David Blackwell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

David Blackwell

Description de cette image, également commentée ci-après

David Blackwell à Seattle en 1967

Naissance
Centralia (États-Unis)
Décès (à 91 ans)
Berkeley (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Champs mathématicien
Institutions Université de Californie à Berkeley
Diplôme Université de l'Illinois à Urbana-Champaign
Directeur de thèse Joseph Leo Doob

David Harold Blackwell est un mathématicien noir américain né le à Centralia dans l'Illinois aux États-Unis et mort à Berkeley, Californie, le . Il fut le premier afro-américain à être membre de la National Academy of Sciences[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

David Blackwell a grandi à Centralia, une ville de 12000 habitants dans l'Illinois. Contrairement aux autres afro-américains de son époque, il fréquenta un lycée mixte[1]. Sa famille ne ménagea aucun effort pour qu'il puisse suivre des études de qualité mais le petit David ne trouvait pas les mathématiques assez intéressantes. Ce n'est qu'en première (junior year) que David Blackwell va enfin aimer les mathématiques après avoir suivi un cours d'analyse ; quatre ans plus tard il obtient un doctorat[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1935, alors qu'il n'est âgé que de 16 ans, Blackwell entre à l'université de l'Illinois à Urbana-Champaign où son intérêt pour les mathématiques ne va cesser de grandir. Après son doctorat en mathématiques en 1941[3], il écrit de nombreuses lettres à 105 universités et collèges noirs pour savoir si un poste d'enseignant n'était pas disponible car à l'époque un enseignant noir ne devait enseigner que dans les collèges et universités pour noirs[4]. Malgré cela, Blackwell reçut, après 1966, des doctorats honorifiques de plus de 12 Universités dont Harvard, Yale et Standford. Il chercha un poste de professeur a l'Université de Californie et sa candidature fut fortement appuyée par Jerzy Neyman mais ceci se révéla vain à cause de la farouche opposition des autres professeurs. En 1942, il eut un poste à la Southern University à Bâton-Rouge où il va rester un an avant de devenir professeur au Clark College (en) d'Atlanta. En 1946, il partit à l'université Howard en tant que professeur agrégé et devint l'année suivante le directeur du département de mathématiques.

Blackwell est aussi un pionnier dans la rédaction de manuels. Blackwell écrit son premier manuel bayésien en 1969[5].

Il reçoit le prix de théorie John von Neumann en 1979.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cattau, Daniel (July 2009), "David Blackwell 'Superstar'", Illinois Alumni (University of Illinois Alumni Association), p. 32–34
  2. http://www.math.buffalo.edu/mad/PEEPS/blackwell_david.html
  3. James H. Kessler, J. S. Kidd, Renee A. Kidd. Katherine A. Morin (1996), Distinguished African American Scientists of the 20th Century, Greenwood, ISBN 0-89774-955-3
  4. Donald J. Albers (2008), "David Blackwell", in Donald J. Albers, Gerald L. Alexanderson, Mathematical People: Profiles and Interviews (2 ed.), A K Peters, ISBN 1-56881-340-6
  5. Blackwell's Basic Statistics inspired the 1995 textbook Statistics : A Bayesian Approach by the biostatician Donald Berry

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]