Albert W. Tucker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Albert William Tucker ( - ) était un mathématicien américain d'origine canadienne qui a produit d'importantes contributions en topologie, théorie des jeux et optimisation non linéaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert William Tucker est né à Oshawa dans l'Ontario, au Canada, et obtient son B.A. en 1928 à l'Université de Toronto. Il soutint sa thèse, An Abstract Approach to Manifolds en 1932, sous la direction de Solomon Lefschetz à l'Université de Princeton.

Durant l'année 1932-1933, il travailla comme National Research Fellow à Cambridge, Harvard et l'Université de Chicago. Il retourna ensuite à Princeton, où il resta jusqu'en 1970. Il y dirigea le département de mathématiques pendant vingt ans.

Il encadra les thèses de Michel Balinski, David Gale, Alan Goldman, John Isbell, Stephen Maurer, Marvin Minsky, John Forbes Nash (qui est lauréat d'un Prix Nobel), Torrence Parsons, Lloyd Shapley, Robert Singleton, et Marjorie Stein. Il collabora avec Harold W. Kuhn sur un grand nombre d'articles et de modèles.

En 1950, Albert Tucker interpréta le "dilemme du prisonnier", issu du modèle de coopération et de conflit de Merrill M. Flood et Melvin Dresher. Il est aussi connu pour les conditions de Karush-Kuhn-Tucker, un résultat de base en optimisation non linéaire, qui a été publié via des conférences et non un journal.

Il reçoit le prix de théorie John von Neumann avec Harold W. Kuhn en 1980.

Dans les années 1960, il s'est grandement investi dans l'enseignement des mathématiques, en tant que directeur du Advanced Placement Program Calculus committee for the College Board (1960 - 1963), à travers son travail avec le Committee of the Undergraduate Program in Mathematics de la Mathematical Association of America et beaucoup de stages d'été pour les enseignants de lycée et d'université organisés par la National Science Foundation.

Au début des années 1980, Tucker recruta Charles Gillispie, le professeur d'histoire de Princeton, pour l'aider à préserver les histoires de la communauté des mathématiciens de Princeton des années 1930. infoshare1.princeton.edu Financé par la Sloan Foundation, le projet grandit au-delà de son but initial. Dedans y sont décrites des personnes telles Einstein, von Neumann, Gödel infoshare1.princeton.edu, le pionnier de l'informatique Herman Goldstine et les prix Nobel John Bardeen et Eugene Wigner.

Il meurt à Highstown (New Jersey) à l'âge de 89 ans.

Liens externes[modifier | modifier le code]