.45 ACP

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
.45 ACP : balle à ogive blindée et balle à tete creuse

Le .45 ACP (Automatic Colt Pistol) ou .45 Auto est un calibre de cartouche développé par John M. Browning en 1904 pour son prototype de pistolet semi-automatique .45, qui donnera naissance au Colt M1911 en 1911. Cette munition est surtout employée aux États-Unis où elle constitue une solide tradition. De nombreux pistolets et quelques pistolets mitrailleurs sont chambrés pour cette munition.

La désignation .45 renvoie à des pouces (0,45 pouce soit 45 centièmes de pouce), ce qui correspond à un diamètre de balle de 11,43 mm. La désignation métrique de la munition est 11,43 x 23 mm. Elle est appelée 11,25 mm en Argentine et en Norvège.

Dérivée du .38 ACP (en), elle répondit à la demande expresse de la cavalerie américaine qui avait testé au tout début des années 1900 des revolvers de calibre 9 mm en remplacement de ses modèles chambrés en .45 Colt (également nommé .45 Long Colt). Colt et Browning travaillaient en 1904 sur une arme chambrée en .41, soit un calibre d'environ 10 mm, qu'ils déclinèrent en 1905 en .45 sur la demande de la cavalerie. La première munition, comprenant une balle de 13 g animée d'une vitesse à la bouche de 275 m/s, laissa rapidement place à une balle de 15 g à 260 m/s.

Dessin a l'échelle d'une cartouche de .45 ACP (11,43 métrique) avec une balle plomb semi-wadcutter de 200 grains, (généralement utilisée pour le tir sportif).

Le .45 ACP en raison de sa balle lourde et lente provoque un recul (c'est-à-dire une quantité de mouvement) important comparativement à l'énergie cinétique qu'il développe. Son diamètre élevé limite la capacité des armes (le chargeur d'un Colt M1911 ne contient que 7 cartouches) et nécessite plus de ressources de production, ce qui constitue un inconvénient important en temps de guerre. Sa faible vélocité fut un inconvénient majeur durant la seconde Guerre mondiale car elle limitait la portée des pistolets mitrailleurs américains tels que le M1 et le M3A1 à une cinquantaine de mètres, soit une allonge environ deux fois inférieure à celle du MP40 utilisé par les forces allemandes.

Toutefois, l'importance de son calibre et sa puissance modérée présentent plusieurs avantages :

  • son projectile de fort diamètre transmet, à taux d'expansion égal, davantage d'énergie à la cible qu'un plus petit calibre. Cela augmente les chances d'endommager un organe vital, ce qui se traduit par un bon pouvoir d'arrêt ;
  • sa puissance modérée ne provoque pas d'importantes flammes de bouche et détonation ;
  • elle développe une pression en chambre inférieure à celle d'autres munitions d'armes de poing donc ménage l'arme comme le tireur (en causant un recul moins violent que les munitions comparables) ;
  • elle réduit la capacité du projectile à traverser la cible, fait intéressant car un blessé nécessitera alors une intervention médicale plus lourde, un chirurgien devant extraire la balle qui ne sera pas ressortie d'elle-même ;
  • sa balle sub-sonique rend possible l'utilisation efficace d'un silencieux sans besoin d'utiliser des cartouches spécifiques.

Véritable tradition américaine, elle est en concurrence avec le 9 mm Parabellum qui a tendance à s'imposer dans les armées. L'armée américaine abandonna ainsi le vénérable Colt M1911 pour le M9 au cours des années 1980 à la suite de quoi de nombreuses unités spéciales se redotèrent d'armes chambrées en .45 ACP.

Dérivés[modifier | modifier le code]

Le .45 Auto a donné naissance à d'autres munitions :

  • le .45 Auto Rim (version pour revolver avec un étui à bourrelet pour en faciliter l'éjection du barillet),
  • le .451 Detonics (version survitaminée),
  • le .45 HP (version à étui raccourci d'un millimètre, créée pour contourner les lois en Italie),
  • le .45 GAP (version à étui et longueur totale raccourcis, créée par Glock pour être utilisable dans des armes compactes),

Données techniques[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques de cette munition sont variables en fonction des chargements et du type de balles employé. La munition militaire standard présente les caractéristiques suivantes :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La mécanique du Colt .45 expliquée Ebook par Gérard Henrotin (Éditions H&L - HLebooks.com 2013)


Voir aussi[modifier | modifier le code]