. mix) – 7:20
  2. Ferry Cross the Mersey – 4:03
  3. Relax (from soft to hard) – 4:21

Maxi 45 tours

  1. Relax (Disco mix) - 6:15
  2. Ferry Cross the Mersey – 4:03
  3. Relax (from soft to hard) – 4:21

Cassette audio "From Soft To Hard – From Dry To Moist"

  1. Relax (The Party Trick) (acting dumb) – 0:36
  2. Relax (The Special Act) (adapted from the sex mix) – 7:46
  3. Relax (The US Mix) (come dancing) – 4:38
  4. Relax (The Single) (the act) – 3:55
  5. Later On (from One September Monday) – 1:36
  6. Ferry Across The Mersey (...and here I'll stay) – 4:06

CD single (1993)

  1. Relax – 3:57
  2. Relax MCMXCIII– 3:43

CD maxi, maxi 45 tours, cassette audio (1993)

  1. Relax (Jam & Spoon trip - O-Matic Fairn Tale Mix) - 7:50
  2. Relax (Jam & Sppon Hi N6R6G Mix) – 7:54
  3. Relax (Ollie J Remix) (come dancing) – 6:31
  4. Relax (Trip Ship Edit) - 6:10
  5. Relax (New York Mix) – 7:26

CD maxi (2001)

  1. Relax 4:11
  2. One September Monday 4:50
  3. Ferry Cross The Mersey 4:06
  4. Relax MCMXIII 3:43
  5. Relax 4:07 (le clip d'origine)

CD maxi (2001)

  1. Relax (Peter Rauhofer's Doomsday Radio Mix) – 3:45
  2. Relax (Peter Rauhofer's Doomsday Club Mix) – 9:47
  3. Relax (Saeed & Palash Addictive Journey) – 11:16
  4. Relax (Coldcut Remix) – 4:59
  5. Relax (Peter Rauhofer's Doomsday Dub) – 6:27
  6. Relax (Original New York 12" Mix) – 7:31
  7. Relax (Original Radio Mix) – 3:54

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classement (1983-1985) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[5] 1
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[6] 5
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[7] 4
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[8] 2
Drapeau du Canada Canada (100 Singles)[9] 11
Drapeau de l'Espagne Espagne (AFYVE)[10] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[11] 10
Europe Europe (Eurochart Hot 100)[12] 1
Drapeau de la France France (IFOP)[13] 1
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[14] 3
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[15] 1
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[16] 2
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[17] 10
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[18] 5
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[19] 1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[20] 4
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[21] 1
Classement (1993-1994) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[22] 13
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[23] 22
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[7] 10
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[8] 13
Drapeau de la France France (SNEP)[24] 21
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[14] 6
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[16] 7
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[17] 25
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[25] 12
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[19] 5
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[20] 15
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[21] 6
Pays Certification
Drapeau du Canada Canada (CRIA)[26] Disque d'or Or
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA)[27] Disque d'or Or
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[28] Disque de platine Platine

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Official Charts Company, « Daft Punk’s Get Lucky becomes one of the UK’s biggest selling singles of all-time! », sur Officialcharts.com,‎ 27 juin 2013 (consulté le 6 janvier 2015)
  2. Simon Reynolds Rip It Up and Start Again: Postpunk 1978–1984 Allia, Paris, 2007 (ISBN 978-2-84485-232-8)
  3. (en)'Banned' Frankie tops chart - BBC News
  4. a et b Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, Brian de Palma : Entretiens avec Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, Calmann-Lévy,‎ 2001, 214 p. (ISBN 2-7021-3061-5), p. 122.
  5. (de) Charts.de – Frankie Goes To Hollywood - Relax. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 6 janvier 2015.
  6. (en) bulion, « Forum – ARIA Charts: Special Occasion Charts – CHART POSITIONS PRE 1989, part 2 », sur Australian-charts.com, Hung Medien (consulté le 6 janvier 2015)
  7. a et b (de) Austrian-charts.com – Frankie Goes To Hollywood – Relax. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 6 janvier 2015.
  8. a et b (nl) Ultratop.be – Frankie Goes To Hollywood – Relax. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 6 janvier 2015.
  9. (en) « Top Singles – Volume 40, No. 15, June 16 1984 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 6 janvier 2015)
  10. (es) enri, « Forum – General – I have Spanish chart archive! », sur Spanishcharts.com, Hung Medien (consulté le 6 janvier 2015)
  11. (en) « Frankie Goes to Hollywood Chart History », sur Billboard, Billboard.com (consulté le 6 janvier 2015)
  12. (en) « Song artist 604 – Frankie Goes To Hollywood », sur Tsort.info, Steve Hawtin et al. (consulté le 6 janvier 2015)
  13. « Tous les titres par artistes - lettre F », Infodisc.fr
  14. a et b (en) « The Irish Charts – All there is to know », IRMA (consulté le 6 janvier 2015)
  15. (it) « I singoli più venduti del 1984 », sur HitParadeItalia.it, Creative Commons (consulté le 6 janvier 2015)(11. Relax - Frankie Goes to Hollywood [#1])
  16. a et b (en) Norwegiancharts.com – Frankie Goes To Hollywood – Relax. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 6 janvier 2015.
  17. a et b (en) Charts.org.nz – Frankie Goes To Hollywood – Relax. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 6 janvier 2015.
  18. (nl) Dutchcharts.nl – Frankie Goes To Hollywood – Relax. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 6 janvier 2015.
  19. a et b « FGTH Artist Official Charts », Official Charts Company
  20. a et b (en) Swedishcharts.com – Frankie Goes To Hollywood – Relax. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 6 janvier 2015.
  21. a et b (en) Swisscharts.com – Frankie Goes To Hollywood – Relax. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 6 janvier 2015.
  22. (de) Musicline.de – Frankie Goes To Hollywood. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 6 janvier 2015.
  23. (en) Australian-charts.com – Frankie Goes To Hollywood – Relax'93. ARIA Top 50 Singles. Hung Medien. Consulté le 6 janvier 2015.
  24. Lescharts.com – Frankie Goes To Hollywood – Relax. SNEP. Hung Medien. Consulté le 6 janvier 2015.
  25. (nl) Nederlandse Top 40 – Frankie Goes To Hollywood search results. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40. Consulté le 6 janvier 2015.
  26. (en) « Gold Platinum Database », sur Musiccanada.com (consulté le 6 janvier 2015)
  27. (en) « Certified Awards », sur RIAA (consulté le 6 janvier 2015)
  28. (en) « Certified Awards », sur Bpi.co.uk (consulté le 6 janvier 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]