Cougars de Chicago

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Cougars de Chicago furent l'une des franchises fondatrices de l'Association mondiale de hockey. Les Cougars disputaient leurs matches locaux dans le vieil et désuet International Amphitheatre de Chicago, en Illinois (États-Unis).

Juste avant leur troisième (et dernière) saison, les Cougars furent vendus à leurs propres joueurs Ralph Backstrom, Dave Dryden et Pat Stapleton après que les propriétaires d'origine, Walter et Jordon Kaizer, se retrouvèrent incapables d'avancer les fonds nécessaires à la construction d'une nouvelle patinoire. Le terrain originellement désigné pour ce projet fut vendu au village de Rosemount (Illinois) et on y construit le Rosemount Horizon, aujourd'hui le Allstate Arena. Ironiquement, cette bâtisse accueille de nos jours les Wolves de Chicago de la Ligue américaine de hockey.

Histoire[modifier | modifier le code]

Saisons régulières[modifier | modifier le code]

1972-73[modifier | modifier le code]

Les Cougars terminent derniers de la division Ouest de l'AMH avec 54 points. La défense a terminé 8e au total, accordant 295 buts, tandis que l'attaque finissait bonne dernière avec 245 buts. Le seul point positif est Bob Sicinski, qui termina 5e passeur de la ligue avec 63 aides.

1973-74[modifier | modifier le code]

Les Cougars finissent 4e de la division Est avec 81 points, 7e en tout pour les buts pour avec 271 et 6e pour les buts contre, avec 273. Pat Stapleton termine 9e de la ligue avec 52 passes et Ralph Backstrom suit en dixième place avec 50. Larry Mavety termine 10e de la ligue pour les minutes de punition avec 157. Les Cougars firent leur première et dernière apparition en séries cette année-là. Ils surprirent en demi-finale de l'Est les champions défendants, les Whalers de la Nouvelle-Angleterre, 4 victoires contre 3. Puis, ils défirent les Toros de Toronto, 4 victoires contre 3, avec les Cougars gagnant le match décisif à Toronto par la marque de 5-2. Ils furent cependant irrémédiablement surclassés par les Aeros de Houston en finale de la Coupe AVCO, qui comptait parmi ses rangs le légendaire Gordie Howe et ses fils Mark Howe et Marty Howe. Les Aeros balayèrent la série, écrasant les Cougars 22-9 au total des buts marqués.

1974-75[modifier | modifier le code]

Les Cougars terminent 3e dans l'Est et 12e au total avec 61 points. Il finirent 12e de la ligue pour les buts pour avec 261 et pour les buts contres, avec 261. Larry Mavety finit 10e de la ligue avec ses 150 minutes de punition, mais fut échangé à Toronto après 57 matches.

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Les Cougars ne prirent part aux séries éliminatoires qu'une seule fois dans leur éphémère existence et cette seule participation fut assez mouvementée.

La première ronde des séries contre les Whalers de la Nouvelle-Angleterre se déroule sans anicroche même si sept matchs sont nécessaires pour la qualification. Mais pour le second tour, un problème est vite soulevé : l'International Amphitheatre est réservé pour une production de Peter Pan, mettant en vedette l'ancien gymnaste olympique Cathy Rigby en tant que vedette principale. L'équipe tente alors de négocier la location du Chicago Stadium, patinoire des Blackhawks de Chicago de la Ligue nationale de hockey. Malheureusement pour les Cougars, les voisins et rivaux de la LNH sont également qualifiés pour les séries 1974 contre les Bruins de Boston et aucune date n'est disponible.

La franchise considère alors brièvement la possibilité de jouer au Cleveland Arena avant d'opter pour un centre commercial de la banlieue, le Randhurst, qui possède une patinoire publique. Bien que la patinoire ne puisse accueillir que 2 000 aucune autre solution ne fut trouvée et les Cougars y disputèrent leurs trois matches à domicile face aux Toros.

Quand les Cougars eurent éliminés Toronto, le spectacle de Peter Pan était terminé et l'amphithéâtre était théoriquement de nouveau disponible. Théoriquement, car pour une raison encore nébuleuse aujourd'hui, le personnel avait fait fondre la glace. Pire encore, l'amphithéâtre avait une surface gelée portative, autrement dit, les tuyaux de cuivre utilisés pour faire prendre la glace étaient enterrés dans un trou rempli de sable, au-dessus du plancher proprement dit. La tuyauterie avait été déterrée et démantelée pour l'entreposage estival quand les Cougars remportèrent leur série. Le club n'avait pas le choix : il fallait retourner au Randhurst ! Les Cougars ne se remirent jamais vraiment de ce désastre des relations publiques, et un journaliste écrit à ce sujet que les Cougars ont été battus par le plus petit des poids plume : Peter Pan.

Saison par saison[modifier | modifier le code]

Nota : PJ: parties jouées, V: victoires, D: défaites, N: matchs nuls,
BP: buts pour, BC: buts contre, Pts: points

Saison PJ V D N BP BC Pts Pun Classement Séries éliminatoires
1972-73 78 26 50 2 54 245 295 811 6e (dernier) de l'ouest Non qualifiés
1973-74 78 38 35 5 81 271 273 1041 4e de l'Est Défaite en Finale
1974-75 78 30 47 1 61 261 312 1086 3e de l'Est Non qualifiés

Les joueurs[modifier | modifier le code]

Ces joueurs ont porté les couleurs des Cougars:

1972-73 1973-74 1974-75
Ron Anderson
Bob Barber
Jim Benzelock
Bernie Blanchette
Larry Cahan
Reg Fleming
Andre Gill
Brian Glenwright
Ed Hatoum
Darrel Knibbs
Bob Liddington
Dan Lodboa
Larry Mavety
Dick McGlynn
Jimmy McLeod
Paul Ménard
Rick Morris
Rosaire Paiement
Jan Popiel
Dick Proceviat
Dick Sarrazin
Bob Sicinski
Jerry Trooien
Pierre Viau
Bob Whitlock
Rod Zaine
Ron Anderson
Ralph Backstrom
Jim Benzelock
Curt Brackenbury
Larry Cahan
Brian Coates
Gary Connelly
Rich Coutu
Reg Fleming
Connie Forey
Andre Gill
Brian Glenwright
Don Gordon
Joe Hardy
George Harris
Jim Jones
Bob Liddington
Al MacKenzie
Darryl Maggs
Larry Mavety
Rick Morris
Eric Nesterenko
Cam Newton
Rosaire Paiement
Jan Popiel
Dick Proceviat
Frank Rochon
Lorne Rombough
John Shmyr
Bob Sicinski
Pat Stapleton
Dave Walter
Jim Watson
Bob Whitlock
Rod Zaine
Lou Angotti
Ralph Backstrom
Bryon Baltimore
Jim Benzelock
Brian Coates
Rich Coutu
Dave Dryden
Richard Dumas
Don Gordon
Joe Hardy
George Harris
Keith Kokkola
Bob Liddington
Mark Lomenda
Gary MacGregor
Darryl Maggs
Peter Mara
Larry Mavety
Dunc McCallum
Rick Morris
Cam Newton
Rosaire Paiement
Jan Popiel
Jim Pritchard
Dick Proceviat
Frank Rochon
Pat Stapleton
Dave Walter
Jim Watson
Rod Zaine

Voir aussi[modifier | modifier le code]