Michael Atiyah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Atiyah.

Michael F. Atiyah

Description de cette image, également commentée ci-après

Michael Francis Atiyah en 2007 à Bonn (coll. MFO[1])

Naissance (84 ans)
Hampstead (Angleterre)
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Champs géométrie différentielle
topologie
Institutions université d'Oxford
université de Princeton
Diplôme Trinity College (Cambridge)
Directeur de thèse W. V. D. Hodge
Étudiants en thèse Simon Donaldson
Nigel Hitchin (en)
Lisa Jeffrey (en)
Frances Kirwan (en)
Peter Kronheimer (de)
Ruth Lawrence (en)
George Lusztig
Graeme Segal (de)etc.[2]
Renommé pour théorème de l'indice
suite spectrale d'Atiyah-Hirzebruch (en)
Distinctions médaille Fields (1966)
médaille De Morgan (1980)
médaille Copley (1988)
prix Abel (2004)
Ordre du Mérite (1992)
président de la Royal Society (1990-95)
président de la Royal Society of Edinburgh (2005-2008)

Sir Michael Francis Atiyah, né le à Hampstead, est un mathématicien anglais d'origine libanaise, fils de l'écrivain Edward Atiyah. Il a été professeur aux universités d'Oxford, de Cambridge et de Princeton. Il est membre de la Royal Society depuis 1962 et en a été président de 1990 à 1995.

Il a collaboré avec de nombreux mathématiciens, en particulier avec Raoul Bott, Friedrich Hirzebruch et Isadore Singer. Il a fondé la K-théorie avec Hirzebruch. Son résultat le plus connu est le théorème de l'indice d'Atiyah-Singer, qui peut être utilisé pour compter le nombre de solutions indépendantes de certaines équations différentielles. Plus récemment, il a travaillé sur des thèmes inspirés par la physique théorique, comme les instantons, utilisés dans la théorie quantique des champs.

Il a reçu la médaille Fields en 1966, la médaille De Morgan en 1980 et la médaille Copley en 1988. En 2004, on lui décerne le prix Abel, conjointement avec Singer avec qui il avait démontré en 1963 le théorème de l'indice.

Il a été fait chevalier en 1983[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]