Liste des saisons de la LNH

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette page présente une liste des saisons de la Ligue nationale de hockey, ligue professionnelle de hockey sur glace d'Amérique du Nord. Depuis les débuts de la ligue, en 1917, seul les Canadiens de Montréal et la franchise des Maple Leafs de Toronto ont toujours évolué dans la LNH. Les Canadiens sont l'équipe la plus titrée avec vingt-trois titres de champions de la LNH lors des saisons régulières et vingt-quatre Coupes Stanley[1].

Les premiers temps (1917-1942)[modifier | modifier le code]

La Ligue nationale de hockey est créée le 26 novembre 1917 après une rencontre entre les représentants de l'Association nationale de hockey à l’hôtel Windsor de Montréal[2]. Les propriétaires des Canadiens de Montréal, Wanderers de Montréal, Sénateurs d'Ottawa, Bulldogs de Québec et Arenas de Toronto (futurs Maple Leafs de Toronto) décident de créer une nouvelle ligue afin d'exclure Edward J. Livingston, propriétaire de la concession de l'Association nationale de hockey des Blueshirts de Toronto, et ainsi ne pas lui permettre d'être impliqué dans leurs futures opérations de hockey[2].

Les Bulldogs de Québec ne jouent pas la première saison et très rapidement après le début de celle-ci, avec l'arrêt Wanderers, seulement trois équipes finissent la saison. Les trois mêmes équipes débutent la deuxième saison avant que Québec rejoigne la LNH en 1919. En 1924-1925, deux nouvelles villes ouvrent la voie aux expansions de la LNH au Canada et aux États-Unis.

No  Saison Nb. PJ Premier
match
Dernier
match[N 1]
Meilleure équipe de la saison Champion de la LNH[N 2] Remarque
1 1917-1918[C 1] 4 22 19 décembre 1917 13 mars 1918 Canadiens de Montréal (10-4-0) (première moitié)
Arenas de Toronto (5-3-0) (deuxième moitié)
Arenas de Toronto La saison se finit avec trois équipes suite à l'arrêt des Wanderers en janvier 1918[3],[2].
2 1918-1919[C 2] 3 18 19 décembre 1918 6 mars 1919 Canadiens de Montréal (7-3-0) (première moitié)
Sénateurs d'Ottawa (7-1-0) (deuxième moitié)
Canadiens de Montréal La finale de la Coupe Stanley ne se joue en raison de la Grippe espagnole[4].
3 1919-1920[C 3] 4 24 23 décembre 1919 10 mars 1920 Sénateurs d'Ottawa (9-3-0) (première moitié)
Sénateurs d'Ottawa (10-2-0) (deuxième moitié)
Sénateurs d'Ottawa Les Bulldogs de Québec rejoignent la LNH[5].
Les Sénateurs remportent les deux parties du championnat, il n'y a donc pas de séries de la LNH[6].
4 1920-1921[C 4] 4 24 22 décembre 1920 15 mars 1921 Sénateurs d'Ottawa (8-2-0) (première moitié)
St. Pats de Toronto (10-4-0) (deuxième moitié)
Sénateurs d'Ottawa Les Bulldogs de Québec deviennent les Tigers de Hamilton[7].
5 1921-1922[C 5] 4 24 17 décembre 1921 13 mars 1922 Sénateurs d'Ottawa (14-8-2) St. Pats de Toronto
6 1922-1923[C 6] 4 24 16 décembre 1922 9 mars 1923 Sénateurs d'Ottawa (14-9-1) Sénateurs d'Ottawa
7 1923-1924[C 7] 4 24 15 décembre 1923 11 mars 1924 Sénateurs d'Ottawa (16-8-0) Canadiens de Montréal
8 1924-1925[C 8] 6 30 29 novembre 1924 13 mars 1925 Tigers de Hamilton (19-10-1) Canadiens de Montréal Les Bruins de Boston[8] et les Maroons de Montréal[9] rejoignent la LNH.
Les Cougars de Victoria de la Western Canada Hockey League remportent la Coupe Stanley[10].
9 1925-1926[C 9] 7 36 28 novembre 1925 27 mars 1926 Sénateurs d'Ottawa (24-8-4) Maroons de Montréal Les Tigers de Hamilton arrêtent leurs activités[7] alors que les Pirates de Pittsburgh et les Americans de New York rejoignent la LNH[11].
10 1926-1927[C 10] 10 44 18 novembre 1926 13 avril 1927 Sénateurs d'Ottawa (30-10-4) Sénateurs d'Ottawa Les Black Hawks de Chicago[12], les Cougars de Détroit[13] et les Rangers de New York rejoignent la LNH[14].
11 1927-1928[C 11] 10 44 15 novembre 1927 14 avril 1928 Canadiens de Montréal (26-11-7) Rangers de New York
12 1928-1929[C 12] 10 44 15 novembre 1928 29 mars 1929 Canadiens de Montréal (22-7-15) Bruins de Boston
13 1929-1930[C 13] 10 44 14 novembre 1929 3 avril 1930 Bruins de Boston (38-5-1) Canadiens de Montréal
14 1930-1931[C 14] 10 44 11 novembre 1930 14 avril 1931 Bruins de Boston (28-10-6) Canadiens de Montréal Les Pirates de Pittsburgh deviennent les Quakers de Philadelphie[15].
15 1931-1932[C 15] 8 48 12 novembre 1931 9 avril 1932 Canadiens de Montréal (25-16-7) Maple Leafs de Toronto Les Quakers de Philadelphie arrêtent leurs activités[15] alors que les Sénateurs d'Ottawa décident de faire une pause[16].
16 1932-1933[C 16] 9 48 10 novembre 1932 13 avril 1933 Bruins de Boston (25-15-8) Rangers de New York Les Sénateurs d'Ottawa reviennent au jeu[16].
17 1933-1934[C 17] 9 48 9 novembre 1933 10 avril 1934 Maple Leafs de Toronto (26-13-9) Black Hawks de Chicago
18 1934-1935[C 18] 9 48 8 novembre 1934 9 avril 1935 Maple Leafs de Toronto (30-14-4) Maroons de Montréal Les Sénateurs d'Ottawa deviennent les Eagles de Saint-Louis[17].
19 1935-1936[C 19] 8 48 7 novembre 1935 11 avril 1936 Red Wings de Détroit (24-16-8) Red Wings de Détroit Les Eagles de Saint-Louis arrêtent leurs activités[17].
20 1936-1937[C 20] 8 48 5 novembre 1936 15 avril 1937 Red Wings de Détroit (25-14-9) Red Wings de Détroit
21 1937-1938[C 21] 8 48 4 novembre 1937 12 avril 1938 Bruins de Boston (30-11-7) Black Hawks de Chicago
22 1938-1939[C 22] 7 48 3 novembre 1938 16 avril 1939 Bruins de Boston (36-10-2) Bruins de Boston Les Maroons de Montréal arrêtent leurs activités[9].
23 1939-1940[C 23] 7 48 2 novembre 1939 13 avril 1940 Bruins de Boston (31-12-5) Rangers de New York
24 1940-1941[C 24] 7 48 3 novembre 1940 12 avril 1941 Bruins de Boston (27-8-13) Bruins de Boston
25 1941-1942[C 25] 7 48 1er novembre 1941 18 avril 1942 Rangers de New York (29-17-2) Maple Leafs de Toronto
No  Saison Nb. PJ Premier
match
Dernier
match
Meilleure équipe de la saison Champion de la LNH Remarque

La période des six équipes originales (1942-1967)[modifier | modifier le code]

Les Canadiens de Montréal en octobre 1942.

Avant les débuts de la saison 1942-1943, les Americans de New York mettent fin à leurs activités. La LNH entame alors une période de vingt-cinq ans dite « ère des Six équipes originales de la LNH ». Pendant les vingt-cinq saisons suivantes, les Canadiens, les Maple Leafs, les Red Wings, les Bruins, les Rangers et les Black Hawks s'affrontent dans une ligue à six pour gagner la Coupe Stanley. Chaque saison, les quatre meilleures équipes se qualifient pour les séries de la Coupe[18].

Sur cette période, ce sont les Canadiens de Montréal qui sont les meilleurs, seule équipe avec un pourcentage de victoire supérieur à 50 %. Ils remportent également à dix reprises la Coupe Stanley et sont classés douze fois à la première place de la saison régulière. Moins présents au niveau des titres de champion de la saison régulière, les Maple Leafs remportent tout de même à onze reprises la fameuse Coupe Stanley. La domination des Canadiens est d'autant plus présente dans la deuxième moitié des années 1950 avec cinq Coupes Stanley consécutives ; l'équipe est alors sous la direction de Hector « Toe » Blake et compte dans ses rangs des joueurs comme Maurice Richard, Richard « Dickie » Moore, Jacques Plante, Jean Béliveau, Henri Richard, Doug Harvey ou encore Bernard Geoffrion[19].

Maurice Richard est un des grands joueurs de cette période, outre les nombreuses Coupes qu'il remporte, il fait parler de lui à plusieurs reprises. Ainsi, le 18 mars 1945, dernier jour de la saison 1944-1945, il inscrit son 50e but de la saison en cinquante matchs. Il devient ainsi le premier joueur de l'histoire de la LNH à inscrire 50 buts en 50 matchs[20]. Il fait également la une des nouvelles en inscrivant le 325e but de sa carrière le 8 novembre 1952 contre les Black Hawks de Chicago. Par ce but, il dépasse le record du plus grand nombre de buts en carrière détenu par Nels Stewart depuis la fin de sa carrière en 1939-1940[21]. Richard met fin à sa carrière à la fin de la saison 1959-1960 avec un total de 544 buts en carrière[21].

Ce record tient jusqu'en 1963-1964 : au cours du mois de novembre, Gordie Howe inscrit le 545e but de sa carrière pour dépasser le record de Richard[22]. Au cours de la saison 1957-1958, Willie O'Ree est aligné pour jouer deux matchs dans la LNH sous les couleurs des Bruins de Boston ; il est le premier joueur noir à évoluer dans la LNH[23].

No  Saison PJ Premier
match
Dernier
match[N 1]
Meilleure équipe de la saison Champion de la Coupe Stanley
26 1942-1943[C 26] 50 31 octobre 1942 8 avril 1943 Red Wings de Détroit (25-14-11) Red Wings de Détroit
27 1943-1944[C 27] 50 30 octobre 1943 13 avril 1944 Canadiens de Montréal (38-5-7) Canadiens de Montréal
28 1944-1945[C 28] 50 28 octobre 1944 22 avril 1945 Canadiens de Montréal (38-8-4) Maple Leafs de Toronto
29 1945-1946[C 29] 50 24 octobre 1945 9 avril 1946 Canadiens de Montréal (28-17-5) Canadiens de Montréal
30 1946-1947[C 30] 60 16 octobre 1946 19 avril 1947 Canadiens de Montréal (34-16-10) Maple Leafs de Toronto
31 1947-1948[C 31] 60 15 octobre 1947 14 avril 1948 Maple Leafs de Toronto (32-15-13) Maple Leafs de Toronto
32 1948-1949[C 32] 60 13 octobre 1948 16 avril 1949 Red Wings de Détroit (34-19-7) Maple Leafs de Toronto
33 1949-1950[C 33] 60 12 octobre 1949 23 avril 1950 Red Wings de Détroit (37-19-14) Red Wings de Détroit
34 1950-1951[C 34] 70 11 octobre 1950 21 avril 1951 Red Wings de Détroit (44-13-13) Maple Leafs de Toronto
35 1951-1952[C 35] 70 11 octobre 1951 15 avril 1952 Red Wings de Détroit (44-14-12) Red Wings de Détroit
36 1952-1953[C 36] 70 9 octobre 1952 16 avril 1953 Red Wings de Détroit (36-16-18) Canadiens de Montréal
37 1953-1954[C 37] 70 8 octobre 1953 16 avril 1954 Red Wings de Détroit (37-19-14) Red Wings de Détroit
38 1954-1955[C 38] 70 7 octobre 1954 14 avril 1955 Red Wings de Détroit (42-11-11) Red Wings de Détroit
39 1955-1956[C 39] 70 6 octobre 1955 10 avril 1956 Canadiens de Montréal (45-15-10) Canadiens de Montréal
40 1956-1957[C 40] 70 11 octobre 1956 16 avril 1957 Red Wings de Détroit (38-20-12) Canadiens de Montréal
41 1957-1958[C 41] 70 8 octobre 1957 20 avril 1958 Canadiens de Montréal (43-17-10) Canadiens de Montréal
42 1958-1959[C 42] 70 8 octobre 1958 18 avril 1959 Canadiens de Montréal (39-18-13) Canadiens de Montréal
43 1959-1960[C 43] 70 7 octobre 1959 14 avril 1960 Canadiens de Montréal (40-18-12) Canadiens de Montréal
44 1960-1961[C 44] 70 5 octobre 1960 16 avril 1961 Canadiens de Montréal (41-19-10) Black Hawks de Chicago
45 1961-1962[C 45] 70 11 octobre 1961 22 avril 1962 Canadiens de Montréal (42-14-14) Maple Leafs de Toronto
46 1962-1963[C 46] 70 12 octobre 1962 18 avril 1963 Maple Leafs de Toronto (35-23-12) Maple Leafs de Toronto
47 1963-1964[C 47] 70 8 octobre 1963 25 avril 1964 Canadiens de Montréal (36-21-13) Maple Leafs de Toronto
48 1964-1965[C 48] 70 12 octobre 1964 1er mai 1965 Red Wings de Détroit (40-23-7) Canadiens de Montréal
49 1965-1966[C 49] 70 23 octobre 1965 5 mai 1966 Canadiens de Montréal (41-21-8) Canadiens de Montréal
50 1966-1967[C 50] 70 19 octobre 1966 2 mai 1967 Black Hawks de Chicago (41-17-12) Maple Leafs de Toronto
No  Saison PJ Premier
match
Dernier
match
Meilleure équipe de la saison Champion de la LNH

Les expansions (1967-1992)[modifier | modifier le code]

Au cours des années soixante, les équipes des ligues mineures, notamment les équipes des États-Unis, deviennent de plus en plus compétitives. La Western Hockey League[N 3] devient de plus en plus présente et menace même de devenir une ligue professionnelle[24]. Cette ligue pourrait alors avoir le droit de conquérir la Coupe Stanley. En 1967, la LNH se sent forcée, pour la première fois depuis les années vingt, d'envisager une expansion et c'est ainsi que six nouvelles équipes s'ajoutent au calendrier, créant une nouvelle division et incorporant des joueurs d'autres équipes au cours du repêchage d'expansion : les Blues de Saint-Louis, les Seals d'Oakland, les Flyers de Philadelphie, les North Stars du Minnesota, les Penguins de Pittsburgh et enfin les Kings de Los Angeles[25]. Avec l'ajout de six nouvelles équipes et d'une nouvelle division, les séries éliminatoires de la Coupe Stanley sont allongées avec un premier tour qui implique les quatre meilleures équipes de chaque division[26].

No  Saison Nb. PJ Premier
match
Dernier
match[N 1]
Meilleure équipe de la saison Champion de la LNH Remarque
51 1967-1968[C 51] 12 74 11 octobre 1967 11 mai 1968 Canadiens de Montréal (42-22-10) Canadiens de Montréal
52 1968-1969[C 52] 12 76 11 octobre 1968 4 mai 1969 Canadiens de Montréal (46-19-11) Canadiens de Montréal
53 1969-1970[C 53] 12 76 11 octobre 1969 10 mai 1970 Black Hawks de Chicago (45-22-9) Bruins de Boston
54 1970-1971[C 54] 14 78 9 octobre 1970 18 mai 1971 Bruins de Boston (57-14-7) Canadiens de Montréal Les Sabres de Buffalo[27] et les Canucks de Vancouver[28] font leurs débuts dans la LNH.
Les Seals d'Oakland deviennent les Golden Seals de la Californie[29].
55 1971-1972[C 55] 14 78 8 octobre 1971 11 mai 1972 Bruins de Boston (54-13-11) Bruins de Boston
56 1972-1973[C 56] 16 78 7 octobre 1972 10 mai 1973 Canadiens de Montréal (52-10-16) Canadiens de Montréal
57 1973-1974[C 57] 16 78 10 octobre 1973 19 mai 1974 Bruins de Boston (52-17-9) Flyers de Philadelphie Les Islanders de New York et les Flames d'Atlanta rejoignent la LNH[30].
58 1974-1975[C 58] 18 80 9 octobre 1974 27 mai 1975 Flyers de Philadelphie (51-18-11) Flyers de Philadelphie Les Scouts de Kansas City[31] et les Capitals de Washington[32] rejoignent la LNH.
59 1975-1976[C 59] 18 80 7 octobre 1975 16 mai 1976 Canadiens de Montréal (58-11-11) Canadiens de Montréal
60 1976-1977[C 60] 18 80 5 octobre 1976 14 mai 1977 Canadiens de Montréal (60-8-12) Canadiens de Montréal Les Golden Seals deviennent les Barons de Cleveland[33]. Les Scouts deviennent les Rockies du Colorado[31].
61 1977-1978[C 61] 18 80 12 octobre 1977 25 mai 1978 Canadiens de Montréal (59-10-11) Canadiens de Montréal
62 1978-1979[C 62] 17 80 11 octobre 1978 21 mai 1979 Islanders de New York (51-15-14) Canadiens de Montréal Les Barons et les North Stars du Minnesota fusionnent et conservent le nom de North Stars du Minnesota[33].
63 1979-1980[C 63] 21 80 9 octobre 1979 24 mai 1980 Flyers de Philadelphie (48-12-20) Islanders de New York La LNH absorbe l'Association mondiale de hockey et quatre de ses franchises : les Oilers d'Edmonton[34], les Jets de Winnipeg[35], les Whalers de la Nouvelle-Angleterre[N 4],[36] et les Nordiques de Québec[37].
64 1980-1981[C 64] 21 80 9 octobre 1980 21 mai 1981 Islanders de New York (48-18-14) Islanders de New York Les Flames d'Atlanta deviennent les Flames de Calgary[38].
65 1981-1982[C 65] 21 80 6 octobre 1981 16 mai 1982 Islanders de New York (54-16-10) Islanders de New York
66 1982-1983[C 66] 21 80 5 octobre 1982 17 mai 1983 Bruins de Boston (50-20-10) Islanders de New York Les Rockies deviennent les Devils du New Jersey[39].
67 1983-1984[C 67] 21 80 4 octobre 1983 19 mai 1984 Oilers d'Edmonton (57-18-5) Oilers d'Edmonton
68 1984-1985[C 68] 21 80 11 octobre 1984 30 mai 1985 Flyers de Philadelphie (53-20-7) Oilers d'Edmonton
69 1985-1986[C 69] 21 80 10 octobre 1985 24 mai 1986 Oilers d'Edmonton (56-17-7) Canadiens de Montréal
70 1986-1987[C 70] 21 80 9 octobre 1986 31 mai 1987 Oilers d'Edmonton (50-24-6) Oilers d'Edmonton Les Black Hawks deviennent les Blackhawks de Chicago[40].
71 1987-1988[C 71] 21 80 8 octobre 1987 26 mai 1988 Flames de Calgary (48-23-9) Oilers d'Edmonton
72 1988-1989[C 72] 21 80 6 octobre 1988 25 mai 1989 Flames de Calgary (54-17-9) Flames de Calgary
73 1989-1990[C 73] 21 80 5 octobre 1989 24 mai 1990 Bruins de Boston (46-25-9) Oilers d'Edmonton
74 1990-1991[C 74] 21 80 4 octobre 1990 25 mai 1991 Blackhawks de Chicago (49-23-8) Penguins de Pittsburgh
75 1991-1992[C 75] 22 80 3 octobre 1991 1er juin 1992 Rangers de New York (50-25-5) Penguins de Pittsburgh Les Sharks de San José rejoignent la LNH[41].
No  Saison Nb. PJ Premier
match
Dernier
match
Meilleure équipe de la saison Champion de la LNH Remarque

Les temps modernes (depuis 1992)[modifier | modifier le code]

En 1993, en même temps que Gary Bettman devient le nouveau commissaire de la LNH, la structure de la ligue change une nouvelle fois avec la mise en place la association de l'Est et celle de l'Ouest, elles-mêmes composées de deux divisions. Les noms des associations changent ainsi que la composition des équipes afin d'avoir une logique géographique, plus facile à comprendre pour le grand public. Par la suite, deux saisons sont perturbées par des grèves de joueur : la saison 1994-1995 ne débute qu'en février et ne compte que 48 matchs ; la saison 2004-2005 est quant à elle complètement supprimée. En 2000-2001, trente équipes participent à la saison régulière, portant le nombre de divisions à six.

No  Saison Nb. PJ Premier
match
Dernier
match[N 1]
Meilleure équipe de la saison Champion de la LNH Remarque
76 1992-1993[C 76] 24 84 6 octobre 1992 9 juin 1993 Penguins de Pittsburgh (56-21-7) Canadiens de Montréal (24) Les Sénateurs d'Ottawa[42] et le Lightning de Tampa Bay[43] rejoignent la LNH.
77 1993-1994[C 77] 26 84 5 octobre 1993 14 juin 1994 Rangers de New York (52-24-8) Rangers de New York (4) Les Mighty Ducks d'Anaheim[44] et les Panthers de la Floride[45] rejoignent la LNH alors que les North Stars du Minnesota deviennent les Stars de Dallas[46].
78 1994-1995[C 78] 26 48 20 janvier 1994 24 juin 1995 Red Wings de Détroit (33-11-4) Devils du New Jersey (1)
79 1995-1996[C 79] 26 82 6 octobre 1995 10 juin 1996 Red Wings de Détroit (62-13-7) Avalanche du Colorado (1) Les Nordiques de Québec deviennent l'Avalanche du Colorado[47].
80 1996-1997[C 80] 26 82 4 octobre 1996 7 juin 1997 Avalanche du Colorado (49-24-9) Red Wings de Détroit (8) Les Jets de Winnipeg deviennent les Coyotes de Phoenix[35].
81 1997-1998[C 81] 26 82 1er octobre 1997 16 juin 1998 Stars de Dallas (49-22-11) Red Wings de Détroit (9) Les Whalers de Hartford deviennent les Hurricanes de la Caroline[36].
82 1998-1999[C 82] 27 82 9 octobre 1998 19 juin 1999 Stars de Dallas (51-19-12) Stars de Dallas (1) Les Predators de Nashville se joignent à la LNH[48].
83 1999-2000[C 83] 28 82 1er octobre 1999 10 juin 2000 Blues de Saint-Louis (51-19-11) Devils du New Jersey (2) Les Thrashers d'Atlanta rejoignent la LNH[49].
84 2000-2001[C 84] 30 82 4 octobre 2000 9 juin 2001 Avalanche du Colorado (52-16-10-4) Avalanche du Colorado (2) Le Wild du Minnesota[50] et les Blue Jackets de Columbus[51] rejoignent la LNH.
85 2001-2002[C 85] 30 82 3 octobre 2001 13 juin 2002 Red Wings de Détroit (51-17-10-4) Red Wings de Détroit (10)
86 2002-2003[C 86] 30 82 9 octobre 2002 9 juin 2003 Sénateurs d'Ottawa (52-21-8) Devils du New Jersey (3)
87 2003-2004[C 87] 30 82 8 octobre 2003 7 juin 2004 Red Wings de Détroit (48-21-11) Lightning de Tampa Bay (1)
2004-2005 Saison annulée en raison d'un lock-out
88 2005-2006[C 88] 30 82 5 octobre 2005 19 juin 2006 Red Wings de Détroit (58-16-8) Hurricanes de la Caroline (1)
89 2006-2007[C 89] 30 82 4 octobre 2006 6 juin 2007 Sabres de Buffalo (53-22-7) Ducks d'Anaheim (1) Les Mighty Ducks d'Anaheim deviennent les Ducks d'Anaheim[44].
90 2007-2008[C 90] 30 82 29 septembre 2007 4 juin 2008 Red Wings de Détroit (54-21-7) Red Wings de Détroit (11)
91 2008-2009[C 91] 30 82 4 octobre 2008 12 juin 2009 Sharks de San José (53-18-11) Penguins de Pittsburgh (3)
92 2009-2010[C 92] 30 82 1er octobre 2009 9 juin 2010 Capitals de Washington (54-15-3) Blackhawks de Chicago (4)
93 2010-2011[C 93] 30 82 7 octobre 2010 15 juin 2011 Canucks de Vancouver (54-19-9) Bruins de Boston (6)
93 2011-2012[C 94] 30 82 6 octobre 2011 11 juin 2012 Canucks de Vancouver (51-22-9) Kings de Los Angeles (1) Les Thrashers d'Atlanta deviennent les Jets de Winnipeg[52].
No  Saison Nb. PJ Premier
match
Dernier
match
Meilleure équipe de la saison Champion de la LNH Remarque

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d La date du dernier match inclut la finale des séries éliminatoires de la LNH.
  2. Toutes les équipes championnes de la LNH remportent la Coupe Stanley, sauf mention contraire dans la colonne « Remarque ».
  3. Cette ligue n'a pas d'autre point de commun, outre le nom, avec la ligue junior nommée en français Ligue de hockey de l'Ouest ou encore avec la Western Canada Hockey League des années vingt, mais concerne une ligue mineure professionnelle qui a opéré entre 1952 et 1974.
  4. Les Whalers de la Nouvelle-Angleterre sont renommés Whalers de Hartford par pression des Bruins de Boston.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans « Official Guide & Record Book / 2010 », pages 151 à 163.
  2. a, b et c Dans Hornby, « Les grands moments du Hockey », page 16.
  3. (fr) « Arénas », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 25 octobre 2010).
  4. (fr) « Saison 1918-1919 - Description, photos, faits saillant et plus », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 25 octobre 2010).
  5. (en) « Quebec Bulldogs (1910-1917, 1919/20) », sur www.sportsecyclopedia.com (consulté le 25 octobre 2010).
  6. (fr) « Saison 1919-1920 - Description, photos, faits saillant et plus », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 25 octobre 2010).
  7. a et b (en) « Hamilton Tigers (1920-1925) », sur www.sportsecyclopedia.com (consulté le 25 octobre 2010).
  8. (en) « The History of the Hub of Hockey », sur bruins.nhl.com (consulté le 25 octobre 2010).
  9. a et b (en) « Montreal Maroons (1924-1938) », sur www.sportsecyclopedia.com (consulté le 25 octobre 2010).
  10. (fr) « Saison 1924-1925 - Description, photos, faits saillant et plus », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 25 octobre 2010).
  11. (en) « Pittsburgh Pirates (NHL) 1925-30 », sur pittsburghhockey.net (consulté le 25 octobre 2010).
  12. (en) « The McLaughlin Years - Chicago Blackhawks - History », sur blackhawks.nhl.com (consulté le 25 octobre 2010).
  13. (en) « History - Detroit Red Wings - 1920s », sur redwings.nhl.com (consulté le 25 octobre 2010).
  14. (en) « The Birth of the Rangers », sur rangers.nhl.com (consulté le 25 octobre 2010).
  15. a et b (en) P. Anson, « Philly's 1st NHL Team - Philadelphia Quakers », sur quakers.flyershistory.net (consulté le 25 octobre 2010).
  16. a et b (en) « Ottawa Senators (1910-1934) (Original) », sur sportsecyclopedia.com (consulté le 25 octobre 2010).
  17. a et b (en) « St. Louis Eagles (1934/35) », sur sportsecyclopedia.com (consulté le 25 octobre 2010).
  18. Dans Strachan, « Cent ans de hockey », chapitre 2.
  19. (fr) « Coupe Stanley No 12 », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 29 octobre 2010).
  20. (fr) « 50 en 50 », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 29 octobre 2010).
  21. a et b (fr) « Le meilleur franc-tireur », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 29 octobre 2010).
  22. (en) Larry Schwartz, « The ageless wonder », sur espn.go.com (consulté le 29 octobre 2010).
  23. (en) Dan Rosen, « NHL pioneer O'Ree honored by Bruins », sur www..nhl.com (consulté le 29 octobre 2010).
  24. (en) « Western Hockey League (1952-1974) », sur hockeyleaguehistory.com (consulté le 26 octobre 2010).
  25. Dans Strachan, « Cent ans de hockey », pages 84-85.
  26. (en) « 1967-68 NHL Playoff Results », sur www.hockeydb.com (consulté le 26 octobre 2010).
  27. (en) Tim Warchocki, « "The Aud" - Memorial Auditorium - Buffalo Sabres History », sur www.sabresalumni.com (consulté le 27 octobre 2010).
  28. (en) « Canucks History - Vancouver Canucks », sur canucks.nhl.com (consulté le 27 octobre 2010).
  29. (en) « California Golden Seals (1967-1976) », sur www.sportsecyclopedia.com (consulté le 27 octobre 2010).
  30. (en) « This Day in Islanders History - october », sur islanders.nhl.com (consulté le 27 octobre 2010).
  31. a et b (en) « Kansas City Scouts (1974-1976) », sur www.sportsecyclopedia.com (consulté le 27 octobre 2010).
  32. (en) « Washington Capitals Franchise Timeline », sur capitals.nhl.com (consulté le 27 octobre 2010).
  33. a et b (en) « Cleveland Barons (1976-1978) », sur www.sportsecyclopedia.com (consulté le 27 octobre 2010).
  34. (en) « Edmonton Oilers Heritage Website - NHL Expansion », sur www.oilersheritage.com (consulté le 28 octobre 2010).
  35. a et b (en) « Phoenix Coyotes - Team History », sur coyotes.nhl.com (consulté le 28 octobre 2010).
  36. a et b (en) « Franchise Timeline - Carolina Hurricanes - Team », sur hurricanes.nhl.com (consulté le 28 octobre 2010).
  37. (fr) Benoît Clairoux, « Les Nordiques de Québec - La fusion AMH-LNH », sur www.histoirenordiques.ca (consulté le 28 octobre 2010).
  38. (en) « Calgary Flames History », sur flames.nhl.com (consulté le 27 octobre 2010).
  39. (en) « Kat's Devils Den - a History of the NJ Devils Hockey Team », sur www.cyber-kat.com (consulté le 27 octobre 2010).
  40. Dans Weekes « The Big Book of Hockey Trivia », page 242.
  41. (en) « Sharks History - San Jose Sharks », sur sharks.nhl.com (consulté le 27 octobre 2010).
  42. (fr) « Senateurs d'Ottawa - Historique du club - 1992-93 », sur senators.nhl.com (consulté le 28 octobre 2010).
  43. (en) « Tampa Bay Lightning (1992-Present) », sur www.sportsecyclopedia.com (consulté le 28 octobre 2010).
  44. a et b (en) « The Ducks Look - Anaheim Ducks », sur ducks.nhl.com (consulté le 28 octobre 2010).
  45. (en) « History: 1993-94 Season - Florida Panthers - Den Of Honor », sur panthers.nhl.com (consulté le 28 octobre 2010).
  46. (en) « Early Dallas Hockey History », sur stars.nhl.com (consulté le 28 octobre 2010).
  47. (fr) Benoît Clairoux, « La vente des Nordiques (1995) », sur www.histoirenordiques.ca (consulté le 28 octobre 2010).
  48. (en) « Nashville Predators (1998-Present) », sur www.sportsecyclopedia.com (consulté le 28 octobre 2010).
  49. « Thrashers Franchise Timeline », sur thrashers.nhl.com (consulté le 28 octobre 2010)
  50. (en) « Minnesota Wild (2000-Present) », sur www.sportsecyclopedia.com (consulté le 28 octobre 2010).
  51. (en) « Timeline - Columbus Blue Jackets », sur bluejackets.nhl.com (consulté le 28 octobre 2010).
  52. The Canadian Press: « Une foule en liesse à Winnipeg, qui retrouve les Jets après 15 ans d'absence » sur nhl.com. Consulté le 2 février 2013

Classements des saisons[modifier | modifier le code]

Les références données ici sont des liens vers les classements officiels des saisons LNH sur le site (en) http://www.nhl.com.

  1. « 1917-18 »
  2. « 1918-19 »
  3. « 1919-20 »
  4. « 1920-21 »
  5. « 1921-22 »
  6. « 1922-23 »
  7. « 1923-24 »
  8. « 1924-25 »
  9. « 1925-26 »
  10. « 1926-27 »
  11. « 1927-28 »
  12. « 1928-29 »
  13. « 1929-30 »
  14. « 1930-31 »
  15. « 1931-32 »
  16. « 1932-33 »
  17. « 1933-34 »
  18. « 1934-35 »
  19. « 1935-36 »
  20. « 1936-37 »
  21. « 1937-38 »
  22. « 1938-39 »
  23. « 1939-40 »
  24. « 1940-41 »
  25. « 1941-42 »
  26. « 1942-43 »
  27. « 1943-44 »
  28. « 1944-45 »
  29. « 1945-46 »
  30. « 1946-47 »
  31. « 1947-48 »
  32. « 1948-49 »
  33. « 1949-50 »
  34. « 1950-51 »
  35. « 1951-52 »
  36. « 1952-53 »
  37. « 1953-54 »
  38. « 1954-55 »
  39. « 1955-56 »
  40. « 1956-57 »
  41. « 1957-58 »
  42. « 1958-59 »
  43. « 1959-60 »
  44. « 1960-61 »
  45. « 1961-62 »
  46. « 1962-63 »
  47. « 1963-64 »
  48. « 1964-65 »
  49. « 1965-66 »
  50. « 1966-67 »
  51. « 1967-68 »
  52. « 1968-69 »
  53. « 1969-70 »
  54. « 1970-71 »
  55. « 1971-72 »
  56. « 1972-73 »
  57. « 1973-74 »
  58. « 1974-75 »
  59. « 1975-76 »
  60. « 1976-77 »
  61. « 1977-78 »
  62. « 1978-79 »
  63. « 1979-80 »
  64. « 1980-81 »
  65. « 1981-82 »
  66. « 1982-83 »
  67. « 1983-84 »
  68. « 1984-85 »
  69. « 1985-86 »
  70. « 1986-87 »
  71. « 1987-88 »
  72. « 1988-89 »
  73. « 1989-90 »
  74. « 1990-91 »
  75. « 1991-92 »
  76. « 1992-93 »
  77. « 1993-94 »
  78. « 1994-95 »
  79. « 1995-96 »
  80. « 1996-97 »
  81. « 1997-98 »
  82. « 1998-99 »
  83. « 1999-2000 »
  84. « 2000-01 »
  85. « 2001-02 »
  86. « 2002-03 »
  87. « 2003-04 »
  88. « 2005-06 »
  89. « 2006-07 »
  90. « 2007-08 »
  91. « 2008-09 »
  92. « 2009-10 »
  93. « 2010-11 »
  94. « 2011-12 »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]