Mathematics Genealogy Project

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Mathematics Genealogy Project est une base de données sur Internet qui donne la généalogie académique de mathématiciens.

Historique[modifier | modifier le code]

Le projet est né au milieu des années 1990 à l'université d'État du Minnesota sous la direction de Harry B. Coonce[1]. Il change ensuite de lieu et est hébergé par l'université d'État du Dakota du Nord[2]. Depuis 2003, il est sous la tutelle de l'American Mathematical Society et il a reçu une subvention de l'Institut de mathématiques Clay en 2005[3].

En 2007, la base de données contenait déjà plus de cent mille noms[3].

Commentaires[modifier | modifier le code]

Dans le Times Higher Education, le projet est rapproché de l'ouvrage The Sociology of Philosophies: A Global Theory of Intellectual Change de Randall Collins, pour le fait de « tracer » les héritages dans un domaine, et du nombre d'Erdős pour ce qui est de la volonté pour le mathématicien de se rapprocher d'un mathématicien célèbre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jon Adams, « A trace of greatness », Times Higher Education,‎ (lire en ligne) .
  2. Samuel Arbesman, « Math Masters Trace Their Intellectual Lineage », sur Wired.
  3. a et b Allyn Jackson, « A Labor of Love: The Mathematics Genealogy Project », Notice of the AMS,‎ .

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]