François Piétri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pietri.
François Pietri
François Pietri, député de Corse (1929).
François Pietri, député de Corse (1929).
Fonctions
Parlementaire français
Député 1924-1940
Gouvernement IIIe République
Groupe politique RDG (1924-1936)
ARGRI (1936-1940)
Biographie
Date de naissance 8 août 1882
Date de décès 17 août 1966 (à 84 ans)
Résidence Corse

François Pietri est un homme politique français né le 8 août 1882 à Bastia (Haute-Corse) et mort le 17 août 1966 à Sartène (Corse-du-Sud).

Biographie[modifier | modifier le code]

Lié à la famille Gavini, François Piétri a été élu député de Corse de 1924 à 1940. Il a été plusieurs fois ministre dans l'entre-deux-guerres:

Il a été également directeur des finances du protectorat au Maroc au temps de Lyautey, ambassadeur du gouvernement de Vichy en Espagne en 1940 jusqu'à 1944. C'est à ce titre qu'il fut condamné par la Haute Cour de justice à cinq ans d'indignité nationale, le 4 juin 1948.

Il était un écrivain d'essais politiques et historiques. Il reçut, en 1956, le Grand prix Gobert de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre historique. Sa veuve, mère d'Edmond Barrachin, est décédée en 1978 à 102 ans.

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'antagonisme du Nord et du Sud de l'Italie, Paris, Chevalier & Rivière, 1906
  • Le Bilan de la Pacification marocaine, Paris, E.S.P., 1922
  • Finances et monnaies coloniales, Paris, Alcan, 1924
  • La Querelle du Franc, Paris, Hachette, 1928
  • Le Financier, Paris, Hachette, 1931
  • Justice et injustice fiscale, Paris, Tallandier, 1933
  • La Réforme de l’État au XVIIIe siècle, Paris, Éditions de France, 1935 — Il y en eut une édition espagnole : Barcelone, Juventud, 1944
  • Veillons au salut de l'Empire, Paris, Éditions de France, 1937
  • Lucien Bonaparte, Paris, Plon, 1939 — Prix Thiers de l'Académie française — Il y en eut une traduction espagnole : Barcelone, Juventud, 1942
  • La France et la mer, Paris, Flammarion, 1940
  • Lucien Bonaparte à Madrid, Paris, Grasset, 1951 — Cet ouvrage fut préalablement publié en espagnol : Un Caballero en el Escorial, Madrid, Espasa Calpe, 1947
  • Mes années d'Espagne : 1940-1948, Paris, Plon, 1954
  • Napoléon et le Parlement ou, La dictature enchainée, Paris, Fayard, 1955
  • L'Espagne du Siècle d'Or, Paris, Fayard, 1959
  • Pierre le Cruel : le vrai et le faux, Paris, Plon, 1961
  • Chronique de Charles le Mauvais, Paris, Berger-Levrault, 1963
  • Napoléon et les Israélites, Paris, Berger-Levrault, 1965

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :