Samuel Eilenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samuel Eilenberg

Samuel Eilenberg (30 septembre 1913, Varsovie30 janvier 1998, New York) est un mathématicien américain d'origine juive-polonaise,

Biographie[modifier | modifier le code]

Samuel Eilenberg obtint son doctorat de mathématiques à l'université de Varsovie en 1936, sous la direction de Kazimierz Kuratowski et Karol Borsuk, et fit partie de l'École mathématique de Varsovie. Il fuit la Pologne pour les États-Unis en 1939. Il fut professeur et chercheur en mathématiques à l'université Columbia à New York de 1947 à 1982.

Eilenberg privilégia la topologie algébrique, la théorie de l'homologie (en) et la théorie des catégories dont lui et Saunders Mac Lane sont les pères fondateurs.

Eilenberg a aussi été membre-collaborateur du groupe Bourbaki. En 1956, Henri Cartan et Samuel Eilenberg sont les auteurs du livre Homological Algebra qui est un classique en algèbre homologique. À partir de 1966, il s'intéressa à la théorie des automates et y contribua en écrivant le livre Automata, Langages and Machines et en créant le modèle X-machine (en).

Samuel Eilenberg fut aussi un collectionneur d'art asiatique et fit don de sa collection au Metropolitan Museum de New York.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]