Jersey Boys (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jersey Boys

Titre original Jersey Boys
Réalisation Clint Eastwood
Scénario Rick Elice
John Logan
Acteurs principaux
Sociétés de production GK Films
Warner Bros.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film musical biographique
Sortie 2014
Durée 134 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jersey Boys est un film musical biographique américain réalisé par Clint Eastwood, sorti en 2014. Il s'inspire de la carrière du groupe The Four Seasons.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1961, à Belleville dans le New Jersey, Tommy DeVito est un jeune Italo-Américain qui vit de plusieurs arnaques. Il est ami avec Frankie Castelluccio, qui possède une voix magnifique. Frankie est très apprécié par Gyp DeCarlo, le mafieux local, qui l'aide souvent.

En plus de leurs petits larcins, Tommy, son frère Nicky et leur ami Nick Massi se produisent dans un club, sous le nom de The Variety Trio. Un soir, Tommy invite Frankie sur scène. Ce dernier se met d'emblée le public dans la poche, avec sa belle voix aiguë. Alors que l'idée d'un groupe émerge, Frankie rencontre la sublime Mary Delgado, qui lui conseille de s’appeler Frankie Valli (avec un « i » et non un « y »).

Après le départ de son frère Nick, Tommy demande à son ami Joe Pesci de lui trouver quelqu'un d'autre pour le groupe, alors nommé The Four Lovers. Pesci leur présente alors Bob Gaudio, auteur-compositeur-interprète. Après quelques discussions houleuses, Bob Gaudio rejoint finalement le groupe. Après s'être fait jeter d'un bowling où ils devaient se produire, ils se retrouvent sous une enseigne qui leur inspire le nouveau nom de leur groupe : The Four Seasons....

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Producteurs délégués : Bob Gaudio, Tim Moore, Frankie Valli et Denis O'Sullivan
Drapeau de la Belgique Belgique, Drapeau de la France France, Drapeau de la Suisse Suisse : 18 juin 2014[3]
Drapeau des États-Unis États-Unis : 20 juin 2014

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version française (V. F.) sur RS Doublage[4]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Jersey Boys

Bande originale par divers artistes
Sortie juin 2014
Genre rock, pop
Label Rhino
Liste des titres[5]
  • 1. Prelude
  • 2. "December, 1963 (Oh, What a Night)" – Frankie Valli & the Four Seasons
  • 3. "My Mother's Eyes" – Frankie Valli
  • 4. "I Can't Give You Anything but Love" – John Lloyd Young
  • 5. "A Sunday Kind of Love" – John Lloyd Young, Frankie Valli & the Four Seasons
  • 6. "Moody’s Mood for Love" – John Lloyd Young
  • 7. "Cry for Me" – Erich Bergen
  • 8. "Sherry" – John Lloyd Young
  • 9. "Big Girls Don't Cry" – John Lloyd Young
  • 10. "Walk Like a Man" – John Lloyd Young
  • 11. "My Boyfriend's Back" – Kimmy Gatewood
  • 12. "My Eyes Adored You" – John Lloyd Young
  • 13. "Dawn (Go Away)" – John Lloyd Young
  • 14. "Big Man in Town" – John Lloyd Young
  • 15. "Beggin'" – Frankie Valli & the Four Seasons, John Lloyd Young, Ryan Malloy
  • 16. Medley – John Lloyd Young
a. "Stay"
b. "Let's Hang On! (To What We've Got)"
c. "Opus 17 (Don't You Worry 'bout Me)"
d. "Bye Bye Baby"
  • 17. "C'mon Marianne" – Frankie Valli & the Four Seasons, John Lloyd Young
  • 18. "Can't Take My Eyes Off You" – John Lloyd Young
  • 19. "Working My Way Back to You" – John Lloyd Young
  • 20. "Fallen Angel" – Frankie Valli
  • 21. "Who Loves You" – Frankie Valli & the Four Seasons, John Lloyd Young
  • 22. Closing Credits : "Sherry" / "December, 1963 (Oh, What a Night)" – John Lloyd Young, Erich Bergen, Michael Lomenda, Vincent Piazza
  • 23. "Sherry" – Frankie Valli & the Four Seasons
  • 24. "Dawn (Go Away)" – Frankie Valli & the Four Seasons
  • 25. "Rag Doll" – Frankie Valli & the Four Seasons

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, distribué dans 2 905 salles, le film réalise 13 319 371 $ de recettes pour son premier week-end d'exploitation, pour une moyenne de 4 585 $ par salles et une quatrième place au box-office[1]. S'il ne constitue pas le meilleur démarrage de Jersey Boys dans une sortie en salles sur tout le territoire américain dans la carrière de réalisateur de Clint Eastwood, il en demeure qu'il a réussi, mais avec un faible écart, à dépasser les recettes en week-end de J. Edgar et ses 11 217 324 $ engrangées en un week-end, où il était sorti dans 1 910 salles[6]. Après être resté trois semaines consécutifs dans le top 10 hebdomadaire, Jersey Boys connaît une grosse chute en quatrième semaine en termes de bénéfices, récoltant un cumul 43 233 720 $[1].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Jersey Boys rencontre un accueil critique mitigé dès sa sortie, 54% des 173 commentaires collectés par le site Rotten Tomatoes sont favorables, avec une moyenne de 5,9/10[7], tandis qu'il obtient un score de 54/100 sur le site Metacritic, pour 44 commentaires[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]