Sabres de Buffalo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sabre (homonymie).

Sabres de Buffalo

Description de l'image  Sabres de Buffalo (logo, 2010).svg.
Fondé en 1970
Siège Flag of Buffalo, New York.svg Buffalo,
Drapeau de l'État de New York New York,
Drapeau des États-Unis États-Unis
Patinoire (aréna) First Niagara Center
(19 070 places)
Couleurs Bleu marine, or, argent, blanc
                       
Ligue Ligue nationale de hockey
Association Association de l'Est
Division Division Atlantique
Entraîneur-chef Ted Nolan
Entraîneur(s) associé(s) Bryan Trottier
Teppo Numminen
Directeur général Tim Murray
Propriétaire Terrence Pegula
Équipe(s) affiliée(s) Americans de Rochester (LAH)
Jackals d'Elmira (ECHL)
Site web http://sabres.nhl.com/

Les Sabres de Buffalo sont une équipe professionnelle de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey.

Histoire de la franchise[modifier | modifier le code]

Création de la franchise[modifier | modifier le code]

La ville de Buffalo, ville située dans l'Ouest de l'État de New York, a déjà eu l'expérience d'une équipe de hockey sur glace au niveau professionnel. Les Bisons de Buffalo ont débuté dans la Canadian Professional Hockey League en 1928 mais au bout d'une saison, avec la dissolution de cette ligue, les Bisons changent de ligue pour la Ligue internationale de hockey. L'équipe a notamment remporté deux championnats consécutifs de la ligue en 1932 et 1933. En 1936, la Canadian-American Hockey League et la LIH fusionnent pour former l'International American Hockey League. Le 17 mars de cette année, la patinoire des Bisons de Buffalo est endommagée lors d'une tempête de neige[1]. Ils rejoignent malgré tout l'IAHL pour sa première saison mais en jouant tous les matchs à domicile dans la ville de Niagara Falls (Ontario) en Ontario. Après seulement onze rencontres jouées, la direction des Bisons décident d'arrêter leurs activités, les finances ne suivant pas. Les matchs joués par les Bisons ne sont pas comptabilisés à la fin de la saison régulière qui se termine avec seulement sept équipes[2].

En 1940, les Bisons renaissent quand les Stars de Syracuse déménagent à Buffalo pour devenir les nouveaux Bisons de Buffalo. L'équipe a remporté au cours de son histoire cinq fois la Coupe Calder remis au champion des séries éliminatoires.

Le 19 octobre 1965, Seymour H. Knox III et son frère Northrup posent une candidature à la Ligue nationale de hockey pour obtenir une équipe à Buffalo. L'équipe n'est toutefois pas retenue pour l'expansion de 1967 de la ligue. En 1968, les frères Knox tentent d'acheter les Seals d'Oakland pour les rélocaliser à Buffalo mais l'offre sera rejeté par la LNH. Le 2 décembre 1969, la LNH décide une nouvelle expansion en 1970 et Buffalo et Vancouver ont été retenus[3],[4]. Cette expansion va causer la dissolution des Bisons dans la LAH qui viennent de remporter la Coupe Calder.

Un concours a été organisé pour déterminer le nom de la nouvelle franchise. 13 000 suggestions ont été envoyés et le nom sabres a été retenu[4]. Les Sabres embauche l'entraîneur des Maple Leafs de Toronto Punch Imlach comme entraîneur-chef et directeur général de l'équipe. Le 10 juin 1970, les Sabres participent au repêchage d'expansion[Note 1] organisé pour leur arrivée mais également ceux des Canucks de Vancouver. Le lendemain, l'équipe a droit au premier choix du repêchage amateur et sélectionne le joueur québécois Gilbert Perreault[5].

Les débuts et la French Connection[modifier | modifier le code]

Le premier match des Sabres a lieu le 10 octobre 1970 à l'ocassion d'un match contre les Penguins de Pittsburgh. Buffalo remporte le match 2-1 et Jim Watson a marqué le premier but des Sabres[6]. L'équipe termine non qualifiée pour les séries avec la cinquième place de la division Est avec 24 victoires et 63 points en 78 matchs[7]. Perreault est le meilleur buteur et pointeur des Sabres avec 38 buts et 72 points. Il est mis en avant par l'ensemble de la LNH en recevant le trophée Calder remis au meilleur joueur recrue[Note 2] de la saison[8].

Les Sabres vont repêcher Rick Martin au cinquième rang du repêchage amateur de 1971 puis au cours de cette saison, le 4 mars 1972, l'équipe fait l'acquisition de René Robert des Penguins de Pittsburgh contre Eddie Shack[9]. Cet échange marque les débuts de la French Connection, formée par Perreault, Martin et Robert. Ce surnom de ligne vient du film du même nom et du fait que les trois joueurs sont Canadiens français du Québec[10]. Au cours de cette même saison, Imlach cède sa place d'entraîneur-chef en janvier 1972 à Joe Crozier à cause de ses problèmes cardiaques[11].

Au cours de la saison 1972-1973, les Sabres se qualifient pour la première fois aux séries éliminatoires avec la quatrième et dernière place qualificative de la division Ouest mais s'inclinent face aux Canadiens de Montréal. Les joueurs de la French Connection réalisent à trois 244 points (88 pour Perreault, 83 pour Robert et 73 pour Martin)[12].

En 1974, les repêchages se font par téléphone, via appel conférence, depuis les bureaux de la LNH à Montréal[13]. Cette décision est prise dans un contexte de concurrence importante entre la LNH et la ligue rivale, l'Association mondiale de hockey, qui se disputent alors les meilleurs joueurs junior[13]. Elle vise à tenir secret les différents choix de noms de joueurs repêchés. Imlach, exaspéré par la lenteur du processus de repêchage par téléphone, décide de faire une blague au nez et à la barbe de la LNH, et de son président historique Clarence Campbell. Il invente un joueur japonais de hockey, dont il trouve le nom dans l'annuaire téléphonique de la ville de Buffalo. Quand vient le onzième tour, Imlach sélectionne pour son 183e choix le centre Taro Tsujimoto de la franchise des Katanas de Tokyo, cette dernière n'ayant aucune existence dans la Ligue japonaise de hockey sur glace[14]. La LNH officialise sans difficulté le choix, qui est ensuite publié dans les médias, dont le magazine américain de référence en matière de hockey, The Hockey News. Ce n'est qu'à l'issue du début des entraînements de saison que Punch Imlach révèle la supercherie. La LNH ayant publié officiellement dans ses divers supports la liste de repêchés, il est inutile de déclarer le choix de repêchage invalide.

Le 21 février 1974, l'équipe est endeuillée par la mort de Tim Horton, tué dans un accident de voiture alors qu'il revenait à Buffalo après un match contre son ancienne équipe, les Maple Leafs de Toronto. La police affirma que la voiture filait à plus de 100 miles à l'heure avant qu'elle s'envoie dans le décor, non loin de Saint Catharines en Ontario[15]. Ce n'est que 22 ans plus tard que l'équipe retire son numéro 2 le 15 janvier 1996.

En 1974-1975, avec l'arrivée des Capitals de Washington et des Scouts de Kansas City, la ligue décide d'ajouter deux nouvelles divisions qui comptent chacune quatre équipes. Les Sabres jouent dans la division Adams de la conférence Prince de Galles formée des Bruins de Boston, des Maple Leafs de Toronto et des Golden Seals de la Californie[16]. Grâce à l'attaque de la French Connection qui totalise 291 points dont les cent points de Robert, l'équipe est qualifié pour les séries éliminatoires avec la première place de leur division avec 49 victoires, 16 défaites et 15 défaites en prolongation.

Les Sabres battent les Blackhawks de Chicago et les Canadiens pour retrouver les Flyers de Philadelphie en finale de la Coupe Stanley. Au cours du troisième match, le joueur des Sabres Jim Lorentz tue une chauve-souris qui volait dans la patinoire puis elle sera ramassé par Rick MacLeish des Flyers pour la jeter au banc des pénalités de son équipe[17]. Les Flyers vont par la suite défaire les Sabres 4 matchs à 2 pour mettre la main sur leur deuxième Coupe Stanley de suite.

Le 5 décembre 1978, Imlach ainsi que l'entraîneur-chef Marcel Pronovost ont été licenciés par les Sabres[18]. Billy Inglis et John Anderson vont plus tard assuré l'intérim de l'équipe pour le restant de la saison. Avant le début de la saison 1979-1980, Scotty Bowman, quintuple champion de la Coupe Stanley avec Montréal, rejoint les Sabres en tant qu'entraîneur et directeur général du club.

L'histoire de la French Connection prend fin le 5 octobre 1979, avant le début de la saison regulière, avec l'échange de Robert aux Rockies du Colorado contre John Van Boxmeer[9].

Les années 1980 et 1990[modifier | modifier le code]

Avec Scotty Bowman derrière le banc, les Sabres parviennent à se rendre jusqu'aux finales de conférence contre les Islanders de New York. Les Sabres vont toutefois perdre la série en six matchs face aux futurs champions de la Coupe Stanley. Pendant les cinq années qui suivent, Bowman ajoute des nouveaux joueurs dans l'effectif comme Mike Ramsey, Phil Housley, Mike Foligno, Dave Andreychuk et Tom Barrasso[5].

Entre 1984 et 1992, les Sabres n'ont pas été capables de se qualifier pour le deuxième tour. Ces éliminations au premier tour ont été causés entre autres par les Nordiques de Québec, les Bruins et les Canadiens. Durant cette période en 1987, les Sabres repêchent Pierre Turgeon au tout premier tour. Ce dernier est comparé à Perreault, qui avait pris sa retraite au cours de cette année[19]. En 1989, Aleksandr Moguilny, repêché par les Sabres en 1988, quitte clandestinement l'Union soviétique pour rejoindre les Sabres ; il devient le premier joueur soviétique a quitté son pays pour la LNH[20].

Le 22 mars 1989, le gardien des Sabres Clint Malarchuk a subi l'une des plus horribles blessures que le hockey ait jamais connu. La lame du patin de Steve Tuttle des Blues de Saint-Louis lui a accidentellement sectionné la veine jugulaire. Le gardien a été sauvé de justesse par la promptitude et surtout le geste juste du soigneur de l'équipe. Onze spectateurs se sont évanouis, deux autres ont eu une crise cardiaque et trois joueurs ont vomi sur la glace. Malarchuk a passé une nuit à l'hôpital, subissant 300 points de suture. Il était de retour sur la glace avec son équipe deux semaines plus tard[21].

Le 25 octobre 1991, les Sabres et les Islanders procèdent à une transaction majeure : les Sabres échangent Pierre Turgeon, Uwe Krupp, Dave McLlwain et Benoît Hogue aux Islanders contre Pat LaFontaine, Randy Wood et Randy Hillier[22]. Au cours de la saison 1992-1993, Buffalo atteint pour la première fois en dix ans au deuxième tour des séries mais seront balayés par les futurs champions de la Coupe, les Canadiens, en quatre matchs. LaFontaine et Moguilny réalisent leur meilleure saison offensive en carrière ; LaFontaine réalise 148 points pour devenir le meilleur pointeur de l'histoire des Sabres sur une saison et Moguilny marque 76 buts devenant le meilleur buteur de l'équipe sur une saison[23].

Cette saison est la première du gardien de but Dominik Hašek avec Buffalo obtenu d'une transaction avec les Blackhawks de Chicago. Au cours de ses neuf saisons avec les Sabres, il remporte six fois le trophée Vézina remis au meilleur gardien de but de ligue, deux fois les trophées (meilleur joueur) et Lester B. Pearson (meilleur joueur selon ses pairs).

Après avoir atteint la finale de conférence en 1998, ils atteignent la saison suivante la finale de la Coupe Stanley après avoir été classé à la septième place de la conférence de l'Est, l'avant-dernière place pour les séries. Ils éliminent tour à tour les Sénateurs d'Ottawa 4-0, les Bruins de Boston 4-2 et les Maple Leafs de Toronto 4-1 pour retrouver en finale les champions de la saison regulière, les Stars de Dallas. Au cours du sixième match, après trois périodes de prolongation et 114 minutes de jeu, le joueur des Stars Brett Hull inscrit le but vainqueur pour voir Dallas remporter la Coupe. Ce but fut néanmoins contesté par les Sabres. En effet, sur les ralentis diffusé par la télévision, il apparaît clairement que le patin de Hull se trouvait dans la zone du gardien. Les officiels de la ligue accordent le but arguant que Hull avait effectué trois tirs consécutifs sur le gardien et que le règlement autorise le joueur d'amener le palet dans la zone puis de marquer.

Affiliations[modifier | modifier le code]

Affiliations principales[modifier | modifier le code]

Les franchises de la Ligue nationale de hockey ayant un effectif limité par convention, elles sont « affiliées » chaque saison à une ou plusieurs équipes de ligues moins importantes. Ceci leur permet de recruter de jeunes joueurs lors des repêchages annuels tout en leur permettant de continuer leur développement sans les lancer trop tôt dans le « grand bain ». De plus, ces équipes affiliées (aussi nommées clubs-écoles ou farm team en anglais) constituent une réserve de talents pour les franchises de la LNH qui font appel à eux au gré des blessures et/ou méformes des joueurs de l'effectif de départ. À l'exception de quelques équipes propriétaires elles-mêmes de leur club-école, les affiliations sont conclues par une entente contractuelle et ne sont donc pas figées dans le temps. Depuis leurs débuts, les Sabres ont été affiliés aux équipes suivantes[24] :

Les logos[modifier | modifier le code]

Les personnalités des Sabres[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Pour modifier l'effectif, suivez ce lien
Effectif actuel[25]
No Nom Nat. Position Arrivée Salaire
1 Enroth, JhonasJhonas Enroth Drapeau : Suède G 2006 - Repêchage 1 250 000 $
34 Neuvirth, MichalMichal Neuvirth Drapeau : République tchèque G 2014 - Capitals de Washington 2 500 000 $
4 Gorges, JoshJosh Gorges Drapeau : Canada D 2014 - Canadiens de Montréal 3 900 000 $
6 Weber, MikeMike Weber Drapeau : États-Unis D 2006 - Repêchage 1 666 667 $
29 McCabe, JakeJake McCabe Drapeau : États-Unis D 2012 - Repêchage 925 000 $
Benoit, AndréAndré Benoit Drapeau : Canada D 2014 - Agent libre 800 000 $
Meszároš, AndrejAndrej Meszároš Drapeau : Slovaquie D 2014 - Agent libre 4 125 000 $
55 Ristolainen, RasmusRasmus Ristolainen Drapeau : Finlande D 2013 - Repêchage 925 000 $
57 Myers, TylerTyler Myers Drapeau : États-Unis D 2008 - Repêchage 5 500 000 $
8 McCormick, CodyCody McCormick Drapeau : Canada C 2014 - Agent libre 1 500 000 $
12 Gionta, BrianBrian Gionta Drapeau : États-Unis AD 2014 - Agent libre 4 250 000 $
Dalpe, ZacZac Dalpe Drapeau : Canada C 2014 - Agent libre 700 000 $
17 Mitchell, TorreyTorrey Mitchell Drapeau : Canada C 2014 - Wild du Minnesota 1 900 000 $
19 Hodgson, CodyCody Hodgson Drapeau : Canada C 2012 - Canucks de Vancouver 4 250 000 $
21 Stafford, DrewDrew Stafford Drapeau : États-Unis AD 2004 - Repêchage 4 000 000 $
26 Moulson, MattMatt Moulson Drapeau : Canada AG 2014 - Agent libre 5 000 000 $
28 Girgensons, ZemgusZemgus Girgensons Drapeau : Lettonie C 2012 - Repêchage 894 167 $
37 Ellis, MattMatt Ellis Drapeau : Canada AG 2008 - Ballotage 550 000 $
44 Deslauriers, NicolasNicolas Deslauriers Drapeau : Canada AG 2014 - Kings de Los Angeles 637 500 $
63 Ennis, TylerTyler Ennis Drapeau : Canada AG 2008 - Repêchage 4 600 000 $
65 Flynn, BrianBrian Flynn Drapeau : États-Unis C 2012 - Agent libre 637 500 $
80 Stewart, ChrisChris Stewart Drapeau : Canada AD 2014 - Blues de Saint-Louis 4 150 000 $
82 Foligno, MarcusMarcus Foligno Drapeau : États-Unis AG 2009 - Repêchage 1 875 000 $
McBain, JamieJamie McBain Drapeau : États-Unis D 2013 - Hurricanes de la Caroline 1 800 000 $
Tallinder, HenrikHenrik Tallinder Drapeau : Suède D 2013 - Devils du New Jersey 3 375 000 $
Leino, VilleVille Leino Drapeau : Finlande AG 2011 - Agent libre 4 500 000 $
Konopka, ZenonZenon Konopka Drapeau : Canada C 2014 - Ballotage 925 000 $

Capitaines[modifier | modifier le code]

Jason Pominville, capitaine des Sabres de Buffalo durant la saison 2011-2012.

Depuis la première saison des Sabres, 25 joueurs ont eu l'honneur de porter le C sur leur maillot, qui signifie que le joueur est le capitaine de l'équipe. Le titre de capitaine actuel est vacant depuis le départ de Steve Ott aux Blues de Saint-Louis en février 2014. Le premier capitaine de l'histoire des Sabres était Floyd Smith qui a été le capitaine de l'équipe pendant la première saison. La liste ci-dessous reprend l'intégralité des joueurs ayant été capitaine de l'équipe de Buffalo[26].

Choix de premier tour[modifier | modifier le code]

Chaque année et depuis 1963, les joueurs des ligues juniors ont la possibilité de signer des contrats avec les franchises de la LNH. Cette section présente les joueurs qui ont eu la chance d'être choisis par les Sabres lors du premier tour. Ces choix peuvent être échangé et ainsi, une année les Sabres peuvent très bien ne pas avoir eu de choix de premier tour ou à l'inverse, en avoir plusieurs[27].

Choix des Sharks
Année Nom du joueur Rang Équipe précédente (ligue)
1970 Gilbert Perreault 1er au total Canadiens Juniors de Montréal (AHO)
1971 Rick Martin 5e au total Canadiens Juniors de Montréal (AHO)
1972 Jim Schoenfeld 5e au total Flyers de Niagara Falls (AHO)
1973 Morris Titanic 12e au total Wolves de Sudbury (AHO)
1974 Lee Fogolin 11e au total Generals d'Oshawa (AHO)
1975 Robert Sauvé 17e au total National de Laval (LHJMQ)
1976 Aucun choix
1977 Ric Seiling 14e au total Fincups de St-Catharines (AHO)
1978 Larry Playfair 13e au total Winter Hawks de Portland (LHOu)
1979 Mike Ramsey 11e au total Golden Gophers du Minnesota (NCAA)
1980 Steve Patrick 20e au total Wheat Kings de Brandon (LHOu)
1981 Jiří Dudáček 17e au total HC Kladno (Extraliga)
1982 Phil Housley
Paul Cyr
Dave Andreychuk
6e au total
9e au total
16e au total
école South St. Paul (USHS)
Cougars de Victoria (LHOu)
Generals d'Oshawa (LHO)
1983 Tom Barrasso
Normand Lacombe
Adam Creighton
5e au total
10e au total
11e au total
école Acton-Boxboro (USHS)
Wildcats du New Hampshire (NCAA)
67 d'Ottawa (LHO)
1984 Mikael Andersson 18e au total Frölunda HC (Elitserien)
1985 Calle Johansson 14e au total Frölunda HC (Elitserien)
1986 Shawn Anderson 5e au total Équipe Nationale du Canada
1987 Pierre Turgeon 1er au total Bisons de Granby (LHJMQ)
1988 Joel Savage 13e au total Cougars de Victoria (LHOu)
1989 Kevin Haller 14e au total Pats de Regina (LHOu)
1990 Brad May 14e au total Thunder de Niagara Falls (LHO)
1991 Philippe Boucher 13e au total Bisons de Granby (LHJMQ)
1992 David Cooper 11e au total Tigers de Medicine Hat (LHOu)
1993 Aucun choix
1994 Wayne Primeau 17e au total Platers d'Owen Sound (LHO)
1995 Jay McKee
Martin Biron
14e au total
16e au total
Thunder de Niagara Falls (LHO)
Harfangs de Beauport (LHJMQ)
1996 Erik Rasmussen 7e au total Golden Gophers du Minnesota (NCAA)
1997 Mika Noronen 21e au total Tappara Tampere (SM-Liiga)
1998 Dmitri Kalinine 18e au total Traktor Tcheliabinsk (Superliga)
1999 Barrett Heisten 20e au total Black Bears du Maine (NCAA)
2000 Artiom Krioukov 15e au total Torpedo Iaroslavl (Superliga)
2001 Jiří Novotný 22e au total HC Ceske Budejovice (Extraliga)
2002 Keith Ballard
Daniel Paille
11e au total
20e au total
Golden Gophers du Minnesota (NCAA)
Storm de Guelph (LHO)
2003 Thomas Vanek 5e au total Golden Gophers du Minnesota (NCAA)
2004 Drew Stafford 13e au total Fighting Sioux de North Dakota (NCAA)
2005 Marek Zagrapan 13e au total Saguenéens de Chicoutimi (LHJMQ)
2006 Dennis Persson 24e au total Västerås IK (HockeyAllsvenskan)
2007 Aucun choix
2008 Tyler Myers
Tyler Ennis
12e au total
26e au total
Rockets de Kelowna (LHOu)
Tigers de Medicine Hat (LHOu)
2009 Zack Kassian 13e au total Petes de Peterborough (LHO)
2010 Mark Pysyk 23e au total Oil Kings d'Edmonton (LHOu)
2011 Joel Armia 16e au total Assat Pori (SM-Liiga)
2012 Mikhail Grigorenko
Zemgus Girgensons
12e au total
14e au total
Remparts de Québec (LHJMQ)
Fighting Saints de Dubuque (USHL)
2013 Rasmus Ristolainen
Nikita Zadorov
8e au total
16e au total
TPS Turku (SM-Liiga)
Knights de London (LHO)
2014 Sam Reinhart 2e au total Ice de Kootenay (LHOu)

Numéros retirés[modifier | modifier le code]

Certains numéros portés par des joueurs qui ont marqué l'histoire de la franchise ont été retirés et ne pourront plus être portés par aucun joueur des Sabres. L'équipe a retiré six numéros et plus récent est le numéro 16 de Pat LaFontaine en mars 2006[28]. Wayne Gretzky, considéré comme étant le meilleur joueur de l'histoire de la ligue, n'a jamais porté les couleurs des Sabres mais son numéro 99 est retiré pour toutes les équipes de la LNH en 1999.

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Gilbert Perreault a joué avec les Sabres entre 1970 et 1987, soit toute sa carrière ; il est le meilleur pointeur de la franchise avec 1 326 points, le meilleur buteur avec 512 buts inscrits ainsi que le meilleur passeur avec 814 aides.(En date du 6 février 2013).

Voici les statistiques des dix meilleurs joueurs de l'histoire des Sabres[29].

Liste des meilleurs pointeurs de la franchise
Joueur PJ B A Pts Moy
Perreault, GilbertGilbert Perreault 1 191 512 814 1 326 1,11
Andreychuk, DaveDave Andreychuk 837 368 436 804 0,96
Martin, RickRick Martin 681 382 313 695 1,02
Ramsay, CraigCraig Ramsay 1 070 252 420 672 0,63
Housley, PhilPhil Housley 608 178 380 558 0,92
Robert, RenéRené Robert 524 222 330 552 1,05
Luce, DonDon Luce 766 216 310 526 0,69
Foligno, MikeMike Foligno 664 247 264 511 0,79
Gare, DannyDanny Gare 503 267 233 500 0,99
Vanek, ThomasThomas Vanek 556 228 238 466 0,84

Entraîneurs-chefs[modifier | modifier le code]

  • Ces statistiques incluent les résultats en séries éliminatoires.

Cette section présente les différents entraîneurs qui se sont succédé à la tête des Sabres depuis leurs débuts[30]. L'entraîneur actuel, Lindy Ruff, est nommé le 21 juillet 1997. Il est le quinzième entraîneur de l'histoire du club et l'entraîneur actif dans la LNH qui a plus de temps derrière le banc de la même équipe. Ce dernier, avec 1 148 matchs, est l'entraîneur qui a passé le plus de temps à la tête des Sabres, soit quatorze saisons[31].

Liste des entraîneurs de la franchise
No  Nom Premier match Dernier match PJ V  D  N 
[Note 4]
DP
[Note 4]
Remarques
1 Punch Imlach 10 octobre 1970 6 janvier 1972 119 32 63 25 - parti en cours de saison Remplacé en cours de saison
2 Floyd Smith 9 janvier 1972 Seul match 1 0 1 0 - arrivé en cours de saison Remplacement en cours de saison
parti en cours de saison Remplacé en cours de saison
3 Joe Crozier 13 janvier 1972 7 avril 1974 198 79 86 35 - arrivé en cours de saison Remplacement en cours de saison
Floyd Smith 10 octobre 1974 17 avril 1977 272 159 77 36 -
4 Marcel Pronovost 13 octobre 1977 3 décembre 1978 112 55 34 23 - parti en cours de saison Remplacé en cours de saison
5 Billy Inglis 7 décembre 1978 8 avril 1979 59 29 20 10 - arrivé en cours de saison Remplacement en cours de saison
6 Scotty Bowman 11 octobre 1979 10 mai 1980 93 55 22 16 -
7 Roger Neilson 9 octobre 1980 22 avril 1981 88 43 24 21 -
8 Jimmy Roberts 7 octobre 1981 15 janvier 1982 45 21 16 8 - parti en cours de saison Remplacé en cours de saison
Scotty Bowman 17 janvier 1982 16 avril 1985 262 133 95 34 - arrivé en cours de saison Remplacement en cours de saison
9 Jim Schoenfeld 10 octobre 1985 15 janvier 1986 43 19 19 5 - parti en cours de saison Remplacé en cours de saison
Scotty Bowman 17 janvier 1986 2 novembre 1986 49 21 25 3 - arrivé en cours de saison Remplacement en cours de saison
parti en cours de saison Remplacé en cours de saison
10 Craig Ramsay 5 novembre 1986 20 décembre 1986 21 4 15 2 - arrivé en cours de saison Remplacement en cours de saison
parti en cours de saison Remplacé en cours de saison
11 Ted Sator 23 décembre 1986 11 avril 1989 218 99 97 22 - arrivé en cours de saison Remplacement en cours de saison
12 Rick Dudley 5 octobre 1989 11 décembre 1991 200 89 90 31 - parti en cours de saison Remplacé en cours de saison
13 John Muckler 13 décembre 1991 14 mai 1995 295 136 125 34 - arrivé en cours de saison Remplacement en cours de saison
14 Ted Nolan 7 octobre 1995 11 mai 1997 176 78 79 19 - Remporte le trophée Jack Adams en 1997
15 Lindy Ruff 1er octobre 1997 19 février 2013 1 165 571 432 78 84 Remporte le trophée Jack Adams en 2006
parti en cours de saison Remplacé en cours de saison
16 Ron Rolston 21 février 2013 13 novembre 2013 49 19 26 - 6 arrivé en cours de saison Remplacement en cours de saison
parti en cours de saison Remplacé en cours de saison
17 Ted Nolan 13 novembre 2013 ... ... ... ... - ... arrivé en cours de saison Remplacement en cours de saison

Directeurs généraux[modifier | modifier le code]

Depuis 1970, l'équipe a connu six directeurs-généraux différents.

Membres du temple de la renommée du hockey[modifier | modifier le code]

Depuis 1945, le Temple de la renommée du hockey recense les personnalités du hockey sur glace qui ont marqué ce sport.

Joueurs[modifier | modifier le code]

Huit joueurs des Sabres ont été intronisés au Temple de la renommée du hockey :

Année
d'intronisation
Nom Période avec les Sabres
1977 Horton, TimTim Horton 1972 à 1974
1990 Perreault, GilbertGilbert Perreault 1970 à 1987
2001 Hawerchuk, DaleDale Hawerchuk 1990 à 1995
2002 Gillies, ClarkClark Gillies 1986 à 1988
2003 LaFontaine, PatPat LaFontaine 1991 à 1997
2003 Fuhr, GrantGrant Fuhr 1993 à 1995
2006 Duff, DickDick Duff 1970 à 1972
2011 Gilmour, DougDoug Gilmour 2000 à 2001

Bâtisseurs[modifier | modifier le code]

Des personnalités n'ayant pas forcément pratiqué le hockey sur glace sont aussi honorées par le temple de la renommée en raison de l'impact qu'ils ont sur ce sport en dehors de la patinoire. Ces personnes, qu'il s'agisse de présidents, de propriétaires de franchises, d'entraîneurs ou de membres des médias, sont appelées les « bâtisseurs ». Quatre personnalités des Sabres ont été intronisés en tant que bâtisseurs :

Année
d'intronisation
Nom Titre
1984 Imlach, PunchPunch Imlach Entraîneur/Directeur général
1991 Bowman, ScottyScotty Bowman Entraîneur/Directeur général
1993 H. Knox III, SeymourSeymour H. Knox III (en) Propriétaire
2002 Neilson, RogerRoger Neilson Entraîneur

Trophées de la LNH[modifier | modifier le code]

Trophées collectifs[modifier | modifier le code]

Trophée des présidents

Il est remis pour la première fois à l'issue de la saison 1985-1986 à la meilleure équipe de la saison régulière. Depuis sa mise en place, les Sabres remportent le trophée une fois :

Trophée Prince de Galles

Le Trophée Prince de Galles est le trophée de la LNH qui a changé le plus grand nombre de fois de signification[33]. Les Sabres remportent trois fois ce trophée en tant que :

  • Champions de la conférence Prince de Galles : 1975 et 1980 ;
  • Champions de la conférence de l'Est : 1999.
Champions de division

En plus des titres cités ci-dessus, la franchise finit à six reprises dans la première place de sa division :

Trophées individuels[modifier | modifier le code]

Trophée Bill Masterton

Le trophée Bill Masterton est une récompense remise au joueur ayant démontré le plus de qualité de persévérance et d'esprit d’équipe :

Trophée Calder

Le trophée Calder récompense la meilleure recrue, joueur dans sa première saison LNH :

Trophée Frank J. Selke

Le trophée Frank J. Selke est remis par la LNH au meilleur attaquant ayant démontré le plus de compétences défensives depuis la saison 1977-1978 :

Trophée Hart

Le trophée Hart (en anglais Hart Memorial Trophy) est remis au meilleur joueur de la saison régulière, par vote par l'Association Professionnelle de la Presse Écrite. La distinction est remise depuis la saison 1923-1924 et seul Dominik Hašek remporte ce trophée parmi les joueurs des Sabres[34] :

Trophée Jack Adams

Le trophée Jack Adams est remis depuis la saison 1973-1974 au meilleur entraîneur de la saison. Deux entraîneurs de Buffalo l'ont remporté[35] :

Trophée King Clancy

Le trophée King Clancy récompense chaque année le joueur ayant démontré le meilleur exemple de leadership et ayant le plus contribué à la société. Un seul joueur des Sabres a remporté cet honneur[36] :

Trophée Lady Byng

Le trophée Lady Byng est remis au joueur considéré comme ayant le meilleur esprit sportif tout en conservant des performances remarquables sur glace ; l'Association des journalistes de hockey professionnel donne les votes dans le but d'attribuer le trophée en tenant compte à la fois des performances et du nombre de minutes de punitions accumulées. Un seul joueur des Sabres remporte ce trophée[37] :

  • Gilbert Perreault en 1973.
Trophée Ted Lindsay

Le trophée Ted Lindsay, connu jusqu'en 2010 sous le nom de trophée Lester B. Pearson, est remis chaque année au meilleur joueur de la LNH selon les votes de ses pairs. Un joueur de Buffalo remporte ce trophée[38] :

  • Dominik Hašek en 1997 et 1998.
Trophée Vézina

Le trophée Vézina est un trophée remis aux gardiens de but de ligue nationale de hockey. De 1927 à 1981, il récompense le gardien ayant encaissé le moins de but lors de la saison régulière. Depuis la saison 1981-1982, le gardien jugé le meilleur de la saison régulière reçoit ce trophée. Cinq gardiens des Sabres ont remporté ce trophée, Don Edwards et Robert Sauvé l'ayant gagné conjointement en 1980[39] :

  • Don Edwards et Robert Sauvé en 1980 ;
  • Tom Barrasso en 1984 ;
  • Dominik Hašek en 1994, 1995, 1997, 1998, 1999 et 2001 ;
  • Ryan Miller en 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « repêchage » est un terme canadien correspondant à l'anglicisme draft et désigne un événement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, comparable à une bourse aux joueurs, où les équipes sélectionnent des sportifs issus de l'université, de l'école secondaire ou d'une autre ligue, voir d'une autre équipe.
  2. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».
  3. Aleksandr Moguilny a été le capitaine par intérim des Sabres de novembre 1993 à avril 1994 afin de remplacer Pat LaFontaine qui était blessé.
  4. a et b Les matchs nuls disparaissent au début de la saison 2005-2006.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tim Warchocki, « The Peace Bridge Arena - Fort Erie, Ontario », sur www.bisonshistory.com (consulté en 27 février 2013)
  2. (en) « International American Hockey League (1936-1940) », sur hockeyleaguehistory.com (consulté en 27 février 2013)
  3. (en) « Biographie de Seymour Knox », sur Legends of Hockey (consulté en 27 février 2013)
  4. a et b « Historique des Sabres de Buffalo », sur www.prohockeyfr.com (consulté en 27 février 2013)
  5. a et b Buffalo Sabres 2012-13 Media Guide, p. 310
  6. (en) P. Anson, « 10-Oct-70 - Buffalo Sabres 2 @ Pittsburgh Penguins 1 », sur Hockey Summary Project (consulté en 28 février 2013)
  7. Buffalo Sabres 2012-13 Media Guide, p. 179
  8. NHL records 2010, p. 216
  9. a et b (en) « René Robert, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté en 1er mars 2013)
  10. (en) « The French Connection (version archivée) », sur Buffalo Sabres Alumni Association
  11. (en) « Biographie de Punch Imlach », sur Legends of Hockey (consulté en 1er mars 2013)
  12. Buffalo Sabres 2012-13 Media Guide, p. 180
  13. a et b « Montréal, la capitale du repêchage », sur Réseau des sports (consulté en 1er mars 2013)
  14. (en) Erin Pollina, « The Legend of Taro Tsujimoto », sur Buffalo Sabres (consulté en 1er mars 2013)
  15. (en) « Biographie de Tim Horton », sur Legends of Hockey (consulté en 1er mars 2013)
  16. (en) « 1974-1975 Division Standings », sur NHL.com (consulté en 1er mars 2013)
  17. Jean Dion, « La chauve-souris et le brouillard », sur Le Devoir (consulté en 1er mars 2013)
  18. (en) « Sabres fire Pronovost and Imlach », Sarasota Herald-Tribun,‎ 5 décembre 1978, p. 27 (lire en ligne)
  19. (en) Joe Pelletier, « Pierre Turgeon », sur habslegends.blogspot.ca (consulté en 1er mars 2013)
  20. (en) « Alexander Gennadevitch Mogilny, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté en 1er mars 2013)
  21. (en) « Malarchuk revit son propre cauchemar », sur RDS.ca (consulté en 1er mars 2013)
  22. Buffalo Sabres 2012-13 Media Guide, p. 333
  23. Buffalo Sabres 2012-13 Media Guide, p. 250-251
  24. (en) « Buffalo Sabres Minor League Affiliate History », sur The Internet Hockey Database (consulté en 1er mars 2013)
  25. Effectif des Sabres de Buffalo sur sabres.nhl.com
  26. (en) « Sabres Captain - Buffalo Sabres - Team », sur Buffalo Sabres (consulté le 10 octobre 2012).
  27. (en) « All Draft Choices Round 1 - Buffalo Sabres - Team », sur Buffalo Sabres (consulté le 10 octobre 2012).
  28. (en) « Buffalo Sabres Retired Numbers - Buffalo Sabres - Team », sur Buffalo Sabres (consulté le 10 octobre 2012).
  29. (en) « All-time roster for the Buffalo Sabres of the NHL », sur The Internet Hockey Database (consulté le 8 octobre 2012)
  30. (en) « Buffalo Sabres Coaches », sur Hockey-Reference.com (consulté le 10 octobre 2012).
  31. (en) « Lindy Ruff - Head Coach - Buffalo Sabres - Coaches », sur NHL.com (consulté le 10 octobre 2012).
  32. (en) « Legends of Hockey -- Silverware -- NHL Trophies -- Presidents' Trophy Winners », sur www.legendsofhockey.net (consulté le 2 mars 2013).
  33. (en) « Legends of Hockey -- Silverware -- NHL Trophies -- Prince Of Wales Trophy Winners », sur www.legendsofhockey.net (consulté le 2 mars 2013).
  34. (en) « Legends of Hockey -- Silverware -- NHL Trophies -- Hart Memorial Trophy Winners », sur www.legendsofhockey.net (consulté le 2 mars 2013).
  35. (en) « Legends of Hockey -- Silverware -- NHL Trophies -- Jack Adams Award Winners », sur www.legendsofhockey.net (consulté le 2 mars 2013).
  36. (en) « Legends of Hockey -- Silverware -- NHL Trophies -- King Clancy Memorial Trophy Winners », sur www.legendsofhockey.net (consulté le 2 mars 2013).
  37. (en) « Legends of Hockey -- Silverware -- NHL Trophies -- Lady Byng Memorial Trophy Winners », sur www.legendsofhockey.net (consulté le 2 mars 2012).
  38. (en) « Legends of Hockey -- Silverware -- NHL Trophies -- Ted Lindsay Award Winners » (consulté le 2 mars 2013).
  39. (en) « Legends of Hockey -- Silverware -- NHL Trophies -- Vezina Trophy Winners » (consulté le 2 mars 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]