Friedrich Hirzebruch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Friedrich Hirzebruch en 1980

Friedrich Ernst Peter Hirzebruch (17 octobre 1927 à Hamm27 mai 2012 à Bonn[1],[2]) est un mathématicien allemand, travaillant dans les champs de la topologie, des variétés complexes et de la géométrie algébrique, et il fut une personnalité de premier plan à son époque. Il a été décrit comme "le plus important mathématicien dans l'Allemagne de l'après-guerre."[3].

Il a reçu le prix Wolf en mathématiques en 1988, la médaille Lomonossov en 1996, la médaille Albert-Einstein et la médaille Stefan Banach en 1999, la médaille Cantor en 2004.

Travaux[modifier | modifier le code]

En 1954, il généralise le théorème de Riemann-Roch en dimension arbitraire pour des variétés algébriques sur le corps des nombres complexes[4]. Sa démonstration sera améliorée et étendue par Alexandre Grothendieck.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Faire-part de décès », Institut Max-Planck de mathématiques
  2. (de) « Universität Bonn trauert um Friedrich Hirzebruch », Université de Bonn
  3. (en) « Friedrich Hirzebruch 1927-2012 », sur math.columbia.edu,‎ 29 mai 2012 (consulté le 29 mai 2012)
  4. La Recherche n°486 (avril 2014) p36

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]