Vladimir Drinfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vladimir Guerchonovitch Drinfeld (en russe : Владимир Гершонович Дринфельд) est un mathématicien né le 14 février 1954 à Kharkov, en Ukraine (Union soviétique).

Biographie[modifier | modifier le code]

Aux Olympiades internationales de mathématiques de 1969, à l'âge de 15 ans, il remporte, avec un score parfait, une médaille d'or pour l'URSS[1]. Il entre ensuite à l'Université de Moscou et à l'Institut de mathématiques Steklov.

En 1986, il fait un exposé au congrès international des mathématiciens à Berkeley, où il invente le terme « groupe quantique » en référence à des algèbres de Hopf qui sont des déformations d'algèbres enveloppantes d'algèbres de Lie, et relie leur étude à l'équation de Yang-Baxter, qui est une condition nécessaire pour que les modèles en mécanique statistique soient résolubles (au sens de groupe résoluble).

Il a aussi généralisé la notion d'algèbre de Hopf en celle d'algèbre quasi-Hopf et introduit l'étude des torsions de Drinfeld, qui peuvent être employées pour factoriser la R-matrice correspondant à la solution de l'équation de Yang-Baxter liée à une algèbre de Hopf quasi-triangulaire.

Il a été récompensé par la médaille Fields en 1990. Il est actuellement professeur de l'Université de Chicago.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]