Royals de Cornwall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Royals de Cornwall

alt=Description de l'image Cornwall Royals.gif.
Fondé en 1969
Disparu en 1992
Siège Cornwall
Drapeau de l'Ontario Ontario
Drapeau du Canada Canada
Patinoire (aréna) Water Street Arena
Cornwall Civic Complex
Couleurs Bleu, blanc et rouge
Ligue LHJMQ (1969-1981)
LHO (1981-1992)

Les Royals de Cornwall sont une franchise junior de hockey sur glace en Amérique du Nord. L'équipe, basée à Cornwall dans la province de l'Ontario au Canada, a tout d'abord évolué dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) de 1969 à 1981, puis dans la Ligue de hockey de l'Ontario de 1981 à 1992.

Historique[modifier | modifier le code]

Avant de faire partie de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Royals existaient déjà dans la Central Junior A Hockey League et ce depuis 1961. Après que leur candidature pour une place dans l'Association de hockey de l'Ontario soit rejetée, ils intègrent la LHJMQ lors de sa création en 1969.

Les Royals connaissent alors de bonnes saisons ils gagnent même trois Coupes Memorial de la Ligue canadienne de hockey en 1972, 1980 et 1981.

À la suite de ce succès, l'équipe change de ligue et se joint à la Ligue de hockey de l'Ontario, décision qui aura pour effet d'énerver les partisans de la première heure et pendant les onze saisons suivantes, l'assistance du public ne sera pas extraordinaire.

En 1992, la franchise déménage à Newmarket dans la province de l'Ontario et devient les Royals de Newmarket pour deux saisons avant de prendre la direction de Sarnia pour devenir le Sting de Sarnia.

Palmarès de l'équipe[modifier | modifier le code]

Évoluant dans la Central Junior A Hockey League, les Royals ont gagné le titre de la saison régulière en 1966, 1967 et 1968. Du temps de leur présence dans la Ligue de hockey de l'Ontario, les Royals n'ont rien gagné, au niveau équipe.

Dans la LHJMQ, au total, les Royals gagneront cinq titres divisions, trois Coupes du Président et à chaque fois les trois Coupes Memorial. Les Royals font partie du cercle restreint des sept équipes ayant gagné la Coupe Memorial deux années de suite (en 1980 et 1981)

Titre de division
  • Champion de la division ouest en 1971-72 (96 points) 1973-74 (94 points).
  • Champion de la division Lebel en 1977-78 (100 points), 1979-80 (88 points) et 1980-81 (90 points).
Trophée Jean Rougeau

Ce trophée récompense la meilleure équipe de la saison régulière.

  • 1971-72 : 96 points
  • 1980-81 : 90 points
Coupe du Président
Coupe Memorial

Saisons après saisons[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Dans la LHJMQ[modifier | modifier le code]

Résultats par saison
Saison  PJ  V   D   N  Pts  BP  BC Classement Séries éliminatoires[1]
1969-70 56 24 31 1 49 223 255 2e division ouest Défaite 2-4 Maple Leafs de Verdun
1970-71 62 22 40 0 44 260 326 10e LHJMQ Non qualifiés
1971-72 62 47 13 2 96 361 182 1er LHJMQ Victoire 8-0 [2] Maple Leafs de Verdun

Victoire 8-2 [2] Bruins de Shawinigan
Victoire 9-5 [2] Remparts de Québec (champion de la LHJMQ)
Victoire 2-1 Petes de Peterborough (Coupe Memorial)

1972-73 64 43 19 2 88 365 253 2e LHJMQ Victoire 4-0 Bleu-Blanc-Rouge de Montréal

Victoire 4-1 Éperviers de Sorel
Défaite 3-4 Remparts de Québec

1973-74 70 46 22 2 94 438 328 1er division ouest Défaite 1-4 National de Laval
1974-75 72 36 24 12 84 322 296 3e division ouest Défaite 0-4 Bleu-Blanc-Rouge de Montréal
1975-76 72 39 24 9 87 349 270 2e division ouest Victoire 4-2 Juniors de Montréal

Défaite 0-4 Remparts de Québec

1976-77 72 38 24 10 86 345 281 2e division Lebel Victoire 8-4 [2] Draveurs de Trois-Rivières

Défaite 0-9 [2] Castors de Sherbrooke

1977-78 72 46 18 8 100 404 258 1er division Lebel Victoire 8-0 [2] Olympiques de Hull

Défaite 2-8 [2] Juniors de Montréal

1978-79 72 29 36 7 65 361 397 3e division Lebel Défaite 6-8 [2] Éperviers de Verdun
1979-80 72 41 25 6 88 388 333 1er division Lebel Victoire 4-3 Cataractes de Shawinigan

Victoire 4-1 Saguenéens de Chicoutimi
Victoire 4-2 Castors de Sherbrooke (champion de la LHJMQ)
Victoire 3-2 Petes de Peterborough (Coupe Memorial)

1980-81 72 44 26 2 90 403 311 1er division Lebel Victoire 4-3 Remparts de Québec

Victoire 4-3 Castors de Sherbrooke
Victoire 4-1 Draveurs de Trois-Rivières (champion de la LHJMQ)
Victoire 5-2 Rangers de Kitchener (Coupe Memorial)

Dans la LHO[modifier | modifier le code]

Résultats par saison
Saison  PJ  V   D   N  Pts  BP  BC Classement Séries éliminatoires[1]
1981-82 68 28 35 5 61 303 327 6e division Leyden Défaite 4-6 [2] Marlboros de Toronto
1982-83 70 36 33 1 73 370 335 5e division Leyden Victoire 7-1 [2] Marlboros de Toronto

Défaite 0-8 [2] 67's d'Ottawa

1983-84 70 33 37 0 66 348 375 6e division Leyden Défaite 0-6 [2] Petes de Peterborough
1984-85 66 34 30 2 70 355 344 4e division Leyden Victoire 8-2 [2] Marlboros de Toronto

Défaite 2-6 [2] Bulls de Belleville

1985-86 66 28 36 2 58 307 356 5e division Leyden Défaite 3-9 [2] Bulls de Belleville
1986-87 66 23 40 3 49 261 369 6e division Leyden Défaite 1-4 67's d'Ottawa
1987-88 66 35 24 7 77 333 255 3e division Leyden Victoire 4-2 Bulls de Belleville

Défaite 1-4 67's d'Ottawa

1988-89 66 31 30 5 67 350 308 4e division Leyden Défaite 4-2 Marlboros de Toronto

Victoire 4-2 67's d'Ottawa
Défaite 4-2 Petes de Peterborough

1989-90 66 24 38 4 52 309 361 6e division Leyden Défaite 2-4 Generals d'Oshawa
1990-91 66 23 42 1 47 281 335 7e division Leyden Non qualifiés
1991-92 66 38 22 6 82 328 289 3e division Leyden Défaite 2-4 67's d'Ottawa

Les joueurs et entraîneurs[modifier | modifier le code]

Joueurs récompensés[modifier | modifier le code]

Cette section présente l'ensemble des trophées gagnés par les joueurs et dirigeants des Royals.

Trophées de la LCH[modifier | modifier le code]

Joueur de la saison LCH
Défenseur de la saison LCH
Étudiant la saison LCH

Trophées de la LHJMQ[modifier | modifier le code]

Trophée Michel Brière

Ce trophée récompense le MVP de la saison.

Trophée Guy Lafleur

Ce trophée récompense le MVP des séries éliminatoires.

Trophée Jean Béliveau

Ce trophée récompense le meilleur buteur de la saison.

  • 1980-81 Dale Hawerchuk
Trophée Michel Bergeron

Ce trophée récompense la meilleure recrue offensive de la saison.

Trophée Émile Bouchard

Ce trophée est remis au meilleur défenseur de la saison.

Trophée Jacques Plante

Le trophée est remis au gardien de but qui a encaissé le moins de buts.

Trophée Michael Bossy

Ce trophée est remis au joueur de qui est jugé comme étant le plus grand espoir de joueur professionnel de la ligue.

  • 1980-81 : Dale Hawerchuk
Trophée Frank J. Selke

Ce trophée est remis au joueur avec le meilleur état d'esprit de la ligue.

  • 1971-72 : Gerry Teeple
  • 1973-74 : Gary MacGregor

Tropées de la LHO[modifier | modifier le code]

Au Temple de la renommée du hockey[modifier | modifier le code]

Cette section présente les joueurs importants dans l’histoire des Royals qui ont acquis une des plus belles récompense dans la LNH, l’accès au Temple de la renommée du hockey. Pour être admis au Temple de la renommée, le dossier de chaque pétitionnaire devra passer devant dix-huit membres du comité et recevoir au moins les trois-quarts des votes (quinze membres) [3]. Chaque année, sont admis au maximum :

  • quatre joueurs,
  • deux bâtisseurs. Cette catégorie correspond aux personnes qui ne jouent pas directement au hockey mais ont un impact significatif sur le hockey. Il peut s’agir d’entraîneurs, de présidents, de propriétaires de franchises ou encore de personnalités des médias.
  • un arbitre ou juge de ligne.

Pour les joueurs, l’arbitre ou juge de ligne, la personne doit avoir pris sa retraite de sa carrière en glace depuis au moins trois ans. Dans le passé, il y a eu des exceptions pour les joueurs dotés d’un talent exceptionnel qui, selon le comité, méritaient d’être intronisés avant les trois années règlementaires. Cela a été le cas pour une dizaine de joueurs dont Mario Lemieux[4]. Deux anciens joueurs des Royals ont été admis au Temple de la renommée du hockey.

Le premier est l'ancien gardien des Islanders de New York Billy Smith. Smith a joué en tant que gardien pour les Royals lors de leur première saison en 1969-70. L'année d'après, il est choisi par les Kings de Los Angeles lors du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey en cinquième ronde. Il esrt le premier gardien de but à être crédité d'un but. Il est admis en 1993 au Temple de la renommée.

Dale Hawerchuk est le second ancien joueur des Royals à voir été admis au Temple de la renommée. Il a guidé son équipe à la Coupe Memorial lors des saisons 1980 et 1981. Au cours du repêchage d'entrée de 1981, il est le premier choix des Jets de Winnipeg. Dans sa carrière dans la LNH, il cumule 1 409 points et 518 buts en 16 saisons.

Les entraîneurs[modifier | modifier le code]

Cette section présente les différents entraîneurs de l'équipe que ce soit sous sa première ou sous sa seconde forme.

Orval Tessier a guidé les Royals à leur première Coupe Memorial en 1972, Doug Carpenter à leur seconde en 1980 et Bob Kilger à leur dernière en 1981.

Marc Crawford, ancien joueur des Royales, sera également entraîneur de l'équipe pendand deux ans et par la suite, il prend la tête des l'Avalanche du Colorado de la Ligue nationale de hockey et les mènent à la Coupe Stanley en 1996. En 2007, il est l'entraîneur des Kings de Los Angeles.

Liste des entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • saison 1981-82 : Bob Kilger
  • saison 1982-83 : Bob Kilger, Bill Murphy, Gord Woods et Jocelyn Guevremont
  • saison 1983-84 : Jocelyn Guevremont
  • saison 1984-85 : Floyd Crawford
  • saison 1985-86 : Tony Zappia
  • de 1986 à 1989 : Orval Tessier
  • de 1989 à 1991 : Marc Crawford
  • saison 1991-92 : John Lovell

Patinoires[modifier | modifier le code]

Les Royals ont joué leur match de la LHJMQ dans la patinoire Water Street Arena, de leur première saison à 1976, année où elle est renommée Si Miller Arena en l'honneur du directeur des parcs et jardins de la mairie[5].

Du temps de l'OHL, les Royals jouaient dans le Cornwall Civic Complex, situé à deux pas dans l'ancienne patinoire. Cette patinoire a accueilli en 1990 le Match des étoiles entre l'OHL et la LHJMQ, gagné par l'OHL 3 buts à 0[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Standings for the Cornwall Royals of the QMJHL », sur le site Hockeydb.com (consulté le 17 janvier 2011).
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o Victoire (ou défaite) au nombre de buts
  3. (en) Description du processus de sélection des candidatures pour le temple de la renommée
  4. (en) Chiffres et anecdotes des admissions du Temple de la renommée
  5. (en) Photos de la première patinoire des Royals sur www.ohlarenaguide.com
  6. (en) Photos de la seconde patinoire des Royals sur www.ohlarenaguide.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]