László Lovász

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
László Lovász

László Lovász, né le 9 mars 1948 à Budapest, est un mathématicien hongrois connu pour ses travaux en combinatoire, notamment en théorie des graphes, et informatique théorique. Il a obtenu de nombreux prix scientifiques et a été président de l'Union mathématique internationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un doctorat de l'Université Loránd Eötvös à Budapest en 1971[1], il entame une carrière nationale d'enseignant-chercheur. Il occupe ensuite un poste de professeur à l'université Yale de 1993 à 2000, puis collabore en qualité de chercheur au Microsoft Research Center jusqu'en 2006. À l'issue, de retour en Hongrie, il dirige l'Institut de mathématiques de l'université de Budapest.

En 2007, il est élu membre du conseil d'administration de l'Union mathématique internationale[2] qu'il préside pour un mandat de quatre années.

Travaux[modifier | modifier le code]

En combinatoire, il est connu notamment pour le nombre \theta (en) d'un graphe (aussi appelé nombre de Lovász)[3] et pour le lemme local de Lovász. Il a aussi démontré une version faible du théorème des graphes parfaits[4] et la conjecture de Kneser[5].

Il a travaillé sur ou créé des algorithmes importants, comme l'algorithme LLL[6], et la méthode de l'ellipsoïde pour les problèmes d'optimisation linéaire.

Il a aussi travaillé en théorie de la complexité, notamment autour du théorème PCP, des systèmes de preuve interactive et des algorithmes d'approximation[7].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) László Lovász sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  2. IMU : comité exécutif pour le quadriennal 2007-2010.
  3. L. Lovász, « On the Shannon capacity of graphs », IEEE Trans. Inform. Theory 25 (1979), 1–7.
  4. (en) László Lovász, « A characterization of perfect graphs », J. Combin. Theory, série Series B, vol. 13, no 2,‎ 1972b, p. 95-98 (DOI 10.1016/0095-8956(72)90045-7)
  5. (en) L. Lovász, « Kneser's Conjecture, Chromatic Numbers and Homotopy », J. Comb. Th. A, vol. 25,‎ 1978, p. 319-324
  6. A. K. Lenstra, H. W. Lenstra, Jr. et L. Lovász, « Factoring polynomials with rational coefficients », Math. Annalen 261 (1982), 515–534.
  7. Voir notamment l'article suivant qui lui a valu le prix Gödel en 2001 : Uriel Feige, Shafi Goldwasser, Laszlo Lovász, Shmuel Safra et Mario Szegedy, « Interactive proofs and the hardness of approximating cliques », Journal of the ACM, vol. 43, no 2,‎ 1996, p. 268–292 (DOI 10.1145/226643.226652, lire en ligne)
  8. « Laszlo Lovasz Winner of Wolf Prize in Mathematics - 1999 », sur Wolf Foundation.
  9. « 1999 Knuth Prize », sur SIGACT.
  10. « Gödel Prize - 2001 », sur EATCS.
  11. INFORMS On Line : Institute for Operations Research and the Management Sciences. Consulté le 15/02/2009
  12. (en) « Kyoto Prize laureates predict future », EE Times,‎ avril 2011 (consulté le 11 avril 2011)
  13. « Fulkerson Prize », sur American Mathematical Society.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]