Neil Immerman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neil Immerman en 2010.

Neil Immerman (né le 24 novembre 1953, à Manhasset dans l'état de New York) est un informaticien américain, spécialiste de l'informatique théorique, professeur d'informatique à l'université du Massachusetts à Amherst[1]. Il est l'un des développeurs principaux de la complexité descriptive, une approche qu'il utilise actuellement pour la recherche en model checking, théorie des bases de données, et théorie de la complexité informatique.

Neil Immerman est un editeur des revues scientifiques SIAM Journal on Computing[2] et Logical Methods in Computer Science[3]. Il a obtenu une licence B.S. et une maîtrise M.S. à l’université Yale en 1974, et un doctorat Ph.D. à l'université Cornell en 1980 sous la supervision de Juris Hartmanis, lui-même un lauréat du prix Turing[1],[4]. Son livre Descriptive Complexity est paru en 1999[5].

Immerman est lauréat, conjointement avec Róbert Szelepcsényi, du prix Gödel en 1995, prix d'informatique théorique qui lui est décerné pour la preuve de ce qui est connu sous le nom de théorème d'Immerman-Szelepcsényi, un résultat prouvant que les classes de complexité NSPACE sont fermées par complémentation[6]. Immerman un membre distingué de l'ACM (ACM Fellow)[7] et un boursier de la Fondation Guggenheim [8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Répertoire de la faculté : Neil Immerman, Computer Science Department, University of Massachusetts Amherst, consulté le 23 janvier 2010.
  2. Comité de rédaction du SIAM Journal on Computing, consulté le 23 janvier 2010.
  3. Comité de rédaction, Logical Methods in Computer Science, consulté le 23 janvier 2010.
  4. (en) Neil Immerman sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  5. Graduate Texts in Computer Science, Springer-Verlag, ISBN 978-0-387-98600-5.
  6. prix Gödel 1995, ACM SIGACT, consulté le 23 janvier 2010.
  7. ACM Fellows Award / Neil Immerman, ACM, consulté le 23 janvier 2010.
  8. Neil Immerman, Fondation John Simon Guggenheim, consulté le 23 janvier 2010.

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Neil Immerman » (voir la liste des auteurs)

Liens externes[modifier | modifier le code]