Jets de Winnipeg (1972-1996)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jets de Winnipeg (homonymie).

Jets de Winnipeg

Description de l'image  Winnipeg_Jets_9096.gif.
Fondé en 1972
Disparu en 1996
Siège drapeau Winnipeg,
Flag of Manitoba.svg Manitoba
Drapeau du Canada Canada
Patinoire (aréna) Winnipeg arena
Couleurs Bleu, blanc et rouge
Ligue Association mondiale de hockey
Ligue nationale de hockey

Les Jets de Winnipeg sont une ancienne franchise de hockey sur glace qui jouait à Winnipeg au Manitoba au Canada. L'équipe a accompagné l'Association mondiale de hockey tout au long de son existence puisqu'elle est une des équipes fondatrices de l'AMH 1972 et remporte à trois reprises le trophée ultime de la ligue : le Trophée mondial Avco, dont lors de la dernière saison. Suite à l'arrêt de l'AMH, les Jets rejoignent la Ligue nationale de hockey en compagnie de trois autres équipes. Petit à petit, les finances de l'équipe baissent et les Jets sont finalement reloacalisés en 1996 à Phoenix en Arizona aux États-Unis pour prendre le nom de Coyotes de Phoenix.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'équipe de hockey des Jets de Winnipeg est une des premières à faire partie de l'Association mondiale de hockey (également connu sous le sigle AMH) au moment de sa formation en 1972. La ligue acquiert une reconnaissance publique immédiate lorsque, dès la première année, les Jets engagent Bobby Hull, vedette de la Ligue nationale de hockey (LNH). Ils sont aussi les premiers à recruter, en 1974, des joueurs européens, dont les étoiles suédoises Anders Hedberg et Ulf Nilsson. L'équipe remporte trois des sept championnats de l'AMH, y compris celui de 1979, le dernier de cette ligue.

En 1979, alors que Michael Gobuty est propriétaire majoritaire et président, le Winnipeg Arena, leur port d'attache, est agrandi pour contenir 15 250 sièges et les Jets font leur entrée dans la division Smythe de la LNH. Cependant, selon les dispositions de la fusion, ils doivent sacrifier 10 joueurs. Ils ne gagnent que 29 matches au cours de leurs deux premières saisons dans la LNH, mais grâce à l'entraîneur Tom Watt (remplacé depuis), ils se ressaisissent et terminent en deuxième place en 1981-82. En 1981, avec le repêchage de Dale Hawerchuk, les Jets acquièrent leur première grande vedette à l'offensive, mais cela ne suffit pas à leur garantir le succès. Ils connaissent leur meilleure saison en 1984-85 et se classent quatrièmes de la ligue avec 96 points. Ils ne réussiront pas à dépasser les éliminatoires de la division Smythe, formée d'équipes puissantes (Oilers d'Edmonton et Flames de Calgary).

Comme les Jets ne parviennent pas à se rendre aux finales, les pertes financières s'accumulent et on craint de plus en plus qu'ils ne soient cédés à des intérêts américains. En 1991, l'équipe est vendue à un groupe canadien et reçoit l'aide financière de la province, qui promet de la garder à Winnipeg. Avec l'expansion de la LNH, les Jets passent à la division centrale de la Conférence de l'Ouest en 1993-94.

L'absence de stade moderne et les salaires de plus en plus élevés des joueurs entraînent la faillite des propriétaires.

Ancien logo des Jets (1974-1990)

En 1995, au moment où les Jets sont sur le point d'être vendus à Minneapolis, le public part en campagne pour sauver l'équipe. Même si les trois paliers de gouvernement consentent à construire un autre stade, un nouveau groupe d'acheteurs, formé en mai 1995, ne réussit pas à recueillir les fonds nécessaires à la survie de l'équipe. Les Jets passent alors aux mains d'intérêts américains et, le 1er juillet 1996, ils prennent officiellement le nom des Coyotes de Phoenix.

Résultats saison par saison[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Du temps de l'AMH[modifier | modifier le code]

Saison PJ V D N Pts BP BC Pun Classement Séries éliminatoires
1972-1973 78 43 31 4 90 285 249 757 Premiers de la conférence ouest Symbol support vote.svg 4-1 Fighting Saints du Minnesota
Symbol support vote.svg 4-0 Aeros de Houston
Symbol oppose vote.svg 1-4 Whalers de la Nouvelle-Angleterre (finale)
1973-1974 78 34 39 5 73 264 296 673 Troisièmes de la conférence ouest Symbol oppose vote.svg 0-4 Aeros de Houston
1974-1975 78 38 35 5 81 322 293 869 Troisièmes de la division canadienne Non qualifiés
1975-1976 81 52 27 2 106 345 254 940 Premiers de la division canadienne Symbol support vote.svg Exemptés du premier tour
Symbol support vote.svg 4-0 Oilers d'Edmonton
Symbol support vote.svg 4-0 Cowboys de Calgary
Symbol support vote.svg 4-0 Aeros de Houston
Champions du trophée mondial Avco
1976-1977 80 46 32 2 94 366 291 991 Deuxièmes de la division ouest Symbol support vote.svg 4-3 Mariners de San Diego
Symbol support vote.svg 4-2 Aeros de Houston
Symbol oppose vote.svg 3-4 Nordiques de Québec (finale)
1977-1978 80 50 28 2 102 381 270 988 Premiers de la ligue Symbol support vote.svg 4-1 Bulls de Birmingham
Symbol support vote.svg Exemptés du deuxième tour
Symbol support vote.svg 4-0 Whalers de la Nouvelle-Angleterre
Champions du trophée mondial Avco
1978-1979 80 39 35 6 84 307 306 1 342 Troisièmes de la ligue Symbol support vote.svg Exemptés du premier tour
Symbol support vote.svg 4-0 Nordiques de Québec
Symbol support vote.svg 4-2 Oilers d'Edmonton
Champions du trophée mondial Avco
Total 555 302 227 26 630 2 270 959 6 560

Du temps de la LNH[modifier | modifier le code]

Saison PJ V D N Pts BP BC Pun Classement Séries éliminatoires
1979-80 80 20 49 11 51 214 314 1 251 Cinquièmes division Smythe Non qualifiés
1980-81 80 9 57 14 32 246 400 1 191 Cinquièmes division Smythe Non qualifiés
1981-82 80 33 33 14 80 319 332 1 314 Deuxièmes division Norris Symbol oppose vote.svg 1-3 Blues de Saint-Louis
1982-83 80 33 39 8 74 311 333 1 089 Quatrièmes division Smythe Symbol oppose vote.svg 0-3 Oilers d'Edmonton
1983-84 80 31 38 11 73 340 374 1579 Quatrièmes division Smythe Symbol oppose vote.svg 1-3 Oilers d'Edmonton
1984-85 80 43 27 10 96 358 332 1 540 Deuxièmes division Smythe Symbol support vote.svg 3-1 Flames de Calgary
Symbol oppose vote.svg 0-4 Oilers d'Edmonton
1985-86 80 26 47 7 59 295 372 1 774 Troisièmes division Smythe Symbol oppose vote.svg 0-3 Flames de Calgary
1986-87 80 40 32 8 88 279 271 1 537 Troisièmes division Smythe Symbol support vote.svg 4-2 Flames de Calgary
Symbol oppose vote.svg 0-4 Oilers d'Edmonton
1987-88 80 33 36 11 77 292 310 2 278 Troisièmes division Smythe Symbol oppose vote.svg 0-4 Oilers d'Edmonton
1988-89 80 26 42 12 64 300 355 1 843 Cinquièmes division Smythe Non qualifiés
1989-90 80 37 32 11 85 298 290 1 639 Troisièmes division Smythe Symbol oppose vote.svg 3-4 Oilers d'Edmonton
1990-91 80 26 43 11 63 260 288 1 675 Cinquièmes division Smythe Non qualifiés
1991-92 80 33 32 15 81 251 244 1 907 Quatrièmes division Smythe Symbol oppose vote.svg 3-4 Canucks de Vancouver
1992-93 84 40 37 7 87 322 320 1 851 Quatrièmes division Smythe Symbol oppose vote.svg 2-4 Canucks de Vancouver
1993-94 84 24 51 9 57 245 344 2 143 Sixièmes division Central Non qualifiés
1994-95 48 16 25 7 39 157 177 1 141 Sixièmes division Central Non qualifiés
1995-96 82 36 40 6 78 275 291 1 622 Cinquièmes division Central Symbol oppose vote.svg 2-4 Red Wings de Détroit
Total 1 338 506 660 172 1 184 4 762 5 347 27 374

Personnalités de l'équipe[modifier | modifier le code]

Dean Kennedy portant les couleurs des Jets.

Repêchages de la franchise[modifier | modifier le code]

Shane Doan, dernier joueur repêché en tant que premier choix en 1995 par les Jets, ici sous le maillot des Coyotes.

Chaque année et depuis 1963, les joueurs des ligues juniors ont la possibilité de signer des contrats avec les franchises des ligues majeures. Cette section présente par année le choix de première ronde de repêchage des Jets ainsi que l'équipe mineure dans laquelle ce joueur évoluait la saison précédant le repêchage et ceci aussi bien du temps de l'AMH[1] que de celui de la LNH[2]. Si certaines années, les Jets ont eu plusieurs choix de première ronde, seul le premier des joueurs choisis est indiqué. Au contraire, s'ils n'ont choisi leur premier joueur qu'après la première ronde, rien n'est indiqué.

Année Nom du joueur Rang Équipe mineure (ligue)
1973 (AMH) Ron Andruff 11e Bombers de Flin Flon (WCHL)[Note 1]
1974 (AMH) Randy Andreachuk 7e Chiefs de Kamloops (WCHL)
1975 (AMH) Brad Gassoff 8e Chiefs de Kamloops (WCHL)
1976 (AMH) Thomas Gradin 9e MODO Hockey (Suède)
1977 (AMH) Ron Duguay 3e Wolves de Sudbury (AHO)[Note 2]
1978 Pas de repêchage pour l'AMH
1979 (LNH) Jimmy Mann 19e Castors de Sherbrooke (LHJMQ)
1980 (LNH) Dave Babych 2e Winter Hawks de Portland (LHOu)[Note 3]
1981 (LNH) Dale Hawerchuk 1er Royals de Cornwall (LHJMQ)
1982 (LNH) Jim Kyte 12e Royals de Cornwall (LHJMQ)
1983 (LNH) Andrew McBain 8e Centennials de North Bay (LHO)
1984 (LNH) Pas de choix de première ronde
1985 (LNH) Ryan Stewart 18e Blazers de Kamloops (LHOu)
1986 (LNH) Pat Elynuik 8e Raiders de Prince Albert (LHOu)
1987 (LNH) Bryan Marchment 16e Bulls de Belleville (LHO)
1988 (LNH) Teemu Selänne 10e Jokerit Helsinki (Finlande)
1989 (LNH) Stu Barnes 4e Americans de Tri-City (LHOu)
1990 (LNH) Keith Tkachuk 19e Malden Catholic High School[Note 4]
1991 (LNH) Aaron Ward 5e Wolverines du Michigan (NCAA)
1992 (LNH) Sergueï Baoutine 17e Dynamo Moscou (Russie)
1993 (LNH) Mats Lindgren 15e Skellefteå AIK (Suède)
1994 (LNH) Pas de choix de première ronde
1995 (LNH) Shane Doan 7e Blazers de Kamloops (LHOu)

Records de la franchise[modifier | modifier le code]

Temple de la renommée[modifier | modifier le code]

Cette section présente les joueurs importants dans l’histoire des Jets qui ont acquis une des plus belles récompense dans la LNH, l’accès au Temple de la renommée du hockey. Pour être admis au Temple de la renommée, le dossier de chaque pétitionnaire devra passer devant dix-huit membres du comité et recevoir au moins les trois-quarts des votes (quinze membres) [3]. Chaque année, sont admis au maximum :

Pour les joueurs, l’arbitre ou juge de ligne, la personne doit avoir pris sa retraite de sa carrière en glace depuis au moins trois ans. Dans le passé, il y a eu des exceptions pour les joueurs dotés d’un talent exceptionnel qui, selon le comité, méritaient d’être intronisés avant les trois années règlementaires. Cela a été le cas pour une dizaine de joueurs[4]. En ce qui concerne les Jets, trois joueurs de l'équipe ont été admis au temple de la renommée[5] :

  • Bobby Hull — membre de l'équipe entre 1972 et 1980 et admis en 1983[6].
  • Serge Savard — membre de l'équipe entre 1981 et 1983 et admis en 1986[7].
  • Dale Hawerchuk — membre de l'équipe entre 1981 et 1990 et admis en 2001[8].

Numéros retirés[modifier | modifier le code]

Dans le monde du hockey, les joueurs peuvent être honorés de plusieurs manières, l'une d'entre elles étant interne à l'équipe. Ainsi, il est de tradition, d'honorer un ancien joueur de l'effectif en décidant de retirer son numéro. Aucun autre joueur ne pourra alors porter le numéro en question et une réplique de son maillot est alors accrochée au plafond de la patinoire. Pour les Jets les maillots suivant furent retirés[9] :

Records de la franchise[modifier | modifier le code]

Cette section présente les différents records de la franchise[11].

Saison régulière
  • Nombre de buts : Teemu Selänne avec 76 buts lors de sa première saison en 1992-93. Ce total constitue également un record dans la LNH pour un joueur recrue.
  • Nombre de passes : Phil Housley avec 79 passes décisives également en 1992–93
  • Nombre de points : Teemu Selänne avec 132 points lors de sa première saison en 1992–93, un record pour la LNH. Housley détient le record pour le nombre de points pour un défenseur sur une saison avec 97 points également en 1992-93.
  • Minutes de pénalités : Tie Domi pénalisé 347 minutes en 1993–94
  • Plus de victoires pour un gardien : Brian Hayward et Bob Essensa avec 33 victoires en 1984–85 et 1992–93.

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Ligue de hockey de l'Ouest se nomme à ses débuts Western Canada Hockey League, soit WCHL en abrégé.
  2. À ses débuts, la Ligue de hockey de l'Ontario se nomme Association de hockey de l'Ontario, abrégé en AHO.
  3. En 1978, la WCHL change de nom et devient la Western Hockey League, la ligue de hockey de l'Ouest.
  4. Malden Catholic High School est le nom d'un établissement du secondaire aux États-Unis.
  5. Cette catégorie correspond aux personnes qui ne jouent pas directement au hockey mais ont un impact significatif sur le hockey. Il peut s’agir d’entraîneurs, de présidents, de propriétaires de franchises ou encore de personnalités des médias.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Liste des choix des Jets lors des repêchages de l'AMH sur http://www.hockeydb.com/.
  2. (en) Liste des choix des Jets lors des repêchages de l'AMH sur http://www.hockeydb.com/.
  3. (en) Description du processus de sélection des candidatures pour le temple de la renommée sur http://www.legendsofhockey.net
  4. (en) Chiffres et anecdotes des admissions du Temple de la renommée
  5. (en) Liste des anciens joueurs des Jets membres du temple de la renommée sur http://www.legendsofhockey.net.
  6. (en) Liste des joueurs admis au temple de la renommée en 1983 sur http://www.legendsofhockey.net.
  7. (en) Liste des joueurs admis au temple de la renommée en 1986 sur http://www.legendsofhockey.net.
  8. (en) Page sur l'admission de Dale Hawerchuk au temple de la renommée sur http://www.legendsofhockey.net.
  9. (en) Historique des Jets et des Coyotes sur http://coyotes.nhl.com/.
  10. (en) Russell Brooks, « Bobby Hull un-retires no. 9 for son Brett Hull », sur coyotes.nhl.com,‎ 9 octobre 2005 (consulté le 8 juillet 2012)
  11. (en) Historique des Jets sur http://www.winnipegjetsonline.com/.

Voir aussi[modifier | modifier le code]