François Piétri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pietri.
François Pietri
François Pietri, député de Corse (1929).
François Pietri, député de Corse (1929).
Fonctions
Parlementaire français
Député 1924-1940
Gouvernement IIIe République
Groupe politique RDG (1924-1936)
ARGRI (1936-1940)
Biographie
Date de naissance 8 août 1882
Date de décès 17 août 1966
Résidence Corse

François Pietri est un homme politique français né le 8 août 1882 à Bastia (Haute-Corse) et mort le 17 août 1966 à Sartène (Corse-du-Sud).

Biographie[modifier | modifier le code]

Lié à la famille Gavini, François Piétri a été élu député de Corse de 1924 à 1940. Il a été plusieurs fois ministre dans l'entre-deux-guerres:

Il a été également directeur des finances du protectorat au Maroc au temps de Lyautey, ambassadeur du gouvernement de Vichy en Espagne en 1940 jusqu'à 1944. C'est à ce titre qu'il fut condamné par la Haute Cour de justice à cinq ans d'indignité nationale, le 4 juin 1948.

Il était un écrivain d'essais politiques et historiques. Il reçut, en 1956, le Grand prix Gobert de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre historique.

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'antagonisme du Nord et du Sud de l'Italie, Paris, Chevalier & Rivière, 1906
  • Le Bilan de la Pacification marocaine, Paris, E.S.P., 1922
  • Finances et monnaies coloniales, Paris, Alcan, 1924
  • La Querelle du Franc, Paris, Hachette, 1928
  • Le Financier, Paris, Hachette, 1931
  • Justice et injustice fiscale, Paris, Tallandier, 1933
  • La Réforme de l’État au XVIIIe siècle, Paris, Éditions de France, 1935 — Il y en eut une édition espagnole : Barcelone, Juventud, 1944
  • Veillons au salut de l'Empire, Paris, Éditions de France, 1937
  • Lucien Bonaparte, Paris, Plon, 1939 — Prix Thiers de l'Académie française — Il y en eut une traduction espagnole : Barcelone, Juventud, 1942
  • La France et la mer, Paris, Flammarion, 1940
  • Lucien Bonaparte à Madrid, Paris, Grasset, 1951 — Cet ouvrage fut préalablement publié en espagnol : Un Caballero en el Escorial, Madrid, Espasa Calpe, 1947
  • Mes années d'Espagne : 1940-1948, Paris, Plon, 1954
  • Napoléon et le Parlement ou, La dictature enchainée, Paris, Fayard, 1955
  • L'Espagne du Siècle d'Or, Paris, Fayard, 1959
  • Pierre le Cruel : le vrai et le faux, Paris, Plon, 1961
  • Chronique de Charles le Mauvais, Paris, Berger-Levrault, 1963
  • Napoléon et les Israélites, Paris, Berger-Levrault, 1965

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :