Whalers de Hartford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Whalers de Hartford

Description de l'image  Whalers de Hartford.gif.
Fondé en 1972
Disparu en 1997
Siège Hartford
Connecticut Connecticut
Drapeau des États-Unis États-Unis
Patinoire (aréna) Hartford Civic Center
Couleurs Vert, bleu et blanc[1]
Ligue Association mondiale de hockey (1972-1979)
Ligue nationale de hockey (1979-1997)

Les Whalers de Hartford sont une ancienne franchise de la Ligue nationale de hockey (LNH). Elle était auparavant connue sous le nom de Whalers de la Nouvelle-Angleterre dans l'Association mondiale de hockey (AMH) de 1972 à 1979.

En 1997, elle déménagea à Raleigh, en Caroline du Nord, où elle prend le nom de Hurricanes de la Caroline.

Histoire de la franchise[modifier | modifier le code]

Les années dans l'Association mondiale de hockey[modifier | modifier le code]

Logo des Whalers de la Nouvelle-Angleterre.

La franchise des Whalers a vu le jour en novembre 1971 quand l’Association mondiale de hockey a décidé d’accorder une franchise aux hommes d’affaires de Nouvelle-Angleterre Howard Baldwin, John Coburn, Godfrey Wood et William E. Barnes. La franchise alors basée à Boston dans le Massachusetts fait son marché dans les effectifs d’équipes de la Ligue nationale de hockey : Tom Webster vedette des Red Wings de Détroit), les défenseurs Ted Green des Bruins de Boston et Rick Ley des Maple Leafs de Toronto ou encore l’ancien gardien des Penguins de Pittsburgh Al Smith. La nouvelle direction décide également de faire signer un nombre assez important, et inhabituel, de joueur américains incluant des joueurs natifs du Massachusetts mais également des anciens membres de l’équipe des États-Unis aux jeux olympiques d'hiver comme Larry Pleau, Kevin Ahearn, John Cunniff ou encore Paul Hurley. La première équipe des Whalers enregistre les meilleurs résultats de l’Association lors de la saison 1972-73 avec Webster comme meilleur pointeur. L’équipe parviendra même à gagner dès sa première saison la finale des séries éliminatoires remportant la Coupe AVCO[2].

Pendant les deux premières saisons et demie de leur existence, les Whalers font jouer leur match à domicile dans différentes patinoires comme le Boston Arena, le Boston Garden et le Big E Coliseum de West Springfield. La concurrence est dure pour la franchise et les fans de hockey sont largement servis entre les Bruins de Boston et les Whalers. Ainsi, la direction de l’équipe décide de déménager l’équipe dans le Connecticut, un État ne connaissant le hockey qu’à travers des équipes de ligue mineure. La direction arrête son choix sur la ville de Hartford, une ville riche en investisseurs potentiels et avec un passé riche en traditions de hockey.

Le 1er janvier 1975, l’équipe joue son premier match devant une salle comble dans la patinoire du Hartford Civic Center Coliseum. La franchise jouera la grosse majorité de ses matchs dans cette patinoire jusqu’à son déménagement en Caroline du Nord en 1997.

Même si l’équipe ne parvient pas à gagner une nouvelle fois la Coupe AVCO, les Whalers sont une équipe victorieuse parvenant chaque saison à se qualifier pour les séries et finissant à trois reprises à la première place de leur division. L’effectif des Whalers est un des plus stables de l’AMH avec des joueurs comme Ley, Webster, Selwood, Larry Pleau et Tommy Earl jouant plus de 350 matchs avec l’équipe. Les Whalers frappent également un grand coup en faisant signer le légendaire Gordie Howe et ses deux fils Mark et Marty en provenance des Aeros de Houston en 1977[3].

En 1978, l’équipe composée de Gordie Howe, Gordie Roberts, Mike Rogers, Ron Plumb, John McKenzie, Dave Keon et Mike Antonovich accèdent à la finale de la Coupe AVCO en étant la meilleure défense de l’AMH. La saison suivante n’est pas aussi bonne même et André Lacroix ancien joueur des défunts Aeros prend le relais de Howe.

En étant une des équipes les plus stables de l’AMH, les Whalers sont une des quatre franchises à être accepté en 1979 au sein de la Ligue nationale de hockey[4]. Malgré tout, les Bruins de Boston mettent la pression sur la direction de la LNH pour que les Whalers abandonnent la partie Nouvelle-Angleterre de leur nom. Les Howes, Rogers, Ley, Keon, Smith, Roberts et Lacroix vont alors porter le maillot des Whalers de Hartford. La plupart des joueurs de 1978-79 des Whalers vont pouvoir continuer à jouer pour la franchise puisque seulement Selwood, George Lyle et Warren Miller vont être choisis par les autres franchises de la LNH. Bobby Hull rejoint la franchise en provenance des Jets de Winnipeg.

Les années dans la Ligue nationale de hockey[modifier | modifier le code]

Malheureusement, les Whalers ne connaîtront jamais autant de succès dans la LNH que du temps de l’AMH malgré une foule toujours présente pour supporter l’équipe. En dix-huit saisons, les Whalers vont se qualifier seulement à dix reprises pour les séries. Au cours de ces saisons, les Whalers vont également se construire une rivalité avec les Bruins de Boston et les Rangers de New York. La rivalité est telle avec les Bruins, que lors des matchs au Civic Center un quart du public vient de Boston pour voir le match, Boston étant à deux heures de voiture du Civic Center.

L’histoire des Whalers est jonchée de transferts désastreux avec des départs de bons joueurs pour faire venir des joueurs de moindre talent pour tenter d’apporter de la profondeur au jeu d’équipe. Ainsi, les Whalers vont faire échanger des joueurs comme Mark Howe ou encore Mike Rogers contre des joueurs n’ayant jamais percé dans la LNH. Quand bien même les échanges font venir des joueurs de talent à Hartford, ceux-ci font tout pour en partir rapidement (comme Chris Pronger ou Brendan Shanahan).

Les plus beaux moments de la franchise ont lieu à la fin des années 1980 en 1985-86 et en 1986-87 avec deux qualifications consécutives pour les séries menés par le centre Ron Francis et par Kevin Dineen, Mike Liut et Sylvain Turgeon.

Malheureusement, Francis ne sent pas à son aise au sein de la franchise et malgré ses 714 matchs, 264 buts, 557 aides et 821 points pour les Whalers, il quitte la franchise pour rejoindre les Penguins de Pittsburgh en retour de joueurs n’aidant pas réellement la franchise à décoller alors que de son côté, Ron Francis rejoint l’effectif des Penguins qui vont remporter la Coupe Stanley 1991. Peu de temps après, le directeur général des Whalers, Eddie Johnston, qui a orchestré le transfert de Francis, rejoint les Penguins.

Les Whalers menés par Jimmy Roberts se qualifient tout de même pour les séries de 1992 mais ils perdent en demi-finale de la division Adams contre les Canadiens de Montréal lors du septième match et au bout de deux prolongations. Roberts est viré peu de temps après et alors que les Whalers possèdent encore quelques vedettes – Geoff Sanderson, Pat Verbeek, Andrew Cassels et Sean Burke – ils ne se qualifieront plus jamais pour les séries.

La fin de la franchise à Hartford[modifier | modifier le code]

Les premières causes du départ des Whalers de Hartford sont la taille du marché ainsi que le problème de patinoires. Le Hartford Civic Center est devenu trop petit et vétuste pour être rentable. La petite salle de Hartford fait pâle figure face aux arénas modernes de la LNH dotées de suites luxueuses et de toutes les facilités disponibles.

En 1994, Peter Karmanos fondateur de la société Compuware achète les Whalers et tente pendant quatre saisons de garder les Whalers dans la ville de Hartford. En 1996, déçu par la fréquentation de la salle, il annonce que si lors de la saison 1996-97 11 000 abonnements à l'année ne sont pas vendus par l'équipe, il sera dans l'obligation de déménager la franchise. Dans le même temps, il décide de ne garder que les abonnements pour la saison entière et supprimer les formules populaires pour cinq et dix matchs.

Au début de 1996, des négociations ont lieu entre les Whalers et le gouverneur du Connecticut, John Rowland, pour la construction d'une nouvelle patinoire au coût de 147,5 millions de dollars. Les négociations tournent court quand Rowland et l'État décident de refuser le remboursement de 45 millions de dollars de pertes demandé par Karmanos pour les trois saisons de construction d'une nouvelle salle.

En conséquence, le 26 mars 1997, l’équipe annonce qu'elle va quitter la ville sans annoncer immédiatement le nom du futur emplacement de la franchise. Moins d'un mois plus tard, le 13 avril, les Whalers jouent leur dernier match à Hartford l'emportant sur le Lightning de Tampa Bay et Kevin Dineen capitaine de l'équipe inscrivant le dernier but de l'histoire de la franchise.

La décision de la nouvelle direction de l’équipe est dévoilée le 6 mai 1997 : les Whalers joueront dans le futur dans le Research Triangle de la Caroline du Nord et le nouveau centre du Entertainment and Sports Arena à Raleigh et l’équipe prendra le nom des Hurricanes de la Caroline.

Les joueurs et entraîneurs de la franchise[modifier | modifier le code]

Les anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Capitaines[modifier | modifier le code]

Cette section présente l’ensemble des capitaines de l’équipe des Whalers depuis leur première saison dans l’Association mondiale de hockey jusqu’à leur déménagement dans la Caroline du Nord.

Numéros retirés[modifier | modifier le code]

Au cours de leur existence, les Whalers ont retiré trois numéros de maillots dont deux ont été remis en circulation suite à leur déménagement à Raleigh.

Les numéros retirés sont les suivants :

Les numéros 2 et 19 sont de nouveaux utilisés par les Hurricanes de la Caroline.

Choix de première ronde[modifier | modifier le code]

Voici la liste des joueurs choisis lors du premier tour de repêchage par l'équipe des Whalers.

Comme des joueurs, les choix de repêchage se négocient en période de transferts, il se peut donc qu'une équipe libère un ou plusieurs choix de repêchage contre un joueur d'une franchise concurrente. Ainsi certaines saisons, par exemple en 1976, les Whalers n'avaient pas de choix de première ronde[5].

Association mondiale de hockey
Ligue nationale de hockey

Au Temple de la renommée du hockey[modifier | modifier le code]

Les entraîneurs[modifier | modifier le code]

Cette section présente les entraîneurs de la franchise du temps de la LNH[8].

Records[modifier | modifier le code]

Cette section présente les records de l'histoire de la franchise, que ce soit des records individuels ou des recors d'équipes.

Records individuels[modifier | modifier le code]

Du temps de l’AMH, Rick Ley est le joueur qui aura joué le plus grand nombre de matchs avec 478 apparitions mais également été le plus pénalisé (716 minutes) tandis que Tom Webster a inscrit le plus grand total de buts avec 220 buts ainsi que le plus grand total de points avec 425. Au niveau des passes décisives, Larry Pleau et ses 215 aides est le meilleur passeur et Al Smith a eu 141 victoires en tant que gardien de but[9].

Du temps de la LNH, Ron Francis est le joueur marquant de la franchise avec 714 matchs, 264 buts, 557 aides et un total de 821 points. Au niveau des pénalités, Torrie Robertson en a reçu 1 368 au cours de ces six saisons avec les Whalers[10]. Mike Liut avec 115 matchs gagnés est le gardien le plus victorieux de l'histoire de la franchise du temps de la LNH tandis que Sean Burke joua 256 matchs. Du point de vue blanchissage, les 13 réalisations de Liut sont un record pour l'équipe.

Au cours d'une simple saison, Blaine Stoughton inscrit le plus grand nombre de buts en 1979-80 avec 56 buts tandis qu'encore une fois Ron Francis est le meilleur passeur sur une saison en 1989-90 avec 69 passes. Mike Rogers est le meilleur pointeur sur une saison en atteignant à deux reprises les 105 points (en 1980 et 1981). Torrie Robertson le joueur le plus pénalisé au total pour les Whalers est également le joueur le plus pénalisé sur une saison avec 358 minutes récoltées en 1985-86. Le meilleur pointeur-défenseur de l'histoire des Whalers fut Mark Howe avec 80 points en 1980 et le meilleur pointeur dans sa première année fut Sylvain Turgeon auteur de 72 points en 1983-84.

Records d’équipe[modifier | modifier le code]

Le plus grand nombre de points marqué par l'équipe est de 94 points en 1972-73 lors de la première saison de l'équipe alors qu'ils n'inscrivent que 45 points en 1982-83. En 1977-78, les Whalers inscrivent 335 buts mais ils en encaissent au contraire 403 en 1982-83[11].

En 1984, ils réalisent leur match avec le plus grand nombre de buts en battant les Oilers d'Edmonton sur le score de 11 buts à 0 alors qu'un an plus tôt, ils concèdent un 12-3 aux Nordiques de Québec.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les couleurs ne furent pas de tout temps uniquement vert et bleu mais ce furent les couleurs dominantes.
  2. (en) Grandes dates de la franchise sur http://www.hartfordwhalers.org/.
  3. a et b (en) Fiche de carrière de Gordie Howe sur http://www.legendsofhockey.net.
  4. Les autres équipes étant les Oilers d'Edmonton, les Jets de Winnipeg et les Nordiques de Québec.
  5. (en) Liste des joueurs repêchés par les Whalers sur http://www.hockeydb.com/.
  6. (en) Fiche de carrière de Keon sur http://www.legendsofhockey.net.
  7. (en) Francis sera admis en 2007 au temple de la renommée du hockey, article sur http://www.nhl.com/ et sur celui des Penguins.
  8. (en) Liste des entraîneurs des Whalers sur http://www.whalershockey.com/.
  9. (en) Liste des records individuels de la franchise sur http://www.whalershockey.com.
  10. (en) Fiche de carrière de Robertson sur http://www.hockeydb.com.
  11. (en) Liste des records d'équipe sur http://www.whalershockey.com.

Articles connexes[modifier | modifier le code]