HK MP5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
MP5
Image illustrative de l'article HK MP5
MP5A3
Présentation
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Type semi-automatique
rafale de deux ou trois coups
automatique
Munitions 9 mm Parabellum (les caractéristiques suivantes correspondent à la version 9 mm)
.40 S&W
10 mm Auto
Fabricant Heckler & Koch
Période d'utilisation 1964
Poids et dimensions
Masse (non chargé) A2 et A4 : 2,54 kg
A3 et A5 : 2,88 kg
Masse (chargé) A2 et A4 : 3,07 kg
A3 et A5 : 3,41 kg
Longueur(s) A1 : 490 mm
A2 et A4 : 680 mm
A3 et A5 : 490/680 mm
Longueur du canon 225 mm
Caractéristiques techniques
Portée pratique 100 m
Cadence de tir 800 coups par minute
Vitesse initiale ≈ 400 m/s
Capacité 15 , 24 , 30 et 45 cartouches
RAF-Logo.svg

Le MP5 (Maschinenpistole 5) est un pistolet-mitrailleur allemand produit par la firme Heckler&Koch. Développé à partir de 1964 sous la désignation de HK 54, il est adopté par la police et la douane allemande en 1966 sous le nom de MP5. Un grand nombre de services de polices et d'unités spéciales ont suivi l'exemple par la suite. Le MP5 a connu un grand nombre de versions et reste en production aujourd'hui encore. Conçu comme une version miniature du G3, il fonctionne avec un mécanisme de retardement de l'action par verrouillage par galets initialement développé pendant la Seconde Guerre mondiale pour le fusil d'assaut stg45 et que l'on retrouve sur un grand nombre d'armes produites par Heckler&Koch après guerre. Le MP5 a été initialement produit en trois versions, le MP5A1 sans crosse, le MP5A2 avec une crosse fixe et le MP5A3 doté d'une crosse télescopique. Le MP5A1 est particulièrement rare et le MP5A3 est sans doute le plus répandu.

Après quelques années de production, quelques améliorations ont été portées au MP5 : des organes de visée améliorés, un nouveau cache flamme et des chargeurs courbes plus fiables que les précédents. Une seconde mouture du MP5 a apporté un mécanisme offrant la possibilité de tirer des rafales de trois coups. Le MP5A4 désigne la version à crosse fixe et le MP5A6 la version à crosse télescopique, toutes deux dotées de la capacité à tirer des rafales de trois coups.

Le MP5 a également été chambré en 10 mm Auto (MP5/10) puis en .40 S&W (MP5/40), deux munitions très rarement employées dans un pistolet-mitrailleur. Sorti en 1992 à la demande du FBI, le MP5/10 chambre la munition standard choisie en remplacement du 9 mm Parabellum considéré comme trop peu efficace. Une des principales nouveautés lors de sa sortie fut son chargeur translucide (qui permet à l'utilisateur de voir le nombre de cartouches restantes dans son chargeur en un coup d'œil) et en matière synthétique de 30 coups. Les chargeurs translucides furent finalement abandonnés. La munition de 10 mm Auto, trop puissante pour s'adapter à tous les tireurs fut ensuite remplacée par le .40 S&W d'un calibre identique mais d'une puissance moindre. Heckler&Koch adapta donc le MP5 à cette nouvelle munition avec le MP5/40. La production des deux armes est désormais stoppée, la firme HK proposant à son catalogue le plus moderne UMP également chambré en .40 S&W.

Une version semi-automatique et à canon rallongé fut produite pour le marché civil américain sous le nom de HK-94. Une société américaine commercialise également un clone du MP5 chambré en .45 ACP.

Le MP5 existe également en version d'entraînement, désignée par le suffixe PT (plastic training). Le mécanisme de l'arme est très différent de celui du véritable MP5, toute tentative de tirer une munition de 9 mm Parabellum dans cette arme en provoquerait la destruction. Il tire par contre des projectiles de plastique très légers qui perdent très rapidement leur énergie. L'intérêt de ces balles en plastique est leur prix réduit et leur portée moindre. Elles restent toutefois mortelles jusqu'à une dizaine de mètres et dangereuses au-delà.

Le MP5 est une arme réputée pour sa qualité, une grande fiabilité, une bonne précision au tir (qui s'effectue la culasse fermée) et une bonne flexibilité.

Il figure notamment sur l'emblème de la Fraction armée rouge.

Versions[modifier | modifier le code]

Des forces spéciales chiliennes avec des MP5A5.
  • MP5A1 : première version du MP5 avec hausse type MPL, garde mains mince et chargeur droit ( HK 54)
  • MP5A2 : crosse fixe, version la plus répandue, Hausse tambour, garde mains trapézoïdal, chargeur courbe.
  • MP5A3 : crosse rétractable, mêmes organes que le A2.
  • MP5A4 : crosse fixe, sélecteur navy, poignée universelle et cache flamme étoile
  • MP5A5 : crosse rétractable, mêmes organes que le A4.
  • MP5F : version destinée à la France. Crosse rétractable modifiée, garde mains de MP5A5 et quelques améliorations internes[1]. La police japonaise l'utilise également, en l'équipant d'un cache-flamme
  • MP5SD1 : version à silencieux intégral du MP5, sélecteur SEF, sans crosse d'épaulement.
  • MP5SD2 : crosse fixe, sélecteur SEF et poignée droitier.
  • MP5SD3 : crosse télescopique, mêmes organes que le SD2.
  • MP5SD4 : sans crosse d'épaulement, sélecteur navy et poignée universelle.
  • MP5SD5 : crosse fixe, mêmes organes que le SD4, équipé d'un silencieux.
  • MP5SD6 : crosse télescopique, sélecteur navy.
  • MP5K : KURZ version ultra compacte du MP5 sans crosse d'épaulement.
  • MP5K-PDW : Personal Defense Weapon, MP5 K avec crosse repliable et cache flamme acceptant un silencieux.
  • MP5/10 : version en calibre 10 mm Auto.
  • MP5/40 : version en calibre 40 S&W.
  • MP5-N : le MP5-N (Marine) , version développé spécifiquement pour l'US Navy ( United States Navy ) .

Licences et copies[modifier | modifier le code]

Gros plan sur le viseur d'un MP5.

Ce succès a amené des fabrications sous licence en France (MAS MP5F), en Grèce (EBO EMP5), en Iran (DIO), au Mexique (Fabrique nationale d'armes de Mexico), au Pakistan (Pakistan Ordance Factories PK9), au Portugal (INDEP), en Turquie (chez MKEK), en Suisse (BT96 assemblé avec des pièces turques) et aux États-Unis (filiale US de H&K). Des industriels Serbes produisent des copies des MP5 classiques et K.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Un marine américain armé d'un MP5 durant un entraînement.
Le MP5K dans les mains d'un commando-marine
Forces spéciales, base Victory, Bagdad, novembre 2009.
H&K MP5 SD

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The best there is: MP5 » sur www.hkpro.com

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jan Borger et Stefan Ciejka, « Heckler und Koch », Gazette des armes, no 131 et 132, juillet et août 1982
  • Olivier Ginoux, « Les Armes Heckler & Koch », Cibles, no 324, mars 1997

Articles connexes[modifier | modifier le code]