Arme semi-automatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une arme semi-automatique ne tire qu'une seule munition à chaque action sur sa queue de détente et assure seule les manœuvres nécessaires au rechargement tant que les munitions disponibles le permettent.

Une partie de l'énergie créée par le tir de la munition est utilisée pour faire fonctionner le mécanisme d'éjection de l'étui et de chargement de la cartouche suivante. Si une munition est défectueuse, l'arme est bloquée ("enrayée") et le tir ne reprendra qu'après une manœuvre visant à l'éjecter puis à en chambrer une autre.

Une arme à feu semi-automatique charge automatiquement une cartouche dans la chambre après un tir, mais un relâchement et une nouvelle pression sur la queue de détente sont nécessaires pour que le coup suivant puisse partir. Ainsi, pour tirer dix coups avec une arme à feu semi-automatique, il faut relâcher et appuyer dix fois de suite sur la queue de détente. Au contraire, avec une arme à feu automatique, le tir continuera aussi longtemps que la queue de détente sera maintenue enfoncée, jusqu'à l'épuisement des munitions ou l'incident de tir.

Il existe des pistolets et des fusils militaires et de chasse semi-automatiques. La grande majorité des armes automatiques possède une commande qui permet également le tir semi-automatique, ce sont alors des armes à tir mixte.

Les armes semi-automatiques sont parfois divisées en deux catégories selon que leurs culasses sont ou non fermées avant l'action sur la queue de détente. Quand la queue de détente d'une arme armée culasse ouverte est pressée, la culasse s’avance, extrait une cartouche du magasin, la place dans la chambre et la percute. Avec un système armée culasse fermée la cartouche est alors déjà chambrée et l'action sur la queue de détente ne commande que la percussion. Le système à culasse fermée est généralement plus précis car cause moins de déplacements du centre de gravité durant le tir. Le système à culasse ouverte est presque exclusivement utilisé dans des pistolets mitrailleurs car il est plus simple et permet au canon et à la chambre de refroidir plus rapidement.

Confusion avec armes automatiques[modifier | modifier le code]

Il arrive souvent de qualifier "d'automatique" une arme qui est en réalité semi-automatique. Le terme "pistolet automatique" tend à désigner un pistolet semi-automatique, le terme "mitrailleur" étant utilisé pour désigner sans ambiguïté une arme automatique. Dans la famille des pistolets purs, les armes dites automatiques sont à fonctionnement semi-automatique. Il n'y a pas, à une ou deux exceptions près, de pistolet réellement automatique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]